Tag Archive: eau


L’eau de là..

Une jolie transition avec les jardins orientaux qui met en avant leur système, leur savant système d’eau… c’était ceux d’ Espagne et des Maures…

Un ami qui est intéressé par les anciennes civilisations et surtout sur l’Egypte, mauvais en or tau graphe.. vient de faire la découverte qu’en voulant taper odin il a eu droit à orion… fait la découverte de aude/ain    de 1 et de 11, en bref des liens communs liés à la langue des oiseaux..

 

cependant, en restant sur sa page Egypte, faisant le lien avec l’eau et Yoni Ligam , et tenir compte qu’avant le désert d’ Egypte, c’était des jardins verdoyants… pensant aussi au vortex avec l’eau..

à ce lien qui revient sans cesse avec Fontaine..

 

Afficher l'image d'origine

 

 

on peut très bien voir le lien commun et la fonction des pyramides..

 

PYRE  RA  MI DE      LE FEU  et l’ EAU    LE MASCULIN ET LE FEMIN UN

mais Mide existe aussi

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_rois_de_Mide

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ard_r%C3%AD_%C3%89renn

 

de mort à  maures, à mor , amor  etc…. et encore ce lien avec O Neill..    haut Nil ou ô Nil..

 

Hard ri et Renne etc.   et Reine           roi et reine   

 

 

et

 

El Mide

5 datos relevantes sobre el MIDE

Afficher l'image d'origine

si cette cours avec sa fontaine active et des plantes… cela serait tellement plus beau.. et cela donnerait envie que le monde s’y rassemble..

 

Mide c’est aussi estomac  et l’estomac est lié au cancer donc à l’eau aussi, à la mère… et le centre

comme on peut voir la fontaine au centre de la cour ou des bâtiments..

 

En ayant vu le documentaire sur les jardins.. je me suis dit que c’est bien dommage qu’on ne mette pas cela dans nos cours intérieures.. faire fonctionner les fontaines et mettre de la végétation..

 

J’ai vu de belles façades en ville mais des cours intérieures déplorables.. tristes.. sans rien dedans

mais j’ai vu des façades qui ne payaient pas de mine .. avec des jardins intérieurs.. des petits morceaux de cours avec une verrière et le tout aménagé en jardin d’hiver..

 

Nous avons de très belles architectures qu’on en sait plus mettre en valeur… mais quel dommage… !

 

 

mide en turc donne estomac mais en irlandais c’est plus..

 

ce petit plus qui ferait une grande différence..! pour un superbe jardin intérieur ( et pas seulement physique mais aussi psychique)

 

amenagement petite cour interieure

 

 

ce qui m’amène à voir ana gramme et Vierge qui redonne rêve, grève, grive ou givre ou rein ou régie, verger , érige, verge

 

alors je repense au livre les Vergers d’ Osiris

et la Verge que l’on voit en attribut des pharaons

ce qui me donne à mon sens .. l’unité de mesure qui colle avec le 9 et le 14 et 1959  avec 0.9144   vg   vie    vie r G..   Vg

nail et nil et neill etc..clou   ( je ne vais pas encore remettre la trace de liens communs..)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Verge_(unit%C3%A9)

ce qui m’amène à penser que les chercheurs de mesure au niveau des Pyramides cherchent bien loin ce qu’il y a sous les yeux.. comme les clous avec le Krist qui sont certainement des indices aussi..

Afficher l'image d'origine

 

 

et de reprendre la vierge de fer et la verge de fer ..

 

j’avoue ne pas avoir encore lu Anton Parks  mais, comme c’est souvent donné partageant les mêmes sujets..et rien ne vient au hasard..

 

 

perso j’étais partie sur les bases de l’avatar, du mien .. du prénom de mes proches.. gina comme ginie pour virginie et de tout ce qui pouvait en découler

amélie  ( puisqu’ayant émilie) ce qui avait mené aussi à amélie poulain

tiamat

annuna   car j’ai en lien nouna une amie de longue date laosienne.. je l’ai connue toute petite et depuis est maman et que moi même ayant eu comme surnom nanou.. etc..

 

j’avais pris mon propre chemin avec les souvenirs de vie, les expériences et laissé l’intuition suivre son cours.. avoir déjà mes propres points de repères..

mais là avec ce lien, cela donne donne envie de plonger dans les écrits d’anton..

 

 

http://www.antonparks.com/main.php?page=inter_sciences_sacrees

 

 

 

 

Hapy c’est Verseau | Espace perso d’ ANTINEA

https://melusinefee.wordpress.com/2015/06/08/hapy-cest-verseau/

8 juin 2015 – lien avec l’astro, voir les billets précédent avec Happy et Merry shira pénis atoum shou vide Tefnout l’eau Nout le ciel Tiamat GEB APSU terre …

avril | 2012 | Espace perso d’ ANTINEA

https://melusinefee.wordpress.com/2012/04/

Dans cette histoire, Apsû a les traits d’un monstre primitif composé d’eau douce, et se révèle l’amant d’une autre divinité primitive, Tiamat, une créature d’eau …

Publicités

 

ISIAS

Accueil > Pour en savoir plus > Biologie Génétique Epigénétique

"La vie est basée sur l’eau et l’électricité" (partie 1) par le Pr Mae-Wan Ho

Traduction et compléments de Jacques Hallard

samedi 16 février 2013 par Ho Dr Mae-Wan

ISIS Biologie PhysiqueRetour ligne automatique
La vie est basée sur l’eau et l’électricité (partie 1)Retour ligne automatique
Life is Water Electric (part 1)Retour ligne automatique
Partie 1 – Le champ vital électrodynamique et l’électricité du corps vivant Retour ligne automatique
Partie 2 – L’eau sous forme de cristaux liquides et en cohérence quantique est le champ vital et l’électricité du corps vivant Retour ligne automatique
Mae-Wan Ho Conférencière invitée d’honneur à la rencontre ‘Electric Universe 2013 : The Tipping Point 2013’, à Albuquerque, dans le Nouveau-Mexique aux Etats-Unis. du 3 au 6 janvier 2013. Retour ligne automatique

  Sommaire 

Conférence de l’ISIS 14/01/2013
Une version entièrement référencée et illustrée de cet article intitulé Life is Water Electric est disponible pour les membres de l’ISIS sur le site http://www.i-sis.org.uk/Life_is_Wat… et il est par ailleurs disponible en téléchargement ici . La présentation ‘Powerpoint’ pour les deux parties de cette conférence est également disponible en téléchargement ici .
S’il vous plaît diffusez largement et rediffusez, mais veuillez donner l’URL de l’original et conserver tous les liens vers des articles sur notre site ISIS. Si vous trouvez ce rapport utile, s’il vous plaît, soutenez ISIS en vous abonnant à notre magazine Science in Society, et encouragez vos amis à le faire. Ou jeter un oeil à notre librairie ISIS bookstore pour d’autres publications

Résumé

Toutes les plantes et tous les animaux, qu’ils soient unicellulaires ou pluricellulaires, depuis l’œuf ou les graines pleinement développées, jusqu’à l’organisme vivant adulte, possèdent un "champ vital" électrodynamique appelé "champ L" qui peut être enregistré à la surface ou près de celle-ci, à l’aide d’électrodes et de voltmètres appropriés. Ce "champ L" se modifie pendant la croissance et le développement, en corrélation avec le plan et l’organisation du corps, ainsi qu’en fonction des états mentaux ou physiologiques. Cependant, la source du "champ L" est encore inconnue.
De nouvelles preuves suggèrent que le "champ L" est généré par l’eau et qu’il y est inclus sous forme de cristaux liquides en cohérence quantique ; cette eau constitue 70-90% des cellules et des organismes vivants et elle est en outre essentielle à la vie.
L’eau forme des domaines en cohérence quantique à des températures et à des pressions ordinaires. Dans les organismes, les domaines cohérents sont stabilisés dans l’eau sous forme de cristaux liquides sur les énormes surfaces macromoléculaires et membranaires, effectivement s’alignés électriquement sur l’ensemble du corps pour former un simple cristal uniaxe.
Cette eau cristalline liquide rend la vie possible en activant les protéines et les acides nucléiques pour les faire agir comme des machines moléculaires quantiques qui transforment et transfèrent l’énergie avec une efficacité proche de 100%. Elle fournit de l’énergie d’excitation pour décomposer l’eau dans le processus de la photosynthèse, libérant ainsi de l’oxygène pour les millions d’organismes vivants chez les espèces à respiration aérienne qui colonisent la terre et, en même temps, l’eau produit de l’électricité pour l’intercommunication [dans tout organisme vivant] et pour la chimie redox (oxydo-réduction) qui alimente toute la biosphère.
L’eau vive est le moyen, le milieu et le message de la vie.

Partie 1 – Le champ vital ou "champ L" électrodynamique et l’électricité du corps vivant

La vie, l’univers et le Tout ?

Je veux commencer par une question très importante. Si l’organisme vivant est électrique, et que l’univers est électrique, l’univers est-il un organisme ?
Le mathématicien et philosophe anglais Alfred North Whitehead (1861-1947), qui a eu une énorme influence sur moi, avait répondu affirmativement. Dans sa formulation, au tout début de la physique quantique, Whitehead avait montré comment les lois de la mécanique, qui décrivent des objets avec "un simple et unique emplacement dans l’espace et dans le temps", échouent totalement pour représenter les processus naturels, et il avait fait valoir le fait qu’il n’était pas possible de connaître et de comprendre la nature comme un organisme vivant.
Dans son livre ‘Science and the Modern World’ [1] publié en 1926, il écrit (page 100) : « Les entités concrètes durables sont des organismes vivants, de sorte que le plan de l’ensemble influe sur les caractères mêmes des divers organismes subordonnés qui entrent dans celui-ci. Dans le cas d’un animal, « les états mentaux entrent dans le plan de l’organisme entier et modifient ainsi les plans des organismes subordonnés successifs jusqu’à ce que les plus petits organes ultimes, tels que les électrons, soient atteints » [mise en italiques par l’auteur]. "
Les organismes de Whitehead incluent tout ce qui se trouve dans la nature, de l’univers jusqu’aux galaxies, aux étoiles, aux planètes, aux plantes, aux animaux, aux êtres humains, aux bactéries, et même jusqu’aux particules élémentaires : ils sont des ensembles d’activités électromagnétiques – des "organismes vibratoires" – dotés d’au moins un type de conscience primitive qui appréhende leur environnement, dans des actions "d’unification de préhension", et plus important que tout, qui évolue à la suite de cette expérience du vécu.
J’ai pris la philosophie de Whitehead à cœur, sinon les détails de sa théorie. Non seulement la nature est un organisme (électromagnétique), mais le connaisseur doit également être un organisme électromagnétique, sensible et réactif au maximum, pleinement engagé dans l’esprit et dans le corps, avec l’intellect et le ressenti vis-à-vis des autres organismes et,en fin de compte, relié à toute la nature.

L’organisme électrodynamique est à l’écoute du cosmos

Il y a des preuves substantielles selon lesquelles les êtres vivants sont fondamentalement organisés par des champs électriques et des actiions électromagnétiques. Le concept de Whitehead d’un « plan du corps" qui modifie le mouvement des électrons à l’intérieur, a anticipé la découverte du physiologiste Harold Saxton Burr à l’Université Yale, [dans l’Etat du Connecticut aux Etats-Unis], qui a commencé son travail dans les années 1930.
Le livre de Burr intitulé ‘The Blueprint for Immortality’ [2], a été publié en 1972 : il présente une grande vision, décrite sur la quatrième page de couverture.
« Il s’agit d’un livre révolutionnaire – le premier récit complet jamais publié sur l’une des plus importantes découvertes scientifiques de ce siècle. Il révèle que tous les êtres vivants – des hommes aux souris, des arbres aux graines – sont moulés et contrôlés par des « champs électrodynamiques », qui peuvent être mesurés et cartographiés avec les voltmètres modernes courants ».
« Ces "champs vitaux" ou "champ L", sont les plans de base de toute vie sur cette planète. Leur découverte est donc d’une extrême importance pour nous tous ».
« Pour chaque homme et pour chaque femme, vivant dans cette époque troublée, cette découverte donne la certitude réconfortante que la vie n’est pas un hasard et que toutes les parties qui nous constituent sont des parties intégrées de l’Univers, soumises à ses lois et partagent sa finalité et son destin … l’Univers a un sens et nous aussi ».
« Depuis que les mesures de différences de potentiel (voltage) des "champs L" peuvent révéler des conditions physiques et mentales, les médecins sont en mesure de les utiliser pour diagnostiquer des maladies avant que les symptômes habituels ne se développent, offrant ainsi une meilleure chance de succès du traitement de ces maladies ».
Burr et ses nombreux collaborateurs ont fait état, sur une période de 40 années, de l’existence de "champs vitaux L", sur divers organismes, y compris sur des œufs et sur des graines, d’une part, ainsi que des changements dramatiques dans les différences de potentiel, en étroite corrélation avec la croissance, avec le développement, ainsi qu’avec les états mentaux et les principaux événements physiologiques tels que l’ovulation et le cancer, d’autre part. .
Burr a attaché des électrodes aux arbres et enregistré simultanément les différences de potentiel électrique dans l’atmosphère et dans le sol, en permanence pendant 25 ans.
Les enregistrements ont montré que les différences de potentiel électrique de l’air et de la terre fluctuent en phase avec les potentiels des arbres. L’analyse statistique a révélé les rythmes diurnes bien connus dans les quatre enregistrements, ainsi que le cycle lunaire et le cycle des onze années d’activité solaire. Ces résultats laissent peu de doute sur le fait que les arbres en particulier sont sensibles aux champs électriques et électromagnétiques de la Terre et de l’espace extra-atmosphérique, agissant comme des antennes vis-à-vis de à l’univers. Les arbres nous connectent à l’univers. Cela peut faire partie de la raison pour laquelle une promenade dans les bois, ou le fait d’être proche de bois et de forêts, sont jugés bénéfiques pour la santé [3].
Le champ magnétique terrestre provient du courant électrique généré dans la couche conductrice de fer en fusion dans le noyau externe, se déplaçant à travers le champ magnétique du Soleil, qui à son tour produit un champ magnétique. Les oiseaux, les abeilles, les amphibiens et d’autres animaux sont connus pour dépendre du champ magnétique terrestre pour leur navigation. Il y a des rapports qui indiquent que les animaux et les êtres humains, placés dans des environnements protégés du champ magnétique de la Terre, vieillissent plus vite, meurent plus tôt, souffrent de stress et de douleurs, et présentent aussi des changements pathologiques dans le foie, les reins, les globules blancs et la vessie [4].
La Terre dispose également d’un spectre électromagnétique ou résonances de Schumann, ainsi dénommées d’après Otto Schumann Winifred (1888-1974) qui les avait prédites en 1952. Les résonances de Schumann sont des ondes stationnaires ; créées dans l’espace situé entre la surface de la terre et l’ionosphère conductrice, elles sont naturellement excitées par la foudre. Les résonances de Schumann se situent entre 3 et 60 Hz, apparaissant comme des pics distincts à 7,83, 14,3, 27,3 et 33,8 Hz. Ces mêmes fréquences sont prédominantes dans les ondes cérébrales des êtres humains et elles sont fortement corrélées avec les différents états mentaux. Les évidences suggèrent que les humains et d’autres organismes vivants synchronisent réellement leurs rythmes biologiques avec les fréquences de Schumann [5, 6].
Les activités électromagnétiques de la Terre sont fortement influencées par celles du soleil. Les belles lumières nordiques sont générées lors des périodes d’activité solaire intense, ou pendant les orages magnétiques, lorsque le vent solaire, transportant des plasmas énergétiques très chauds, les particules ionisées du soleil augmentent la densité et la vitesse. Les particules ionisées sont piégées par le champ magnétique terrestre et accélérées vers les pôles magnétiques. Les collisions entre ces ions et les atomes, d’une part, et les molécules atmosphériques (principalement de l’oxygène et de l’azote), d’autre part, provoquent l’émission de lumière, alors que les atomes excités se détendent et retournent à leur état original. Les activités géomagnétiques et solaires qui sont soit supérieures, soit inférieures à la moyenne, sont associées à des effets nocifs sur la santé et à des répercussions psychologiques sur les êtres humains à travers le monde, probablement en raison de la suppression de la sécrétion de mélatonine par la glande pinéale, car les rythmes biologiques sont désynchronisés. C’est aussi en partie pourquoi les émissions électromagnétiques artificielles des téléphones mobiles, des téléphones sans fil et des lignes à haute tension, ont des effets néfastes sur les êtes humains et sur la vie sauvage [7-10] (Drowning in a Sea of Microwaves, Cancer Risks from Microwaves Confirmed, Mobile Phones and Vanishing Bees, Mobile Phones & Vanishing Birds, SiS 34) *.
* Additif du traducteur : les articles suivants de l’ISIS, en français, sur le sujet des champs électromagnétiques et de leurs effets sur la santé sont disponibles par Internet :
- "Les rayonnements des téléphones sans fil sont « cancérogènes possibles » " par le Dr. Mae-Wan Ho. Traduction et compléments de Jacques Hallard : voi sur rhttp://isias.transition89.lautre.n…
- "L’Agence Européenne pour l’Environnement souligne les risques de cancers liés aux téléphones portables" par le Dr. Mae-Wan Ho. Traduction et compléments de Jacques Hallard : voir sur http://isias.transition89.lautre.ne…
- "Les téléphones portables endommagent le cerveau" par le Dr Mae-Wan Ho. Traduction et compléments de Jacques Hallard ; voir sur http://isias.transition89.lautre.ne…
- "Les téléphones portables et les oiseaux en voie de disparition" par le Dr. Mae-Wan Ho. Traduction et compléments de Jacques Hallard ; voir sur http://isias.transition89.lautre.ne…

Le champ vital ou "champ L"

Le "champ L" de Burr peut être mesuré à partir de la surface du corps, d’un oeuf ou de semences, et détecté à l’écart de la surface du corps, lorsque les mesures sont effectuées sur des salamandres dans l’eau. C’est le signe d’un véritable effet de champ qui n’a pas été court-circuité par l’eau. Lorsque la salamandre effectue une rotation, avec les électrodes positionnées à quelques millimètres de distance, elle agit, comme prévu, comme une dynamo : un champ électrique tournant, donnant une onde sinusoïdale avec des potentiels hauts et bas.
Les "champs L" de tous les organismes partagent certaines caractéristiques communes, comme un potentiel positif à la partie antérieure par rapport à un potentiel négatif à la partie postérieure. Toutefois, l’ensemble du champ est composé de champs locaux ou subsidiaires spécifiques selon le plan du corps (voir figure 1).
Figure 1- "Champs L" de l’homme et des salamandres, mesurés par Robert O Becker [11]
Les "champs L" ne sont pas statiques ; Burr et ses collaborateurs ont constaté que les "champs L" évoluent lentement, qu’ils augmentent en force au cours du développement, avec un plateau à l’âge adulte, et qu’ils diminuent progressivement avec le vieillissement de l’organisme.
Les "champs L" ont été confirmés par d’autres laboratoires travaillant indépendamment de Burr, et plus tard par un chirurgien orthopédiste / chercheur Robert Otto Becker (1923 – 2008), qui a également rapporté les changements de potentiel électrique de courant continu pendant la cicatrisation et la régénération chez les animaux et chez les êtres humains. Il a notamment montré que les changements des potentiels lors de la régénération et de la non-régénération des organismes vivants, diffèrent nettement les unes des autres (voir figure 2).
Figure 2 – Changements de potentiels électriques à l’extrémité coupée du moignon après amputation de la salamandre (en haut), qui régénère son membre amputé, et la grenouille, qui ne régénère pas (d’après [11])
Les conclusions de Becker ont été décrites dans de nombreuses publications scientifiques, et dans l’une des plus saisissantes de cette découverte scientifique, ‘The Body Electric’ [11], publié en 1985, cinq ans après que son laboratoire de recherche ait été arrêté par des scientifiques et des politiciens corrompus, dans une tentative pour faire taire ses mises en garde sur les dangers pour la santé des champs électromagnétiques émis par les lignes électriques aériennes à haute tension et par d’autres installations électriques. (Ce débat s’est poursuivi jusqu’à nos jours sur les "effets non thermiques", y compris l’apparition des cancers du cerveau, résultant de l’utilisation du téléphone mobile et d’autres ‘smog’ électromagnétiques qui se manifestent dans notre environnement, voir [12] Wireless Phones and Brain Cancer * et d’autres articles de la série, SiS 51).
* Version en français : "Téléphones sans fil et cancers du cerveau" par le Dr Mae-Wan Ho. Traduction et compléments de Jacques Hallard : voir sur http://isias.transition89.lautre.ne…
Le livre ‘The Electric Body’ vous met dans la tête de Becker le chercheur, examinant les nouveaux résultats de son laboratoire pour voir s’ils confirmaient ou non ce qu’il attendait ; cela lui donna l’opportunité de passer à ​​l’expérience suivante qui, étape par étape, devait l’amener au plus près de la réponse définitive qu’il recherchait. Becker s’était engagé dans la découverte de la vérité scientifique, au lieu de défendre une théorie en vogue, notamment parce qu’il était à aider et à soulager la souffrance de ses patients.
Becker savait que les champs électromagnétiques, lorsqu’ils sont utilisés correctement avec la bonne polarité, au bon moment et au bon endroit, et à des niveaux extrêmement faibles qui sont caractéristiques des organismes vivants, pourraient en effet aider à guérir les blessures et les fractures persistantes, et même à régénérer le bout des doigts sectionnés et les nerfs. Toutefois, des expositions aux champs électromagnétiques inappropriées sont susceptibles d’entraîner une croissance anormale et des cancers. Les champs électromagnétiques sont une puissante arme à double tranchant, et ils doivent être utilisés avec soin et avec beaucoup de précision, sur la base d’une connaissance précise des résultats de recherches minutieuses, alors seulement ils peuvent aider à restaurer la vie des gens souvent réduits au désespoir absolu.
Les découvertes de Becker anticipèrent de plusieurs décennies, les découvertes récentes sur la transformation de cellules différenciées en cellules souches pendant la cicatrisation et la régénération des tissus, ainsi que les manipulations de l’expression des gènes dans le laboratoire (voir [13] The Promise of Induced Pluripotent Stem Cells, SiS 51) *.
* Version en français : " La promesse des cellules souches pluripotentes induites" par le Dr Eva Sirinathsinghji. Traduction et compléments de Jacques Hallard ; accessible sur le site http://isias.transition89.lautre.ne…
Maintenant, la recherche a également mis l’accent sur ​​l’amélioration de la réparation des cellules souches in vivo sans transplantation, à l’aide de médicaments, afin d’encourager le processus [14] Stem Cells Repair without Transplant, SiS 50) *. Jusqu’ici, il n’y a pas eu de travaux de recherches sur l’effet des champs électriques dans la mise en œuvre des cellules souches.
* Version en français : "Des cellules souches utilisables sans transplantation pour une médecine régénératrice" par le Dr. Eva Sirinathinghji. Traduction et compléments de Jacques Hallard ; accessible sur http://yonne.lautre.net/spip.php?ar…
Aujourd’hui, il est techniquement possible de suivre les changements de différences de potentiels électriques dans les cellules et dans les embryons : il est largement reconnu comme étant impliqués dans le développement, dans la différenciation, dans la régénération et dans la manifestation de cancers. Mais ils sont interprétés uniquement, et à tort, en termes de différences de potentiel électrique des membrane des cellules (voir [15] Membrane Potential Rules, SiS 52) avec un accent sur ​​l’identification des gènes en aval des activités, alors que d’importantes questions sur la nature de l’électrodynamique du champ de vie et son lien avec la santé et l’apparition de pathologies sont largement oubliés.
La plus excitante nouvelle est la découverte fortuite à l’Université Tufts : c’est le « visage » de la grenouille ébauché dans les différences de potentiel électrique, très tôt dans le processus de développement, quand l’embryon est encore un amas informe de cellules avec très peu de caractéristiques anatomiques [16]. Une équipe dirigée par Dany Adams a utilisé une combinaison de colorants sensibles au pH et aux différences de potentiel électrique pour suivre le développement des embryons de xénope sous un microscope équipé d’une caméra à laps de temps. Il a été enregistré "du jamais vu" : des modèles dynamiques de potentiels électriques sur la couche cellulaire la plus externe. Ce sont des signes évidents des processus électrodynamiques qui déterminent les structures du corps et qui apparaissent beaucoup plus tard. Je reviendrai sur ce sujet.

Le "champ vital L" est de l’énergie stockée

La vision de Burr n’était pas moins remarquable [2]. Il avait supposé que la "champ vital L" reflètait le statut énergétique de l’organisme, en particulier, il avait considéré, à juste titre, que le flux d’énergie des organismes vivants est associé au flux chimique du métabolisme, mais le "champ L" représente l’énergie stockée dans les différences de potentiel électrique à travers le corps. Par conséquent, les variations du "champ L", doivent tenir compte des variations des flux d’énergie dans le système.
Il a écrit ([2] p.71) : « Si cette hypothèse est vraie, il s’ensuit que par l’étude des différences de potentiel électrique pendant le repos et pendant l’activité, un enregistrement pourrait être fait d’un niveau général d’énergie immédiatement disponible, tel que représenté par des totaux algébriques des potentiels limites ».
« Face à la demande pour des actions, cette réserve d’énergie potentielle pourrait être exploitée. Lorsque le système biologique est au repos, le potentiel pourrait être enregistré en tant que potentiel de courant continu, mais quand le protoplasme est lancé dans tout type d’activité, tels que la transmission nerveuse, la contraction musculaire et des événements similaires, le premier signe de cette activité se situerait dans le retrait soudain de la réserve d’énergie électrique. En d’autres termes, une baisse de la différence de potentiel électrique. Ensuite, on peut s’attendre à une mobilisation des propriétés chimiques pour rétablir le niveau initial de la différence de potentiel électrique ».
Le concept d’énergie stockée est la clé de l’organisation vivante comme je le souligne dans mon livre, The Rainbow and the Worm, The Physics of organismes [17]. L’énergie stockée est de l’énergie cohérente, et la mobilisation de l’énergie cohérente peut être faite avec une dissipation aussi faible que possible, donnant lieu, dans l’idéal, à l’organisme vivant en cohérence quantique avec une entropie nulle, comme nous l’aborderons plus loin.
C’est conforme et cohérent avec l’observation de Burr : une baisse de « potentiel de membrane », une dépolarisation, précède de nombreux événements cellulaires importants tels que la croissance et la régénération [15].

Les actions électrodynamiques et la formation du modèle morphologique

Le "champ vital L" est distinct et indépendant des potentiels d’action du cerveau, et des décharges électriques du cœur, mesurés respectivement dans les examens avec des électroencéphalogrammes (EEG) et des électrocardiogrammes (ECG). En fait, les données déjà disponibles chez Burr [2] ont suggéré que l’EEG et l’ECG sont contrôlés par les variations du "champ vital L", ce qui se manifeste comme des changements des potentiels de base, dans le cadre des potentiels d’action de l’EEG et de l’ECG, s’ils n’avaient pas été éliminés par filtration (!), dans la plupart des lectures, comme un bruit ou une nuisance, plutôt que des informations physiologiques et psychologiques importantes. Par exemple, Burr et ses collègues avaient découvert que les grandes différences de potentiel mesurées entre les valeurs des index gauche et droit, peuvent être un facteur prédictif d’instabilité mentale.
C’est la preuve que les potentiels d’action reflètent les changements de potentiels des champs globaux, comme cela avait déjà été observé également lors du développement embryonnaire précoce.
Le problème le plus important – et de loin – qui n’est pas résolu en biologie, est de savoir comment un oeuf relativement sans relief peut se transformer en un organisme modelé très différencié au cours du processus de développement. Je faisais partie d’un très petit nombre de scientifiques qui croyaient que les processus électrodynamiques étaient fondamentalement impliqués dans la formation du modèle porphologique. Nous avions effectué plusieurs séries d’expériences décrites dans un article publié il y a plus de 20 ans [18] Electrodynamic Activities and Their Role in Organisation of Body Pattern (publication scientifique d’ISIS), et qui avait fourni des preuves des processus électrodynamiques très cohérents qui sont responsables de l’émergence, de la génération du schéma corporel pendant les phases du développement précoce.
Pour nos expériences, nous avions recueilli des lots, synchrones dans leur développement, d’oeufs récemment pondus chez la drosophile. La première série d’expériences avait été réalisée dans le laboratoire de l’électrophysiologiste Charles Nicholson à la New York University Medical School, qui m’avait patiemment appris à faire des microélectrodes pour enregistrer les activités électriques de différents embryons en cours de développement sans les endommager. L’embryon, avec son enveloppe (chorion) enlevé, avait été fixé par une interaction hydrophobe entre la membrane vitelline et la surface en plastique d’une boîte de Pétri. Il avait été immergé dans du sérum physiologique (ou liquide de Ringer), pour maintenir les insectes en vie en les empêchant de se dessécher. Et l’électrode avait été soigneusement insérée dans la poche polaire antérieure ou postérieure, à l’intérieur de la membrane vitellline sans perforer l’embryon.
Les résultats avaent été étonnants. Une série de potentiels d’action de 1 à 30 Hz étaient apparus déjà au bout de 40 minutes après le début du développement et ces différences de potentiels avaient persisté, par la suite, pendant plusieurs heures (voir figure 3). Pendant la majeure partie de la période au cours de laquelle cette détermination du modèle avait eu lieu, il n’y avait pratiquement pas d’organisation cellulaire.
Figure 3 – Les potentiels d’action comme des segments successifs ultérieurs, au stade de la migration nucléaire (43 à 53 minutes après le début du développement) (à partir de la référence [18])
L’enregistrement commence généralement avec des séquences de pulsations de 2, 3 ou 4 décharges (environ 30 Hz), chacune d’une durée de 1 ou 2 secondes, ponctuées par 2-3 secondes de quiétude relative. Les pulsations augmentent en amplitude et tendent à se fondre en un train continu. Les amplitudes maximales sont d’environ 10 – 12 mV. La plus grande fréquence des pics est d’environ 30 Hz, mais la fréquence peut descendre aussi bas que 15 ou même 5 Hz. De façon caractéristique, les changements des potentiels de base sous les activités de dopage, coïncident souvent avec le début et la fin de la pulsation, ce qui suggère fortement que ces changements sont globaux dans leur mesure, et qu’ils initient et mettent fin à la pulsation.
Dans la deuxième série d’expériences menées dans mon propre laboratoire, nous avions exposé les lots, synchrones quant à leur stade de développement, d’oeufs fécondés pendant 30 minutes à de faibles champs magnétiques statiques (0,5 à 9 mT) à différents moments au cours des trois premières heures de développement lorsque la détermination du modèle était connue.
Cela s’est traduit par une forte proportion d’anomalies du schéma du corps 24 heures plus tard, lorsque les larves du premier stade sont normalement écloses. Le type le plus fréquent d’anomalies est uniquement associé à l’exposition aux champs magnétiques statiques, et se compose de diverses configurations tordues du modèle segmentaire. Comme les champs magnétiques statiques ont été utilisés, les effets doivent être dus au déplacement de charges électriques ou plus probablement à des dynamiques de champs globaux. Et comme les énergies dans les champs magnétiques faibles sont de plusieurs ordres de grandeur en dessous du seuil thermique de mouvement moléculaire aléatoire, il pourrait ne pas y avoir eu d’effet jusqu’à ce que les processus électrodynamiques soient très cohérents (pour plus de détails voir [19] Brief Exposure to Weak Static Magnetic Fields during Early Embryogenesis Cause Cuticular Pattern Abnormalities in Drosophila larvae, ISIS scientific publication)
Dans la troisième série d’expériences effectuées dans le laboratoire de Fritz Albert Popp, qui m’a appris presque tout ce que je sais à propos de la physique quantique, les mouches avaient été induites pour pondre des oeufs dans une cuvette de quartz, puis retirées. La cuvette avec des œufs fraîchement pondus avait été placée dans une chambre étanche à la lumière, reliée à un compteur de photons sensibles, et les photons émis avaient été enregistrés, avec ou sans un seul flash de lumière blanche (l min, 4 W/m2). L’émission de photons changeait avec le temps de développement, ce qui n’était pas inattendu. Fait remarquable, quand les embryons de moins de 40 ans min avaient été stimulés avec la lumière, un phénomène entièrement nouveau était apparu, et qui n’a jamais été observé auparavant : des flashs de lumière intense avaient été ré-émis, des milliers de fois plus forts que le niveau de base. Les flashs pouvaient être extrêmement brefs (<1 seconde) ou très prolongés (de quelques minutes à quelques heures), et pouvaient apparaître à tout moment, d’une minute à 20 minutes, et jusqu’à 8 heures après la stimulation lumineuse (voir aussi [17]). Les résultats faisaient penser à une super-radiance dans l’optique quantique, une émission de résonance collective impliquant un grand nombre, sinon tous les individus à l’intérieur de la population, de manière synchrone en cours de développement.
Tous ces résultats fournissent ainsi des preuves d’activités électrodynamiques, accompagnant la formation des structures morpholgiques, qui sont cohérentes sur l’embryon entier, et sur des populations entières d’embryons. Il serait opportun et bien utile de regarder maintenant ces embryons en utilisant des colorants qui sont sensibles aux différences de potentiel électrique et qui sont disponibles pour les recherches.
J’ai été invitée à revoir ces vieux résultats oubliés à travers un document rédigé par Alexis Pietak de Kingston, travaillant dans l’état d’Ontario, au Canada [20] qui propose un nouveau mécanisme pour la morphogenèse : la formation de modes de résonance électromagnétique dans un résonateur diélectrique à micro-ondes.
Les modes résonnants sont des motifs d’ondes formés lorsqu’une onde est confinée à l’intérieur d’un résonateur et soumis à la réflection des frontières internes où les ondes incidentes et réfléchies se combinent. C’est quelque chose comme les résonances de Schumann générées dans l’espace entre la surface de la Terre et l’ionosphère (voir ci-dessus), mais sur une échelle beaucoup plus réduite, de l’ordre de 0,1 à 1 mm, qui sont les dimensions des œufs et des primordias. En conséquence, la fréquence des ondes électromagnétiques en cause est beaucoup plus élevée, allant des micro-ondes à une gamme inférieure au millimètre ou GHz (109 cycles par seconde). En utilisant la technique mathématique de l’analyse par éléments finis, Pietak produit des modes résonnants (en ellipses et en une sphère) (figure 4) dont les motifs ressemblent à différents types de feuilles.
Comme Pietak l’a noté, ce type de mécanisme n’est pas limité pour générer des motifs en forme de feuilles. L’œuf de Drosophila est une longue ellipse et les modes de résonance horizontaux successifs ne sont pas sans rappeler les étapes dans le processus de détermination du segment tel que révélé par les célèbres motifs de transcription des gènes, qui sont les plus susceptibles d’être impliqués dans les processus en aval de la formation de motif.
Figure 4 – Modes de résonance dans des résonateurs sphériques et elliptiques générés par une analyse par éléments finis et les fréquences de résonance en GHz ; V, verticaux, H, horizontaux et N, nodaux (réarrangés à partir de l’article [20])
Pietak a souligné que « le modèle repose sur la validité des théories de cohérence biologique telle que celle décrite par Fröhlich … et / ou les théories des champs quantiques ». Herbert Fröhlich (1905-1991) [20] avait émis l’hypothèse que les organismes sont des systèmes de matière condensée, et qu’ils peuvent peut être ‘pompés par l’énergie métabolique dans des états d’excitations cohérentes (des modes de résonance) en analogie avec le laser à semi-conducteurs.
Les théoriciens des champs quantiques, Emilio Del Giudice et ses collègues, ont proposé que l’interaction entre les champs électromagnétiques ambiants et la matière condensée molle, tels que l’eau liquide, crée des domaines cohérents, oscillants en phase avec le champ électromagnétique [21]. J’ai décrit le travail de Fröhlich dans The Rainbow and the Worm, The Physics of Organisms [17]. et l’électrodynamique des champs quantiques est traitée en détail dans mon nouveau livre [22] Living Rainbow H2O * qui fournissent là des preuves de la cohérence quantique des organismes vivants.
* Version en français de la présentation du livre : "Un arc-en-ciel dansant au sein de l’eau vivante" par le Dr. Mae-Wan Ho. Traduction et compléments de Jacques Hallard ; accessible sur http://isias.transition89.lautre.net/spip.php?article278
Les théories des champs de la morphogenèse remontent au moins aux années 1920 : ils sont associés en particulier aux travaux d’Alexandre Gurwitch (1874-1954) en Russie et de Paul Weiss (1898-1989) en Autriche, mais ils étaient plutôt vagues (voir la revue dans l’ouvrage intitulé Order and Life [23] de Joseph Needham (1900-1995). Une avancée significative a été faite par John Totafurno et Lynn Trainor (1921-2008) dans un article publié en 1987 [24], en utilisant un modèle de champ de vecteurs pour prédire les résultats déconcertants de la régénération des membres chez la salamandre.
Dans ces expériences, un membre a été amputé, et la masse cellulaire de régénération a été transplantée et / ou mise en rotation, conduisant à la repousse anormale des membres qui ont été déterminés par la façon dont la masse cellulaire a été transplantée. Un champ de vecteurs possède à la fois une orientation et une continuité, et toute perturbation des lignes de champ doit être lissée et reconnectée, de sorte que des membres supplémentaires sont générés chez certaines trasplantations.
J’ai suggéré que le champ morphogénétique pourrait être « écrit, inscrit » – comme la mémoire – dans des motifs ou schémas d’orientation dans l’eau cristalline [17, 25] (Liquid Crystalline Morphogenetic Field, SiS 52) qui, à son tour, détermine les schémas de la transcription des gènes et de la croissance.
Les cristaux liquides sont bien connus pour répondre à des champs électriques et magnétiques dans la production, la mise en place des schémas, ainsi que pour modifier leurs alignements [25]. Ainsi, les modes de résonance électromagnétique générés dans les embryons de drosophile pourraient donner lieu à des modèles segmentaires dans le cortex cristallin liquide des embryons précoces, qui se traduisent par des motifs bien connus de la transcription des gènes qui conduisent à leur tour à la différenciation de la structure initialement cryptique. Les champs magnétiques statiques pourraient en effet avoir un effet dramatique sur la structuration de cristaux liquides par des modes électromagnétiques résonants, et donc sur le schéma corporel.
En dépit des preuves substantielles de l’existence des "champs vitaux L" et de l’importance fondamentale des processus électrodynamiques dans l’organisation du vivant et de sa fonctionnalité, il y a encore peu d’indices quant à la façon dont le "champ vital" est généré et où il réside. Dans la seconde partie de cet exposé, je présenterai la preuve que l’eau, sous forme d’un cristal liquide dans les organismes vivants, est à la fois le corps électrique et le "champ vital L".

© 1999-2013 The Institute of Science in Society
Contact the Institute of Science in Society
MATERIAL ON THIS SITE MAY NOT BE REPRODUCED IN ANY FORM WITHOUT EXPLICIT PERMISSION. FOR PERMISSION, PLEASE CONTACT ISIS

Définitions et compléments
Traduction, définitions et compléments :

Jacques Hallard, Ing. CNAM, consultant indépendant.
Relecture et corrections : Christiane Hallard-Lauffenburger, professeur des écoles
Adresse : 585 19 Chemin du Malpas 13940 Mollégès France
Courriel : jacques.hallard921@orange.fr
Fichier : ISIS Biologie Physique Life is Water Electric French version.3 allégée

titre documents joints

16 février 2013
info document : PDF
381.1 ko

Ho Dr Mae-Wan
Articles de cet auteur

Annonces générales :

Articles les plus récents

0 | 15 | 30

Navigation

Rubriques
Agenda

Accueil | Contact | Plan du site | Se connecter | Statistiques du site | Visiteurs : 611 / 72952

Suivre la vie du site fr Suivre la vie du site Pour en savoir plus Suivre la vie du site Biologie Génétique Epigénétique ?    |    titre sites syndiques OPML ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.20 + AHUNTSIC

Creative Commons License

Gant    Gang Lions      intéressant un Gang; un groupe ( Verseau) face au Lion ou le Gang des Lions

en négatif, despote, tyran..

Gang   Gant graine   … un peu d’imagination et cela donne bien des outils sur lesquels réfléchir

Individu  ou individuel    un dit vie duel …  humanité face aux Lions..qui ne pensent qu’au pouvoir de l’argent ‘ de l’Or, à vouloir être les rois…

et Daniel face aux Lions… dans l’arène…    Danielle Verseau…. et… rugir …. de .. plai sir… plaise Ire. la plaie…

Verse eau  ..   ouh……. Oui Oui…  tout à fait cela…

 

 

J’ai regardé un peu sur le Net  les questions et les réponses, ( j’ai le livre) mais je voulais voir ce que l’on dit en médical.. il y a les explications mais aussi les personnes qui s’interrogent.

Je pourrais leur dire : ne vous inquiétez pas sans raison.. Passez une échographie.. il se peut que ce soit juste de l’inflammation  pour ces raisons.. soit vous bloquez, soit vous êtes bloquée…

sinon, j’ai posé la question à la radiologue… si cela est cancéreux, comme cela se présente t’il ? réponse : “les ganglions sont très gros et noirs ..    Les vôtres sont gonflés mais sont clairs et pas trop volumineux.”

Ne vous torturez pas l’esprit pour rien.. une prise de sang et ensuite une écho… les kystes aussi sont douloureux parfois.. la mastose par exemple. On enlève mais ce n’est pas cancéreux.. je connais aussi et toujours un lien à la façon de vivre la maternité, l’allaitement  ( un durcissement , des situations dures) mère dure…et j’ai faillé mourir petite… justement à cause de cela.. NOus étions deux à pas un an d’écart, ma mère dure et froide et ne m’alimentant pas.. Ce sont les voisins qui ont vu que je dépérissais.. Hospitalisation . et le lait passe par des canaux..

Il y a  aussi l’influence de la Lune ( eau et lait) et les souvenirs … comme les rêves..

c’est ainsi en développant que je retrouve aussi l’engorgement ‘ une situation que j’ai connu à mon premier accouchement… j’avais du lait depuis longtemps, j’en perdais avant l’accouchement et les sages femmes pensaient qu’il fallait attendre deux jours pour la montée de lait.. et voilà le travail : engorgement douloureux et qui m’avait bloqué les mâchoires.. j’avais du lait à revendre… Virginie ( Vierge, mère, maison 6 et année 6)  toujours les soins et la santé, l’alimentation ( j’avais 19 ans)

Ces dits professionnels qui finalement font des bêtises et n’écoute pas les patients.. Il en faut de la patience…

quelque chose qui se bloque , qui se grippe… Virus     Vire Us (coutumes) Vie Russe  … et on retrouve le Froid et Saturne celui qui bloque et qui éloigne, qui retarde, le drame et la tristesse

Mais mourir à petits feux de Chagrin… cela existe.. OK ? c’est comme un poison lent…..

******* Extrait du Livre

Blocage physique

Les ganglions ressemblent à un petit renflement et sont répartis tout au long du système lymphatique, chacun drainant un territoire déterminé. Ils aident à libérer l’organisme de ses déchets cellulaires en les retournant au sang. Ils participent à la défense de l’organisme contre les infections.

Blocage émotionnel

Lorsqu’un ganglion enfle ou s’inflamme, il indique à cette personne qu’elle accumule dans le moment des sentiments de regret à une autre personne ou à une situation. Elle souhaiterait que les choses aillent comme le veut mais elle a de la difficulté à échanger ou communiquer avec la personne en question. Elle bloque une relation comme elle bloque la circulation en elle.

Son attitude la ralentit dans ce qu’elle a à faire dans la vie. Elle se dévalorise parce qu’elle se trouve gauche dans ses relations avec les autres; les ganglions gonflés à l’aisselle gauche indiquent une dévalorisation en tant que parent; à l’aisselle droite dans d’autres relations ( conjoint, employé, etc) à l’aine, dans ses relations sexuelles..

BLOCAGE MENTAL

Il est important pour toi de réaliser que tu ne peux contrôler toutes les situations autour de toi et toutes les autres personnes. Cette attitude te fait vivre du regret. Toutes ces choses que tu crois devoir faire ou être pour avoir de meilleures relations sont trop pour toi. Ton corps te dit de commencer à respecter tes limites. Tente de voir la situation sous un autre aspect. Il y a le lâcher prise et de t’aimer davantage.. De plus, vouloir abandonner ou te ralentir dans la vie n’est pas la solution

********

( Maintenant , je vais donner ma vision de la situation)

Confrontée à cela ces temps ci et pensant aussi à Jean Baptiste Messier qui un jour disait qu’il n’appréciait pas cette façon de culpabiliser la personne.. et je le comprends..

Je développe pour démontrer en prenant aussi une phrase dans les 4 accords toltèques qui dit qu’il ne faut pas prendre ce que disent les autres pour une affaire personnelle, que cela est leur propre réalité..

En effet, ayant eu trace dans analyse de sang d’inflammation ou d’infection, les examens ont continués car une douleur sous les bras allait aussi jusqu’à la poitrine (  lien avec femme, mère et enfant)

Rien à la poitrine mais une découverte d’autre chose à un niveau que je considère dans le rapport maternel, naissance, enfant, maternité et nouvelle vie..  Utérus

Pas de contact contaminant mais quelque chose d’ancien qui serait resté en sommeil pendant des années.

et de plus des soucis avec le système lymphatique en général.. cela me gonfle ..!  des pieds, les jambes et même les mains, les doigts… alors des queues de cerises, de la piloselle et tout le reste pour évacuer tout ce liquide, ces larmes qui n’arrivent plus à s’évacuer en passant par le sang de la vie,  les liens du sang… Pigé ?  cette eau n’est que celle aussi des émotions… alors gros bobos… sur ganglions si l’on y touche… grande sensibilité, comment faire ? le bras, l’épaule, c’est bien joli  mais pour faire il faut la main, le coup de main..

Le principe déjà du fait que par exemple, un fibrome est ce qui remplace l’enfant que l’on a perdu

donc une infection et inflammation au niveau de l’utérus ou du col, même pas très grave si à un petit niveau de départ mais qui peut évoluer sur le cancer.. encore un lien avec enfants, maternité

Chez moi, le soucis n’est pas que ce soit moi qui bloque la situation pour une communication, c’est l’inverse..  puisque j’ai déjà parlé du SAP et de la difficulté qu’éprouve la Justice, ici, à le reconnaître, car ailleurs cela se fait déjà.. et pourtant cela fait un moment que cela dure.. et j’avoue que ne supporte guère que cela stagne, que les dossiers ne circulent pas, ce côté lymphatique… les mises de côté… car c’est cela aussi mettre à gauche… mettre en souffrance, de côté… On ne s’en occupe pas… on veut oublier, on écarte…. ben voyons…. La Madame , elle voit clair…!

Les bras, les épaules, embrasser, prendre dans ses bras, au niveau des seins, donc enfants, et le coeur et j’en ai plein de le dos.. pffff et toutes ces douleurs dans le dos qui irradient aussi

être épaulée…. avec les reins solides ou être soutenue…  et voilà, Oui, les urines…la transpiration, ce qui est représente des émotions chargées… mais dans cette société.. les émotions font peur.. ON ne veut rien entendre… prend sur toi, prend sur toi.. et cela devient Lourd, c’est trop.. et trop c’est trop

On a fait le tour…

Dévalorisée en tant  que parent, en tant de Maman…  

C’est clair… ?

Ainsi ma réalité, dans cette situation n’est pas celle décrite par Lise Bourbeau, des petites inversions de situations mais le sens général est bon

J’ai trouvé très bien le fait de la dévalorisation et de situation bloquée – réelle situation

et que si on est contaminée, rendu malade c’est que l’on est sali psychologiquement . car c’est le corps qui parle  le cri du corps quand le coeur ne peut crier..

et  JE CRIE    ET J ‘ écris       et j’ai crié   crié     pour qu’elles reviennent  , pour qu’ils reviennent ..

ET J AI CRIE    CRI   ET

maman20sirC3A8ne[2]

et j’ai du aussi être “gonflée” c’est à dire avoir de l’audace, affronter et dire ce que j’avais sur le coeur et à force des choses des évènements ne pas en reste au politiquement correct.. ce côté lisse.. il a bien fallu que je m’y frotte… friction. et parfois cela chauffe.. dilatation  ( qui gonfle aussi) ô rage…. toute cette eau qui s’accumule, le long des veines, le long déveine, le long des rues .. Il faut que cela sorte… Oser     

les eaux, les ondes accumulées…  car il ne faut oublier aussi que nous projetons des ondes à travers nos actes et nos pensées.. nos paroles…….. L’éponge a beaucoup retenue, absorbé ..

et se gonfler est aussi une protection contre les coups…

Je vais vous démontrer que le corps mémorise tout…  Verseau et ses propres expériences..

Je me suis trouvée en 2010 bloquée en ville par le grand froid de  fin Janvier début Février.. La voiture est tombée en panne et pas moyen de la réparer. J’ai du rester sur place à dormir chez mes patrons pendant une semaine et j’ai eu froid, l’autre semaine chez des amis. Les patrons avaient en connaissance un homme à tout faire, ancien garagiste qui a pris ma voiture pendant les 15 jours et qui ne trouvait pas la panne.. J’ai appris chez les amis, que ma fille Emilie avait eu un bébé, mais le secret restait encore… J’ai été choquée de leur attitude vis à vis de moi et j’ai beaucoup pleuré.. Je suis rentrée chez moi, et là, plus jamais je n’ai pu rentrer dans mes vêtements. Je venais de prendre 10 Kg d’un coup. Je ne  suis pas sentie soutenue et vraiment épaulée. et j’étais éreintée.

 

thegaia   c’est à vous maintenant de comprendre à travers les mots et les images.. le message qui est donné à tous… ( symboles servant à faire les liens Geb et Zoulong ou Ourobos) Terre mère, celle qui porte le monde.. Mère Terre et la pollution des eaux…

NE RÉAGISSEZ A RIEN DE FAÇON PERSONNELLE

Ce que les autres disent et font provient de leur propre réalité, de leur rêve. Lorsque vous prenez conscience de cela, vous n’êtes plus victime de peines inutiles.

Alors lorsque l’on entend une avocate dire que la Justice s’en fout et que l’on dépense trop d’énergie pour pas grand chose…. elle parle en son nom, pour elle, sa réalité et à mon sens , elle est drôlement “gonflée” 

Déjà remarqué ce petit manège des gens qui ne parlent jamais avec le Je mais qui mettent les autres à leur place…. les enfants n’aiment aller dans les magasins  , les enfants ci , les enfant çà… mais quand tu écoutes un peu plus, elle vient de te dire qu’elle n’a pas envie de leur payer un tour de manège ou de leur acheter quelque chose, qu’elle n’aime pas qu’ils réclament…

et puis cette femme dans un camping de Luxe…. qui disaient que tout cela était pour les enfants… qui ne demandaient d’ailleurs qu’aller jouer dehors… Elle parlait de la TV et du sauna etc….

Dire ce que l’on pense….. uniquement….