Latest Entries »

https://interetpourtous.com/2016/09/18/nicolas-sarkozy-devant-la-cour-penale-internationale-petition-internationale-nouvel-appel-2016/#more-19661

 

https://interetpourtous.com/2016/09/18/revolte-militaire-americaine-contre-la-decision-dobama-de-soutenir-al-qaida-en-syrie/

 

Même genre de “trou du cul” qui ne veut que répandre leur  “ merde”’ et que cela est trop…

https://interetpourtous.com/2016/09/18/un-soldat-americain-retraite-pretend-quil-a-passe-17-ans-aux-prises-avec-des-aliens-sur-mars/#more-19635

 

encore un article qui fait écho au 17, à Mars, à la Lune de saturne et de Titan ( donné ces jours ci)

et comme la retraite est aussi dans les liens avec les astres..

Pas mal de personnes se mettent à parler, à révéler une fois à la retraite.. n’étant plus en service commandé !

Et tenant compte que ce qui semble le plus improbable est en fait la réalité..

et que toute façon tout sera révélé..

 

juste une remarque sur les synchro en les faits, les guerres, les soumissions… les sous – missions

et toutes les formes d’emprise..

 

je me souviens de cette phrase donnée à traduire au sujet d’une Lune et dont le message disait – partez  sinon c’est à vos risques et périls..

 

17  mille ans

et l’alchimie

 

https://interetpourtous.com/2016/09/18/deja-publie-mais-interview-rare-du-comte-de-st-germain/#respond

 

 

cas partir de rien on peut faire des richesses ! ) à méditer

MES SAGES DU SOIR, DEHORS SOUS LA PLEINE LUNE…
Il est 00:00 le 18.09.2016
9/9/9
NOUVEAU PORTAIL ETOILEJOURNEE 18.09.2016
UNE NOUVELLE PORTE S’OUVRE!
Cet après midi, j’ai eu un signe pour ce jour du 18.09, je vous le partage.
J’étais à la caisse d’un supermarché et la dame devant moi, reçoit sa note: 18,27€ ; Elle demande combien elle a de bon de reduc sur sa carte du magasin, la caissière répond:0,27 CTS.
( Dans ma tête, je me dis, elle va pas les reduire de sa note)
A ma surprise elle dit oui, je les enlève et comme cela ça fera 18€;
Je regarde donc trés étonnée, l’endroit où y a écrit le montant sur la machine et à coté y a un 9, pour 9 articles.
Donc je vois écrit 9 18.27 les 3 portails du mois de septembre…
Donc nous voilà dans un alignement de six 9, du chakra couronne au chakra coeur……tout le haut du corps vibre en 9 avec l’Estar, porte de la conscience et le Thymus porte de l’âme….le chakra gorge, le 3ième oeil.
Un nouveau passage, aux changements de conscience,
2ième portail du mois……Qu’y a -t-il de nouveau dans votre création?
Observez bien vos rêves, votre émotionel et vos pensées….
Nous sommes enseignés par nos plans subtils.
GRATITUDE
MERVEILLEUSE NUIT ET JOURNEE
Iounaël Alexandrine Cristal

 

 

voilà quelque chose qui fait encore écho dans les synchro      les stars …

 

rêve d’hier 17

 

j’étais pourtant levée le matin normalement à faire les petites affaires quotidiennes mais une envie de repos ensuite est venue vers 9+ heures. le canapé ne suffisant pas j’ai du me recoucher en me disant que l’allais faire un petit voyage astral le temps que cela passe ( relevée à 11 heures)

 

Je me vois donc dans un cimetière sans pourtant en voir les tombes , dans l’allée principale.

Je vois ma soeur Martine décédée le 17/04 avec des personnes tout autour d’elle que je ne connaissais pas… Elles marchaient toutes sur ma droite… mais une personne me dit que je devrais partir car je gène ici avec ma voiture cela fait du bruit… ( en rêve le véhicule c’est le corps) je lui disais mais qui sont ces personnes , tu ne me présentes pas … mais c’est cette inconnue qui ma parlé..

le parking vu est en fait comme l’ancien cimetière de seurre ( soeur)  et j’avais rêvé de ma soeur le 7/07 et elle est décédée le 17

Je me retrouve à gauche poussant un landau dans lequel il y avait un bébé et je me suis retrouvée quelques mètres plus loin comme sur le bout du parking et il y avait de l’eau sur le sol… comme si les quais avaient débordés mais je ne roulais pas encore dans l’eau et de l’eau était dans le landau au niveau de la tête du bébé ( qui me semblait être mon fils né un 10/7) comme s’il était en train de se noyer et avait du mal à reprendre respiration. J’ai basculé le landau comme on verse un pot de terre dont l’eau est en trop .. et il a repris l’air et je disais et bien mon chéri qu’est ce qui est en train de t’arriver ??

 

et voilà que ce matin  KYO     revient encore à chantonner en sourdine… alors que je prépare mon bain

Qui eau   Ki  eau ..   Ki haut…

et le chemin son album …. dernière danse

https://www.youtube.com/watch?v=aU_TQcyGkvY

 

Les numéros d’Urgence : 15,17,18, 112, et les autres… / samu

 

Les Secrets du Tarot: L’ÉTOILE (Arcane 17)   ( lien encore avec star et l’estar )

secretsdutarot.blogspot.com/2012/09/letoile-arcane-17.html

2 sept. 2012 – L’ÉTOILE est l’arcane de la paix, de la capacité à recevoir, à donner gratuitement sans aucun retour. L’être est désintéressé, ouvert. Cette carte ..

 

 

 

 

et du coup prendre une danse ou une volée c’est comme les coups (  saturne en sagittaire carré neptune)  en l’air …  envoyer en l’air et  s’écroule….  s’écoule… se coule…  et des larmes…..

 

et l’eau et les larmes……     et les alarmes…. les sirènes… les siriens….    sire est né Un

 

Afficher l'image d'origine

 

 

et  puis ce sont les grandes marées d’équinoxe… donc lien avec l’eau qui monte..

EQUINOXE

https://www.facebook.com/

 

Je me souviens de mon premier poste, mon premier travail qui date de 1976..

Les patrons ( père et fils) nous offrait le café le matin. NOus avions un frigo avec des boissons à disposition… et puis pour le Jour de l’an et l’épiphanie, nous avions droit au champagne et à la galette des rois…

 

Le père ayant fait un voyage en inde, nous avait toutes appelées dans son bureau, ayant pour chacune un petit cadeau.. c’était des petits bracelets..

 

A cette époque là… c’était du 40 heures et nous travaillions le samedi matin.. mais…

et le salaire n’était pas très gros mais…. mais le patron nous aidait à évoluer, poussant à continuer en fac les personnes qu’il trouvait en phase ….  oui il y des patrons qui ont laissé des traces… de bonnes traces, de bons souvenirs… c’était une grosse étude mais… les temps ont bien changé….

 

On assiste donc à un monde se trouve entre deux courants contradictoires en ce moment…

ceux qui font des efforts pour le bien de tous et les autres qui ne font que détruire, réduire, imposer violence et dictature sans respect de l’humain..

 

car il faut le dire….. il y a deux courants… en contradiction…. et cela donne des vagues scélérates…

Déjà on commence à dire à peine le tout écroulé que c’est un homme qui a fait une tentative de suicide.. l’enquête n’est pas faite, c’est tout chaud, mais c’est l’homme qui se serait déjà taillé les poignets..

 

ceci dit me fait penser à quelque chose que j’avais déjà noté plusieurs fois.. grande question… si ce monsieur était suicidaire et que l’on sait qu’il avait déjà tenté de le faire … c’est que finalement rien n’a été fait correctement au niveau médical… on l’a laissé dans l’état qu’il était… si véritablement il avait été pris en charge, cela n’aurait jamais du arriver.. Mais qui dit que cette explosion était véritablement une tentative de suicide.. et si cela était…. aurait il agit de façon à se faire enfin entendre ????  cela ne colle pas avec un suicide au gaz, qui selon les articles qui concernent cela, il serait déjà mort rapidement..  alors, en tout état de cause, il semblerait qu’on veuille dissimuler autre chose en lui faisant porter le chapeau.. car comme dans tous les cas qu’on a pu voir …… systématiquement on a dit que la personne était suicidaire… que ce soit le crash de l’avion ou autre…   c’est tellement facile d’agir ainsi….

 

les journalistes c’est comme les gens… on ne sait ou pas grand chose et on raconte …. et les cancans etc… et les camps quand …  les racontars..  on ne sait mais on dit tout…  j’étais pas là mais on a dit ….    mais on m’a dit que ….  et ces grands ON   ……   il parait que …   et on a déjà tout dit….    c’est magnifique de faire des enquêtes à la va vite..  on rédige sans réfléchir un instant..  il faut avoir quelque chose à dire… peu importe si cela est vrai ou pas… il faut vendre…  ce mercure en vierge pour le journal.. le quotidien… en carré à mars en sagittaire…  une marche rapide… mais voilà , c’est en carré…   action rapide qu’il faut freiner..    on agit sans réfléchir ???  ah ces voies de communications….

 

LE CRI QUI TUE !

 

 

 

drame avec du 13 toujours en train…. | Espace perso d’ ANTINEA

https://melusinefee.wordpress.com/2016/07/13/drame-avec-du-13-toujours-en-train/

13 juil. 2016 – Colère Fronde Uranus en Bélier | Espace perso d’ ANTINEA … … ce saturne en sagittaire pour les voix de communications… et ce qui semble … guerre et bombesse faire entendre comme l’effet d’une bombe …. et sans …

https://melusinefee.wordpress.com/2015/06/03/plasma-voir-lautre-lien-avec-la-terre/

 

alors que je vois ce qui se passe en lien avec Kesh et le plasma

et que je cherche dans mes archives…   sur la même page, le sang … comme on le voit en ce moment et même dans les rues couvertes de pluie et de sang…

colère et grosse colère explosive et

plasma

 

 

et bien maintenant on voit…  

https://interetpourtous.com/2016/06/05/loi-travail-une-colere-legitime-une-repression-inadmissible/

 

voilà un article ave l’écho des aspects astro qui ne font que venir et revenir … l’ensemble serait à souligner puis les mots ont été donnés pour écho sur les maux…  les rues, street, les larmes et lacrymo gène.. défoncer une porte à coup de bélier   pluton en capricorne carré uranus en bélier et flash ball idem ( flash uranus)  la nasse pour le piège à poissons ou victimes avec neptune, la colère légitime saturne en sagittaire et puis mars qui s’en mêle et tout est fait pour empêcher de parler , de s’exprimer en carré à mercure en vierge..   les chômeurs saturne en sagittaire et puis ces villes qui reviennent aussi toulouse, lille .. ceci dit il faut voir cela dans les cas particuliers qui subissent des violences arbitraires et que l’on empêche de pouvoir se défendre ou se protéger.. et la violence venant du côté militaire ou d’état   pluton en capricorne ..   et l’oeil …  grenade pour le cercle encore ce lien avec saturne qui représente l’état le maître du capricorne.. qui agit sur la société sagittaire  les coups de masse….  et ces lunettes, ces verres… et cette fameuse colère et tout ce qui ne colle pas.. 49 qui donne 13    toujours là ce fameux 13   et medic  comme medoc   et puis ce qu’on voudrait nous imposer de force..  ah oui…… la dictature dans toute sa splendeur !

 

LOI TRAVAIL : UNE COLÈRE LÉGITIME, UNE RÉPRESSION INADMISSIBLE.

5 juin 2016 Publié dans Informations

3 juin par CADTM France (Comité d’action des dettes illégitimes)

Image tirée de la vidéo publiée sur les réseaux sociaux et montrant une femme brutalement malmenée par un policier, en marge de la manifestation anti-loi travail du jeudi 26 mai à Toulouse.

Depuis le 9 mars, des centaines de milliers de jeunes, de salarié-e-s, de chômeurs-euses, de retraité-e-s se sont mobilisées contre le projet de loi Travail et dans le mouvement Nuit Debout. Cette loi, si elle devait être adoptée, profiterait d’abord aux détenteurs de capitaux en leur permettant d’augmenter encore la concurrence entre les travailleurs-euses par le système du moins-disant social et écologique. Alors que ce projet, régressif pour l’ensemble des salarié-e-s et sorti tout droit des cartons du Medef, est contesté par une vaste majorité, le gouvernement Hollande-Valls cherche à l’imposer par la force, que ce soit par l’utilisation de l’article 49-3 à l’Assemblée nationale où les député-e-s favorables au texte sont minoritaires ou par la répression de la contestation sous toutes ses formes.

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve se félicite d’ailleurs de l’interpellation de plus de 1500 manifestant-e-s depuis le début de la mobilisation, comme si les chiffres de la répression dans les régimes autoritaires représentaient un objectif à atteindre. Prompt à avancer des chiffres précis quant au nombre de policiers et gendarmes blessés, il semble incapable d’évoquer le sort des personnes blessées alors qu’elles exerçaient leur droit de manifester. Il faut dire que personne n’est en mesure, à l’échelle nationale, de recenser les personnes blessées après avoir été victimes de la violence d’État depuis le début de la mobilisation contre la loi Travail. Leur nombre ne peut qu’être effrayant.

Ainsi, dès le début de la mobilisation, le gouvernement, craignant que la mobilisation de la jeunesse n’entraîne un mouvement de masse soutenu par l’ensemble des exploité-e-s, a joué le jeu de l’intimidation en usant d’une violence arbitraire et hors-norme. Son objectif était clair : empêcher que le mouvement social n’atteigne rapidement une masse critique qui imposerait le retrait du projet de loi.

Comme lors de chaque mobilisation sociale d’ampleur, le gouvernement tire profit de la situation pour perfectionner ses stratégies de « maintien de l’ordre » et en développer de nouvelles. Ainsi, dans la mobilisation actuelle, les forces de l’ordre perfectionnent leur utilisation du lanceur de balles de défense (LBD 40, aussi connu sous le terme de « flashball », expérimenté au préalable dans les quartiers populaires), qui a fait perdre l’usage d’un œil à un étudiant rennais lors de la mobilisation du 28 avril dernier. Elles élaborent des stratégies nouvelles telles que l’usage systématique et à outrance des grenades lacrymogènes (parfois lancées en tirs tendus malgré l’interdiction de cette pratique), armes chimiques pourtant interdites en temps de guerre. Mais aussi la généralisation de l’usage de grenades de désencerclement (dont l’utilisation est soumise à des règles strictes, rarement respectées), une arme qui a conduit un jeune photojournaliste indépendant à être plongé dans le coma après la manifestation parisienne du 26 mai, ou encore la multiplication des dispositifs de « nasse » policière.

Le gouvernement veut empêcher que le mouvement social n’atteigne une masse critique qui imposerait le retrait du projet de loi

Ce sont bel et bien les choix politiques d’un exécutif aux abois qui ont fait monter les tensions. La dénonciation des « casseurs » par le gouvernement et les médias dominants (qui reprennent souvent aveuglément la communication des préfectures de police) remplit un triple objectif. Elle vise à dépolitiser l’action des groupes qui ont choisi de s’attaquer directement à des cibles symboliques du système capitaliste, à légitimer l’action violente des forces de l’ordre au nom d’une prétendue protection des personnes et de leurs biens, et à réprimer l’ensemble du mouvement social, quel que soit le mode d’action choisi par les manifestant-e-s. C’est ainsi que la police a pu saccager les locaux syndicaux de la CNT à Lille après en avoir défoncé la porte d’entrée à coups de bélier, perquisitionner les locaux de l’union syndicale Solidaires à Rennes, ou encore pénétrer dans les locaux de la bourse du travail de Fos-sur-Mer et violenter les syndicalistes qui s’y trouvaient.

La mise en place, en de nombreuses villes, de véritables équipes de « street medics » qui se chargent de porter les premiers secours aux manifestant-e-s blessé-e-s, est révélatrice du niveau de violence fixé par le gouvernement et ses forces de l’ordre. Il n’est pas anodin que la quasi-totalité des manifestant-e-s s’équipe désormais de fioles de sérum physiologique ou de lunettes de plongée pour se protéger des gaz lacrymogènes, ou encore que les casques soient de plus en plus nombreux au sein des cortèges afin de se protéger des tirs de LBD 40 et des coups de matraque (coups qui, en théorie, sont interdits au-dessus du bassin). Comble de cette situation insupportable, les forces de l’ordre s’efforcent de fouiller les manifestant-e-s avant que les cortèges ne s’ébranlent afin de leur confisquer ces équipements de protection, au prétexte que ceux-ci constitueraient des armes par destination.

 

cela fait quelques jours que des articles parlent des abus sexuels au niveau du bouddhisme…( cela circule particulièrement, même si l’histoire était déjà connue mais pas à ce point)

51 en lien avec alain mais aussi Ricard

saturne en sagittaire carré neptune…

saturne pour le toit.. d’une avec les tuiles , ce qui couvre et puis le ciel sagittaire et saturne peut en négatif donner la division..

comme nous en sommes avec les travers politico religieux et ce qui est invraisemblable et à contre sens … ici encore, en parcourant les lignes.. tout est dit

même avec les faux temples  saturne carre neptune ( qui représente le temple)

On parle de dérives … et oui , ici aussi..

on pourra donc mettre esclave sexuel avec pluton en capricorne ( qui enclave) et pluton pour le sexe qui est lié à l’argent..  les poches… et les poché ( cuit dans l’eau avec la marmite sur le feu carré neptune)

 

Bref, tous ces scandales dont on lève le voile.. tant avec les manipulations mentales que les illusions.  et encore lien avec les robes ou gens de robe..

 

 

https://bouddhanar.blogspot.fr/2011/11/veronique-jannot-et-la-manipulation.html

http://www.elishean.fr/kundalini-une-voie-contre-initiatique/

un article qui colle à l’astro avec mars en sagittaire à côté de saturne qui lui même est carré à neptune( pas de sens)   ..  mars qui est en carré à mercure en vierge pour les soins.. et le travail

 

«Depuis deux ans, notre mission n’est plus la même. La priorité n’est pas de nous consacrer aux malades, de les soigner, de mettre en place des actions et protocoles pour les accompagner, les aider à guérir ou à vivre le mieux possible leur maladie», s’attriste Lisa V., 37 ans, infirmière à l’hôpital Rangueil de Toulouse.

«Non. Aujourd’hui, notre tâche est de répondre à des impératifs de fonctionnements, à des problématiques budgétaires, poursuit la jeune femme. On nous demande d’assumer des tâches qui sont bien loin de la formation que nous avons reçue et qui, normalement, incombe à d’autres personnels. Mais, par manque d’effectifs nous sommes contraints de les assurer. Plusieurs fois par mois, je suis ainsi affectée à l’accueil des visiteurs. Je deviens une hôtesse qui n’accompli plus aucun acte de santé».

Lisa travaille à quelques mètres du bureau de cet infirmier qui s’est suicidé il y a quelques semaines. «Ça nous a fait un choc. On n’a pas perçu sa détresse. Quand je passe devant cette pièce, je sens monter une tension en moi, je ne peux m’empêcher de penser à ce qui s’est passé là. Comme beaucoup on finit par s’en vouloir de ne pas avoir pu empêcher ça. On doit faire avec et chacun gère ça comme il peut».

Après ce drame, la direction a rédigé une note pour faire savoir au personnel qu’une cellule d’écoute était à leur disposition s’ils avaient besoin de parler, d’être accompagnés pour surmonter cette épreuve.

Mais cela ne contente pas Lola :

«Aujourd’hui, nous sommes des pions. On a cassé le travail d’équipe, quasiment interdits les projets collectifs visant à améliorer le quotidien du patient. Et lorsque l’on fait remonter un dysfonctionnement préjudiciable aux malades, on nous invite à nous taire, à ne pas faire de vague. Ceux qui osent l’ouvrir sont rappelés à l’ordre et, souvent, victimes de remarques et même de menace de la part de la hiérarchie. C’est pourquoi les infirmiers qui ne sont encore que contractuels et en attente d’une titularisation n’osent pas s’exprimer».

Comme pas mal de ses collègues, Lisa ne «voit pas d’avenir dans tout ça». C’est pourquoi, «usée et démotivée par cette gestion humaine désastreuse, sans ambition et dangereuse pour le malade», elle envisage de partir «avant de sombrer dans la morosité, la dépression et peut-être même pire comme c’est le cas pour mal d’autres».

«Je vois trop de collègues rongés par l’absence de sens donné à leur travail. Certains sont totalement dévastés et se sentent inutiles alors qu’ils aiment leur métier et sont à même d’apporter beaucoup à l’hôpital».

Comme un jeu lugubre, des collègues de Lola, s’interpellent régulièrement pour se dire :

«Alors c’est qui le prochain. T’est sûr que ce ne sera pas toi qui va craquer et te flinguer ?».

Lisa a décidé de reprendre ses études pour «partir d’ici et retrouver son enthousiasme». Mais, là encore, l’hôpital a cassé ses espoirs. «Je devais suivre une formation d’assistante de recherche mais, au dernier moment, son financement a été annulé».

Guillaume Atchouel

 

http://www.ladepeche.fr/article/2016/09/15/2419185-lisa-infirmiere-rangueil-travail-plus-sens-sommes-devenus-pions.html

http://www.telerama.fr/idees/en-politique-comme-dans-les-entreprises-les-mediocres-ont-pris-le-pouvoir,135205.php

De nombreux préjugés planent sur ces êtres étranges et fascinants. Le profil atypique des femmes surdouées les confrontent à de nombreuses difficultés qui entravent leur bonheur. Pourtant, pour Monique de Kermadec, les athlètes des neurones peuvent être heureuses. Entretien avec une spécialiste de la « douance ».

Malheureuses, les femmes surdouées ? La question peut sembler bizarre tant elle est aux antipodes des préjugés que nous avons sur les adultes dits « à haut potentiel ». Monique de Kermadec, psychologue clinicienne, reçoit depuis des années des patients en souffrance dans son cabinet. Elle a publié récemment L’Adulte surdoué à la conquête du bonheur. Rompre avec la souffrance (1), recueil de témoignages et de conseils pratiques. Pour l’experte, il est tout à fait possible d’avoir une vie riche et épanouie, même en étant surdoué.

Madame Figaro. – Surdouée et malheureuse, on a du mal à y croire. N’est-ce pas paradoxal ?
Monique de Kermadec. –  Les préjugés ont la vie dure ! Quand on pense "adulte surdoué", on a immédiatement l’image d’un petit génie à lunettes comme Steve Jobs. Pourtant, statistiquement, il y a autant d’hommes que de femmes et, surtout, autant de profils différents. On s’attend de leur part à un sentiment profond de satisfaction. Or, à partir du moment où ces personnes à haut potentiel présentent des traits de personnalité atypiques, elles sortent leur interlocuteur de leur zone de confort. Résultat : l’autre n’est pas toujours prêt à accepter les différences, ce qui peut causer beaucoup de souffrances.

La femme surdouée rompt avec l’image classique du féminin

Qu’est-ce qui caractérise la femme surdouée ?
Contrairement à ce que l’on pense généralement, la « douance » n’a que peu à voir avec un chiffre de Q. I.. C’est surtout une manière différente d’appréhender le monde, un regard curieux qui interroge et qui questionne, en permanence. Chez les femmes, certains traits sont exacerbés. La sensibilité est la première chose abordée en consultation. Comme une éponge, elles absorbent tout : les émotions des autres, les bruits, la lumière… Ce n’est rien de dire que ce sont des êtres hypersensibles ! Ensuite, la femme à haut potentiel se sent différente face à la fluidité et la complexité de ses pensées. Mais c’est aussi le cas de son interlocuteur ! Perfectionniste, elle est exigeante avec elle-même et les autres. Trop originale ou affirmée, elle peut être vue comme dominatrice, dure ou pleine de certitudes. Elle rompt avec l’image classique du féminin. Il existe aussi plus souvent que chez les autres un « faux self ». Cette personnalité d’emprunt est censée l’aider à coller à ce qu’elle pense être l’attente de l’autre. Ce n’est évidemment pas infaillible et provoque souvent une grande solitude.

Dans quels domaines rencontre-t-elle des difficultés ?
Tous ! En milieu professionnel, la femme surdouée se confronte à des désillusions : les inégalités hommes-femmes, ressenties comme une profonde injustice, le manque de sens à faire gagner « plus d’argent » à telle ou telle entreprise… Elle a en effet plus besoin que les autres à trouver du sens à son travail.

Et dans la sphère privée ?
Côté amitié, les stratégies employées inconsciemment pour coller aux attentes de leurs interlocuteurs ne sont pas toujours réussies et l’intimité se coupe. C’est aussi l’une des raisons pour lesquelles les surdoués se retrouvent souvent entre eux, parfois sans le savoir, parce qu’ils se ressemblent et se comprennent mieux. En couple, la femme surdouée peut être vécue comme une menace ou une pression pour le conjoint. Dans d’autres cas, elle peut être capable de rester de nombreuses années dans des relations insatisfaisantes… parfois parce qu’elle ignore qu’elle peut demander plus à son conjoint !

Toutes les femmes surdouées sont-elles en souffrance ?
Non, fort heureusement ! Tout le monde n’est pas condamné à passer quinze ans en psychothérapie comme Woody Allen. Si leurs talents sont reconnus, alors elles se sentent en réussite. En revanche, si elles sont dévalorisées par leur entourage, et donc non reconnues, elles se sentent malheureuses.

Quelles sont les solutions ?
Être heureux n’est pas un état de béatitude permanent. C’est un chemin non linéaire ponctué de moments de bonheur profond. Si la femme surdouée prend conscience de ses dons et s’autorise à les explorer dans des domaines variés, l’épanouissement viendra naturellement. Mais cela nécessite parfois une redéfinition de soi et le passage par la case thérapie. Grâce à leur grande capacité d’introspection, elles y sont hyper-réceptives. Leur formidable intelligence peut les aider à se réinventer et à sortir de l’image archétypale du bonheur pour arriver, enfin, à vivre une vie qui leur ressemble, dans tous les domaines.

(1) L’adulte surdoué à la conquête du bonheur – Rompre avec la souffrance, Albin Michel, 2016

encore en musique , en écho à l’astro … avec la pluie,les échos, les moments de paix, ce qui a trait aux dieux, les énigmes et les grandes questions , les doutes, notre monde lié à d’autres mondes, avatar comme le profil ou pseudo   (  saturne en sagittaire carré neptune)  que l’on sait sans tout savoir et dont on ne se douterait pas .. le je te vois……. les pistes et les indices à suivre…. le grand sommeil ou le faux sommeil…..  le coffre et l’alliance….. les mythes et les mystères…  et pour revenir sur handicap ( faut lire les billets précédents)

 

 

des bonds et des re bonds sur les sons… ( échoes)

 

une autre forme de mise en notes….

echoes in rain

 

moment of peace

 

ademius

 

titanic

 

 

 

et oui la preuve que cela est lié…  preuve par 9 ?  qu’on passe par ici ou par là c’est toujours la même chose…

 

Enya   Era et Enigma  ( même égrégore)