Tag Archive: faucon


civilisation atlante  par Guillaume Delaage

 

A lire aussi le livre de Daniel Meurois LA DEMEURE DU RAYONNANT

pour l’initiation par catalepsie dans le “coffre “ de pierre ou tombeau comme il dit

port fire        saturne en sagittaire   avec les liens donnés  Alice ( Belley) et le SON

QUI  mène  à leçon pour prise de conscience…

 

et qui a aidé  ??  Uranus

mais il y a ce carré à Neptune pour les somnambules

 

Esprit tourné vers le ciel……   c’est encore dit ….

donc le lien avec la demeure du rayonnant  (  que je suis en train de lire seulement maintenant, j’en suis justement au chapite 5 qui contient le titre ..  ceux qui ont l’habitude de suivre les liens vont reconnaître les fils ..

 

sourd et sourdine | Espace perso d’ ANTINEA

https://melusinefee.wordpress.com/tag/sourd-et-sourdine/

27 févr. 2015 – J.-C. sous le règne d’Amenhotep III . Il fut modifié par la suite par Ramsès II , qui y ajouta notamment six statues monumentales et

****************************************************

 

Chapitre V La Demeure du Rayonnant
Mon installation dans l’immense chantier que représentait en-core la future ville d’Amenhotep ne fut pas facile. Ma demeure à peine achevée était de briques de terre et de paille comme toutes les maisons du peuple. Dormir sous les feuilles de palmier tres-sées qui constituaient l’essentiel de sa toiture, me rappela à des réalités que j’avais eu tôt fait d’oublier durant ma vie à Thèbes. Écrasé de chaleur et démuni d’un luxe qui pour moi était devenu si naturel, je connus un moment de révolte. Ce que j’avais accueil-li avec enthousiasme comme la marque d’un honneur ressemblait soudain à un terrible exil.
Certes, en flânant au hasard des rues tracées au cordeau et le long desquelles de grands édifices s’élevaient déjà, je pouvais m’imaginer aisément ce que serait la Cité. De toute évidence, les plus grands artistes étaient là, à l’oeuvre, peignant d’ocre, de bleu et d’or une colonnade ou achevant de ciseler un bas-relief ; de toute évidence également, des milliers d’hommes continuaient d’assembler avec un talent consommé les plus belles pierres qui se puissent trouver, tandis que d’autres plantaient des milliers d’arbres… Mais, de toute évidence aussi, personne ne savait exac-tement à quoi tout cela allait servir… et il en résultait que chacun me semblait travailler dans une atmosphère onirique, hors du monde et à la merci d’un soleil de plomb.
Comment allait-elle s’appeler cette Cité ? Je ne comptais plus le nombre de fois où l’on me posait la question. Pas plus qu’un autre, je ne pouvais y répondre. Amenhotep n’avait pas évoqué une seule fois devant moi le nom sacré de sa ville. Le connaissait-il seulement, d’ailleurs ? L’avait-il déjà décidé ? Je n’aurais su l’affirmer.
Mes deux serviteurs ne vinrent me rejoindre que deux lunai-sons après mon arrivée, lorsque j’eus fini de parcourir les avenues et les palais en construction et de faire certaines rencontres. Ce temps libre me fut, en fait, nécessaire afin de m’imprégner du lieu

************

EXPOSITION. Les technologies de la 3D, utilisées pour mieux comprendre une révolution religieuse dans l’Egypte antique ? C’est le pari réussi du laboratoire Archéovision avec Amarna 3D, la cité bâtie par le célèbre pharaon Akhénaton. Une  exposition visible jusqu’au 29 avril 2016, dans le hall du Conseil régional d’Aquitaine, à Bordeaux. Amenhotep IV, pharaon du Nouvel Empire plus connu sous le nom d’Akhénaton, est célèbre pour le cataclysme qu’il a provoqué en Egypte en imposant le culte unique d’Aton, le disque solaire, en place de celui d’Amon. En l’an 5 de son règne, il fit alors bâtir une nouvelle cité à Tell el-Amarna, en plein désert, à 300 km de la capitale thébaine. Mais dix ans à peine après leur création, à la mort du souverain, temples, palais et bâtiments administratifs sortis du sable furent totalement abandonnés. Seules quelques pierres subsistèrent, sans que les chercheurs en comprennent réellement l’agencement et la forme.

Le dieu Shiva à Ganga Talao, Île Maurice

tandava

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Mayan-Hotep, qui était assis à ses côtés, intervint à ce mo-ment précis.
« Votre Père… divin Seigneur ? Je crois que nous tous ici ras-semblés aurions infiniment besoin que vous nous en parliez. »
« Mon Père ? reprit Akhenaton d’une voix si blanche qu’elle nous indiquait que sa pensée voyageait déjà loin devant lui… Mon Père ? Regardez ! »
Et il pointa le doigt en direction de la crête des rochers. Le disque rosé du soleil émergeait à peine dans la pâleur matinale de l’azur.
« Amon-Rê ? » lança timidement quelqu’un dans notre as-semblée.
Pharaon se leva énergiquement et plissa le front.
« Ce que vous voyez, c’est peut-être Amon-Rê… C’est assuré-ment un masque de feu, un vêtement rutilant, une apparence qui brille, aveugle et brûle. Ce n’est pas de lui dont je vous parle et qui m’enseigne à devenir ce que je suis. Mon Père est autre. Son vi-sage attend depuis le commencement des Temps derrière le disque illusoire d’Amon-Rê. Il est… le Soleil noir ! »
« Noir ? » entendit-on questionner de partout à la fois.
« Oui, noir… mais pas de cette obscurité poisseuse et étince-lante qui sait si bien séduire l’âme humaine. Le Soleil noir est celui de la maturation secrète. C’est lui qui imprègne le coeur de la terre et enseigne en silence nos âmes. Il est l’essence voilée des mots que vous entendez de ma bouche et que vous n’osez encore prononcer. Oui, il est noir, noir pour ne pas nous éblouir… Et noir il demeurera, tant que nos yeux et notre coeur n’auront pas chan-gé de nature, tant qu’ils ne sauront pas percevoir au-delà de leurs propres murailles. Oui, il est noir, mais de cette obscurité mysté-rieuse et légère qui contient l’immaculé. En lui, dans son sein qui est le creuset, rayonne la Lumière parfaite, celle qui ne projette pas d’ombre et dont nous avons tellement soif… Ainsi est mon Père, Aton, le Soleil de derrière les soleils, Lui, le Feu vrai qui se cache au-delà des flammes et l’Or qui chante loin dans les ors. »
Un silence profond tomba sur notre assemblée. Nous ne sa-vions plus où Pharaon nous emmenait… Sa langue était si diffé-rente de tout ce que nous avions entendu jusqu’alors !
Mon âme, troublée comme toutes les autres, oscillait entre un enthousiasme démesuré et une inquiétude difficilement expri-mable. Qui allait comprendre ? Qui pouvait suivre ?

Femme Faucon

Espace perso d' ANTINEA

Espace perso d’ ANTINEA

Un Monde Universel

Bienvenue sur Espace perso d’ ANTINEA!   Pensez à souscrire par RSS pour rester informé…

chez les mayas

Classé dans : spirituelUn commentaire

14 juin 2008

pour faire un retour chez les indiens de l’amérique du sud

CHEZ LES MAYAS

logo femme faucon

Femme FAUCON

Du 7 février au 6 mars: la femme Faucon faucon

 

1574R-23075

caractère :

Ce n’est pas une femme simple.

C’est une femme spéciale qui ne fraye pas avec n’importe qui, et pour gagner son admiration, il faut remplir un certain nombre de conditions. D’abord, être quelqu’un d’intelligent et cultivé, ensuite être au courant de l’actualité politique, économique et internationale.

oeil de faucon

La tête d’une femme faucon est un livre d’histoire, de géographie et d’astronomie. Elle connaît chaque coin du monde et de la galaxie

On la définit plutôt par ses goûts et par ses aversions que par les traits de sa personnalité, car il n’y a pas deux faucons identiques.

Elle a un talent particulier pour apprécier les oeuvres d’art, et bien qu’elle n’aie pas spécialement de dons artistiques, elle apprécie mieux que personne une belle partition ou un tableau.

Pour la séduire le mieux est de l’inviter dans la meilleure galerie d’art de la ville ( au risque de la voir tomber amoureuse du peintre exposé et s’enfuir avec lui)

Son appartement est meublé avec toujours une touche de distinction particulière.

La femme faucon cherche donc en général un mari qui puisse lui procurer le train de vie auquel elle aspire.

affinités :

La chouette avec qui elle partage la quête du sens supérieur de la vie

l’écureuil  , relation sympathique et complice

le serpent qui l’attire fortement et dont elle tombe amoureuse souvent.

*******************

Faucons célèbres

Bambou, Javier Bardem, Bertold Brecht, Roger Daltrey, James Dean, Laura Dern, Charles Dickens, Juliette Gréco, Jean Harlow, Mathilda May, Pierre Mondy, Nick Nolte, Marcel Pagnol, James Spader, Lana Turner, Jules Verne.

 
 
 
 
Liens communs | Espace perso d’ ANTINEA

melusinefee.wordpress.com/category/liens-communs/

Il arrive de rencontrer sur son chemin un drôle d’oiseau.. ! comme Oeil de Faucon c’est ainsi l’ami tu as à faire avec Mélusine et à Antinéa en même temps… et quand on veut …. Enfin, bref, j’avais un regard sur la femme restée dans l’ombre.