des j’envieux qui n’hésitent pas torturer pour faire tarie et dépouiller….   oui le gens envieux capables de tout pour rabaisser   pour rester sur les maux et l’astro, les mots ….   au temps d’avant et maintenant

 

Pourquoi a t’on peur du vendredi 13 ?

Pour expliquer la mauvaise réputation du vendredi 13 il faut remonté au vendredi 13 octobre 1307..

C’est en effet ce jour là que le roi de France Philippe IV, dit " Philippe le Bel ", fit arrêter lors d’une rafle savamment mises au point, les dignitaires et les chevaliers de l’ordre des Templiers.

L’ordre des Templiers fut crée lors du concile de Troyes (14 Janvier 1128), à la demande de Saint-Bernard (Bernard de Clairvaux). Son rôles étant avant tout d’assuré la sécurité des pèlerins voyageant entre le royaume de France et la Terre Sainte depuis la prise de Jérusalem par les croisés ( le 15 juillet 1099 ).

En effet bien souvent les pèlerins tombez nez à nez lors de leurs périples avec des bandes de brigands qui n’hésitez pas à les détrousser et les assassiner.. il fut donc impératif de les protégés.

Soucis, 200 ans après l’instauration de l’ordre des Templiers, ses membres avaient acquis à la fois respect et craintes de la population aussi bien dans le royaume qu’en Terre Sainte, mais aussi ils avaient également amassé nombre de richesses ( domaines, or, donations, achats, intérêts des prêts accordés), tout semblait donc donner à l’Ordre une puissance lui permettant de bouleverser l’organisation féodale ….

Philippe IV, envieux vis-à-vis des Templiers, du fait de leurs richesses et de leurs puissances, a cherché par plusieurs moyens à les utiliser à ses fins. Cherchant au départ à en devenir le grand maître tout en restant roi de France, il joua un jeu de trahison qui finit par l’arrestation le vendredi 13 octobre 1307 au matin de tous les Templiers du royaume. Les Templiers étaient devenus trop puissants et ils menaçaient de dépasser les rois en fonction.

Devenue gênant, ils furent donc arrêtés et torturés dans le but de leurs faire avouer devant l’église inquisitrice leurs crimes, mais aussi de soi-disante pratique occulte notamment " diabolique ".

Le verdict fut donc irrévocable… ils finirent quasi tous condamnés à mort, envoyés au bûcher et brûlés vifs en place publique.

La crainte du vendredi 13 était née