je reviens par ce biais en ayant lu un commentaire sur le triangle des bermudes..  un commentaire incongru alors que dans l’article il était question de magnétisme et de faille temporelle au sujet des disparitions inexpliquées. La personne soutenant que c’était du méthane qui faisait que l’eau bouillait et que les bateaux coulaient parceque l’eau était plus légère et que les avions brulaient lorsque le méthane montait…    n’impote’ koi      l’image de la carte était utilisée et le commentaire collé avec .. ce qui faisait donc un détournement de l’article d’origine

Ce qui permet de revenir en astro   mais sur un sujet que j’ai aussi remarqué sur ce qu’on nous met dans nos bouteilles de gaz… car j’ai observé un problème de combustion en fonction du petit ou du grand feu.. le grand va bien avec la flamme bleue mais le petit a cette flamme jaune qui fait que les casseroles noircissent en dessous et cela n’arrivait pas avant….  le système est propre, le brûleur etc… et je m’étais posé la question si cela ne venait pas du contenu, si le gaz était le même qu’avant ou si il y avait un résidu dans le mélange.. puisque la plaque de cuisson est propre, il faut bien que la mauvaise combustion se fasse à un certain niveau et pourquoi un gaz et pas l’autre ??

 

ET  puis cela me rappelle, il y a cela des années   la glace Mystère avec un dôme que l’on faisait flamber.. ( ce qui me ramène en lien avec Jack  Jacques Jacqueline Patrick, les dômes et les volcans) et quand le coeur est brisé le tout se répand…   et ce qui peut faire l’effet d’une bombe..

Afficher l'image d'origine

 

On revient donc à saturne pour le froid en sagittaire pour  chaud ou flamme et ce carré neptune qui donne donc en aspect lien avec les gaz et les évaporations…ainsi qu’avec l’eau et les particules..

Nous allons retrouver dans l’article encore des éléments clefs.. comme amalgame et puis injection pour inhiber  et On retrouve aussi la dégradation par bactérie..

 

 

 

http://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/hydrates-de-methane

 

Hydrate de méthane

À haute pression, les hydrates de méthane restent « gelés » même si la température dépasse le point de fusion de la glace, comme l’illustre cette « boule de neige en feu » (©Conseil national de recherches Canada)

 

 

 

Hydrates de méthane

 

À haute pression, les hydrates de méthane restent « gelés » même si la température dépasse le point de fusion de la glace, comme l’illustre cette « boule de neige en feu » (©Conseil national de recherches Canada)

Définition et catégories

L’hydrate de méthane est un composé solide, résultat de la cristallisation d’un mélange d’eau et de méthane sous certaines conditions de température et de pression. C’est une source potentielle d’énergie fossile mais son exploitation s’avère actuellement complexe et coûteuse. Classé avec les gaz non conventionnels (gaz de schiste, gaz de charbon et gaz compact), il est localisé principalement dans les régions où se trouve le pergélisol (couche du sol gelée en permanence, en Arctique par exemple) ou dans les couches sédimentaires des fonds océaniques.

L’hydrate de méthane est constitué de molécules de méthane (CH4), entourées par un réseau de molécules d’eau (H2O) disposées en cage d’où le nom de clathrate (du latin clatatrus, encapsulé), aussi donné aux hydrates. À pression normale et à température ambiante, la cage de molécules d’eau se dissocie et libère une quantité considérable de méthane : lorsque l’hydrate « fond », 1 m³ d’hydrate de méthane produit généralement 164 m³ de méthane. La part des hydrates dans la production de méthane reste cependant très modeste.

Notons que l’expression « hydrates de gaz » est souvent utilisée pour désigner les hydrates de méthane. Bien que des hydrates puissent se former avec d’autres gaz que le méthane (dioxyde de carbone, hydrogène sulfuré, éthane, butane, propane…), l’amalgame est dû à la prépondérance des hydrates de méthane. Ceux-ci représentent 90% des hydrates de gaz naturel.

Fonctionnement technique ou scientifique

1-Origine du méthane

Le méthane provient de la dégradation de matière organique contenue dans les sédiments, sous le pergélisol ou sous le plancher océanique. Deux catégories se distinguent : le méthane d’origine biogénique et le méthane d’origine thermogénique(1).

  • le méthane dit « biogénique » est issu de la fermentation de matières organiques animales ou végétales, réalisée grâce à des bactéries méthanogènes vivant dans les milieux anaérobies (sans oxygène). Il s’agit de la source principale du méthane contenu dans les hydrates de gaz.
  • le méthane dit « thermogénique » est produit à partir de matière organique, préservée de la dégradation bactérienne, par l’action combinée de la pression et de la température lors de l’enfouissement des sols.

2-Formation des hydrates de méthane

Le méthane libéré en profondeur migre des sédiments vers la surface sous forme de gaz libre ou dissous dans un liquide proche de la saturation en méthane. Lorsque le méthane atteint une zone de basse température et de forte pression, des hydrates se forment en présence d’eau. Les conditions nécessaires à la stabilité des hydrates de méthane sont rencontrées au niveau des régions de pergélisol ainsi que sous (et à la surface) des fonds océaniques :

  • dans le pergélisol : les hydrates de méthane sont présents à partir de 200 m sous la surface terrestre jusqu’à environ 1 000 m. La pression est relativement faible mais la température de surface, atteignant-10°C, est suffisamment basse pour stabiliser les hydrates jusqu’à 1 000 m de profondeur;
  • au niveau des fonds océaniques : les hydrates sont localisés à la surface ou sous le fond océanique, généralement à 1 200 m en dessous du niveau de la mer et jusqu’à une profondeur de1500 mètres, soit 300 m sous le fond océanique. La température de ce milieu est supérieure à 0°Cmais la pression de l’eau sus-jacente crée des conditions favorables à la stabilité des hydrates de méthane.

Les réservoirs potentiels d’hydrate de gaz sont peu profonds sous la surface du sol, en comparaison des gisements conventionnels de gaz naturel le plus souvent situés au delà de 2 000 m de profondeur.

suite à lire ..

 

 

ICI    ON RETROUVE BIEN  TOUT CE QUE L ON VIT EN CE MOMENT  TANT EN POLITIQUE  EN PHYSIQUE     EN META PHYSIQUE  

 

Inhibition : Définition de Inhibition | Psychologies.com

http://www.psychologies.com › Dico Psycho

Définition de Inhibition : Blocage ou affaiblissement d’une fonction psychique.

Inhibition — Wikipédia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Inhibition

De façon générale, l’inhibition est le fait de s’opposer à un processus, de l’empêcher, de l’entraver ou de le ralentir, et l’inhibiteur est la chose qui agit en ce …

Inhibition : Définition simple et facile du dictionnaire – L’Internaute

http://www.linternaute.com › Dictionnaire

Inhibition : définition, synonymes, citations, traduction dans le dictionnaire de la langue française. Définition : Blocage, arrêt ou ralentissement…

INHIBITION : Définition de INHIBITION

http://www.cnrtl.fr/definition/inhibition

1. … le shériff (…) lut ceci : « (…) Ce jour d’huy, fuyant l’Angleterre (…) nous avons, par timidité et crainte, à cause des inhibitions et fulminations pénales édictées …

De l’inhibition sociale à l’anxiété sociale – Cairn.info

https://www.cairn.info/revue-le-journal-des-psychologues-2007-1-page-24.htm

de F Fanget – ‎2007

La gamme des inhibitions reflète des troubles qui n’ont pas la même gravité, allant de la simple gêne à la phobie sociale inquiétante en passant par la timidité.

*****************

 

tourment | Espace perso d’ ANTINEA

https://melusinefee.wordpress.com/tag/tourment/

3 mars 2015. dôme et stik alors comme la carte du ciel déjà donné cela tombe sur la 4. (latin domesticus) Mystère et attentat | Espace perso d’ ANTINEA …. ( bien loin du capricorne.. qui est froid en apparence … c’est le feu sous la glace) …

Mars …. Uranus en Bélier.. ces liens qui se croisent | Espace perso d …

https://melusinefee.wordpress.com/2014/…/mars-uranus-en-blier-ces-liens-qui-se-croisen…

3 févr. 2014 – je pensais au désert Mystère glacé bombé avec un coeur fondant pour le … mais je retrouve un autre mystère avec de la glace et avec la même forme en dôme … Espace perso d’ ANTINEA | Un Monde Universel | Page 256.

astrologie diverses | Espace perso d’ ANTINEA | Page 3

https://melusinefee.wordpress.com/category/astrologie-diverses/page/3/

2013 – Thanks for dropping by Espace perso d’ ANTINEA! …. ( via le sagittaire) donc ce lien avec le ciel, l’espace, ce qui n’est pas identifié ( mystère) ou ovni et.

Espace perso d’ ANTINEA | Un Monde Universel | Page 236

https://melusinefee.wordpress.com/page/236/?app-download=nokia

Le bois avec l’allier et dôme du puy de dôme, moulins … allumer les feux.. les points cardinaux.. le feu sous la glace… on voit ici les intempéries et qu’il ….. pas mesurable, et celle du mystique, de l’intuitif attiré par l’irrationnel et les mystères