Category: Santé & bien-être


“encore  quelque chose de marquant avec ce 19/02  et cette pleine lune   tout en gardant à l’esprit ce qui s’est passé sur les tombes à strasbourg..  pluton capricorne  parle de cimetières en carré à mars uranus..  donc violence.. morts..  souvenir déjà que le 11/12 st daniel fut aussi à strasbourg et un jour d’enterrement.. le jour de l’attentat.. on a vu les liens avec ordinateur.. et les ondes électromagnétique.. avec Lune on est dans la mémoire..

 

 

Les savants russes sont les premiers à avoir créé une technologie automatisée et informatisée, indépendante de toute influence humaine, capable d’une « communication cellulaire » par l’intermédiaire de fréquences qui contrôlent les fonctions cellulaires. Ainsi, les anomalies fonctionnelles peuvent être corrigées au moyen d’émulation de fréquences incluses dans la banque de données de l’ordinateur.

Les premières approches technologiques furent développées à l’usage de la recherche et fondées sur le principe que « le corps est un grand système de communication » capable de réagir aux radiations électromagnétiques extérieures.

La technologie Physioscan, destinée aux praticiens, est issue de cette version scientifique expérimentale. Elle est conçue pour être reliée au corps sans « contact cutané » et connectée à un ordinateur personnel, incluant un logiciel très sophistiqué.

Physioscan présente les caractéristiques suivantes :
Physioscan analyse rapidement le niveau énergétique des différents organes afin d’évaluer la fonction de chacun ainsi que l’état de santé global de l’individu.
Physioscan compare les résultats de chaque patient avec ses propres bases de données retenues sur les organes/fonctions sains, en fonction du sexe et de l’âge.
Physioscan estime la meilleure action à poser afin d’éviter une dégradation de la santé.
Physioscan corrige les déséquilibres énergétiques.
Physioscan analyse l’effet de diverses thérapies/médications sur l’individu.
Physioscan conseille les applications spécifiquement possibles pour le patient observé.
Physioscan mesure/contrôle les effets de la thérapie/médication appliquée au sujet.
Le but de cette technologie Physioscan est de compléter les autres approches diagnostiques et/ou thérapeutiques, et non de les remplacer. L’application de cette investigation nécessite une bonne formation en physiologie médicale de la part de l’utilisateur.

Histoire du Physioscan
Le but du développement du Physioscan réalisé par les savants russes est de contribuer à soutenir le corps dans sa capacité à s’auto-guérir et à tendre vers l’homéostasie. Le tout est basé sur le champ énergétique bio chimique, connu depuis longtemps par la tradition chinoise et par la science médicale de l’ayurvéda. Ces connaissances furent plus récemment utilisées par plusieurs scientifiques. Les Russes figurent parmi ceux qui ont étudié l’influence des radiations électromagnétiques sur les organismes vivants. Revoyons brièvement les travaux importants effectués par d’autres scientifiques dans le domaine de la médecine énergétique.

Nicolas TESLA (1856–1943), véritable génie en électronique, créa les fondements du générateur quantique non linéaire utilisé par la technologie du Physioscan.

Ses travaux furent poursuivis par le chercheur français G. LAKHOVSKY, qui étudia l’influence des fréquences radio sur les animaux et plantes.

L’américain R. RIFE mesura l’influence des fréquences électromagnétiques sur le « biochamp » ou « champ biologique » humain.

Vers 1950, l’allemand R. VOLL, développa des méthodes pour mesurer l’énergie des points d’acupuncture. Il mesura en particulier le potentiel électrique de « points biologiquement actifs » qui reflètent le degré fonctionnel d’un organe. La méthode de VOLL donnait parfois des mesures inexactes, mais cependant les développements ultérieurs donnèrent des résultats plus précis. Une de ces dernières méthodes se nomme « l’analyse non linéaire – NLS » et est utilisée par le Physioscan.

Dans le Physioscan, la fréquence de résonance électromagnétique est mesurée en plusieurs dimensions et par amplification de cette résonance, laquelle est combinée à l’intégration mesurée du degré d’entropie.

Désormais les maladies en cours de développement, dites « potentielles », peuvent être détectées avant même l’apparition des symptômes. De même, il est également possible d’analyser la réaction du corps à différents types de médicaments.

Un appareil plus connu du nom de MORA utilise des signaux électriques inversés en guise de thérapie. Cette méthode fut élaborée en 1970 par le docteur F. MORELL en collaboration avec l’ingénieur électronicien E. RASCHE. Cette thérapie énergétique est utilisée pour restaurer les fonctions cellulaires.

La Méta-thérapie utilisée par le Physioscan est une version améliorée et beaucoup plus élaborée de la fameuse MORA-thérapie.

Pour finir, le célèbre chercheur français J. BENNEVENISTE et le professeur britannique S. SMITH de l’université de MANCHESTER démontrèrent que l’eau possède une mémoire à l’intérieur de sa propre structure. Ce potentiel est mis à contribution dans la fonction « Réimprimer » du Physioscan afin d’emmagasiner des fréquences dans l’eau. Grâce à cette fonction, une thérapie à « empreinte de fréquences » peut être emmagasinée dans de l’eau, de l’alcool ou dans une solution glucosée qui sera ensuite administrée au patient. La technologie choisira les fréquences adéquates pour chaque patient à traiter afin d’aider son corps à se guérir et sans aucun effet secondaire.

 

************

 

Combe d’ Irène | Espace perso d’ ANTINEA

https://melusinefee.wordpress.com/2018/04/01/combe-d-irne

mora). Omar Sy. On reste encore et … 17 juin 2015 – 15 mai 2011 – Thanks for dropping by Espace perso d’ ANTINEA! Take a look around … … 11 déc. 2013 – ici Trappes ( déjà donné avec les Trappistes et la bière) … histoire de France et haut lieu | Espace perso d’ ANTINEA.

 

 

dans liens ..   MORA       (   omar  roma etc)   rash était lien  comme rachel aussi ..

 

Rash (médecine) – Définition – Santé-Médecine

sante-medecine.journaldesfemmes.fr › … › Définitions

Définition Le rash (qui signifie en anglais « éruption ») désigne l’apparition soudaine et passagère de boutons rouges qui surviennent au cours d’une maladie fébrile, elle …

 

https://melusinefee.wordpress.com/2016/09/21/nesara/

 

que de 9 et de 11   et  quand regarde le décès de Karl Lagerfeld du 19/02   il est né un 10/09 (19)

 

 

Résultat d’image pour karl lagerfeld

 

Karl Lagerfeld

Karl Lagerfeld, né Karl Otto Lagerfeldt, probablement le 10 septembre 1933 à Hambourg, est un grand couturier, photographe, réalisateur et éditeur allemand. Il est le directeur artistique de la maison de haute couture Chanel à Paris depuis 1983, de la maison italienne Fendi à Rome depuis 1965 et de sa propre ligne depuis 1984.

 

Karl Lagerfeld, pseudonyme de Karl Otto Lagerfeldt, né probablement le 10 septembre 1933 à Hambourg (Allemagne) et mort le 19 février 2019 à Neuilly-sur-Seine (France), est un grand couturier, mais également photographe, illustrateur, réalisateur et éditeur allemand.

Très tôt, il révèle une affinité avec la mode. En 1954, il remporte le prix du Secrétariat international de la laine ex-aequo avec Yves Saint Laurent. Il fait ses classes chez Balmain et Patou puis comme indépendant. Il devient directeur artistique de la maison italienne Fendi à Rome en 1965, de la maison de haute couture Chanel en 1983, et de sa propre ligne peu après. En parallèle, dans les années 1970, il travaille également pour Chloé. Il reste à l’origine de l’engouement des collections capsules avec une première ligne dessinée pour H&M.

Prolifique créateur, il supervise, durant ses dernières années d’activité, une vingtaine de collections par an, toutes marques confondues. Postmoderniste, il mélange les éléments du passé et de l’histoire des maisons qu’il dirige avec des références modernes.

 

carl stock champ | Espace perso d’ ANTINEA

https://melusinefee.wordpress.com/2018/12/15/carl-stock-champ

Karl Lagerfeld,Karl Otto Lagerfeldt, probablement le 10 septembre 1933 à Hambourg, est un grand couturier, photographe, réalisateur et éditeur allemand. Il est le directeur artistique de la maison de haute couture Chanel à Paris depuis 1983, de la maison italienne Fendi à Rome depuis 1965 et de sa propre ligne depuis 1984.

Publicités

 

Aucune description de photo disponible.

"CHRYSOCOLLE"
L’énergie de cette pierre établit un canal entre notre conscience supérieure et l’expression de notre être pour triompher des phobies et des anxiétés, diminuer les tensions et apporter la joie de vivre. La Chrysocolle agit pour dissoudre les miasmes dans le plan subtil. Elle produit un champ d’énergie qui purifie l’environnement. Son utilisation est fortement recommandée dans le secteur de la créativité ou de l’harmonie. Cette pierre aide à équilibrer le taux de sucre dans le sang, car elle aide à changer les habitudes alimentaires néfastes. Elle absorbe tous les types d’énergies malsaines dans la maison. Ses vibrations calment, purifient et chargent les centres énergétiques. Cette pierre défait les programmations destructrices et encourage l’équilibre intérieur. Sa douce énergie nous permet de renouer avec l’essence féminine ce qui aide à développer les capacités féminines de l’être tel que le discernement, l’intuition, la sensibilité et la créativité. Facilite la méditation et la communication. Bénéfique pour les relations chancelantes, stabilise et guérit tant les troubles domestiques que les interactions personnelles.

 

 

 

Le maitake, une source de vitalité

photo gros plan maitake

Maitake signifie en japonais "champignon-danse" car selon la légende, les personnes qui trouvaient ce champignon rare dansaient tellement ce champignon était aussi rare  et prisé. Il était principalement réputé pour ses bienfaits sur la santé ( principalement pour permettre de vivre vieux)

En médecine traditionnelle chinoise, le maitaké est couramment utilisé pour soutenir le système immunitaire, notamment en cas de cancer. Récemment, l’activité des bêta 1-6 glucanes du maitaké a été étudiée chez les personnes atteintes de cancers.

La « fraction-D » désigne un extrait bien précis du maitaké, particulièrement riche en bêta 1-6 glucane. Cette dernière a montré des résultats encourageants : selon une étude parue en 2003, « la fraction-D du maitaké semble entraver la progression des métastases, diminuer l’expression des marqueurs de tumeur et augmenter l’activité des cellules NK chez les patients examinés ».

Dans le même sens, les bêta 1-6 glucanes du maitaké tendent à diminuer la toxicité et les effets secondaires des traitements de chimiothérapie et radiothérapie.

Le rôle du maitaké dans la réponse immunitaire de l’organisme

En 2014, une étude portant sur les effets immunitaires des extraits de Maitaké (Grifola frondosa) et de Shiitaké (Lentinula edodes), un autre champignon médicinal chinois, a montré « une stimulation significative de la réaction de défense » de l’organisme .

La présence de bêta 1-6 glucanes dans la composition du Maitaké est en grande partie responsable des capacités immunostimulantes de ce champignon.

Les bêta-glucanes sont des polysaccharides présents en grande quantité dans la plupart des champignons médicinaux asiatiques (dont le maitaké, le shiitaké ou le reishi).

Ces substances naturelles sont de longues molécules de sucres dont les effets sur l’organisme ont fait l’objet de nombreuses recherches scientifiques au cours des 10 dernières années.

D’après les résultats obtenus, les bêta-glucanes semblent augmenter la défense immunitaire de l’organisme en améliorant l’activité des macrophages, des cellules appartenant aux globules blancs chargées de capter et d’intercepter toute particule étrangère. La richesse du maitaké en bêta-glucanes lui permet de surpasser tout autre champignon connu en matière d’immunostimulation.

Le maitaké se révèle donc intéressant dans le traitement des rhumes et états grippaux , des allergies mais aussi d’autres pathologies plus sévères comme le cancer.

Ses vertus tonifiantes et anti-stress

Dans la médecine chinoise traditionnelle chinoise, le maitaké est depuis longtemps utilisé pour préserver la jeunesse et accroître la longévité. Et pour cause : c’est l’un des champignons médicinaux chinois les plus riches en vitamines et minéraux, faisant de lui un cocktail d’actifs remarquable : vitamines B (B1, B2, B3, B8, B5, B9, B12), C et D, protéines, glucides et lipides.

Le maitaké est considéré comme un excellent tonique dans la médecine traditionnelle chinoise, qui contribue à la réduction de la fatigue et du stress physique et mental.

En association avec d’autres champignons médicinaux chinois, comme le Reishi ou le Shiitaké, le maitaké offre une véritable cure de forme et de vitalité.

Ce champignon est particulièrement riche en vitamine B qui contribue au bon fonctionnement de l’organisme : production d’énergie, métabolisme des glucides, des protéines et des lipides, fonctionnement du système nerveux.

Plus récemment, en raison de ses propriétés stimulantes immunitaires, il a été prouvé que le maitaké était utile en cas de syndrome de fatigue chronique ou encéphalomyélite myalgique. D’autres recherches scientifiques devraient permettre de confirmer ou non ses premiers résultats.

De par sa nature adaptogène, le maitaké accroît la résistance de l’organisme aux diverses formes de stress physiques et émotionnels qui l’affectent. En 2011, une étude a été consacrée aux effets des extraits d’Ashwagandha (Withania somnifera) et de Maitaké .

En plus de démontrer leur action immunostimulante, les chercheurs notent une réduction du stress. Là encore, les bêta-glucanes sont en grande partie responsables de l’action anti-stress du maitaké. Le complexe de vitamines B, la vitamine C, la vitamine E ainsi que la vitamine D contenues dans ce champignon chinois contribuent également à la réduction du stress et au fonctionnement normal du système nerveux.

Le maitaké : champignon de la longévité ?champignon maitaké dans son milieu naturel

Depuis longtemps, dans la médecine traditionnelle chinoise, le maitaké est un des secrets pour rajeunir naturellement. Tout comme le Reishi ou ganoderma, il assurerait une bonne santé et prolongerait la longévité de ceux qui en consomment.

De nombreuses études ont fait apparaître ses diverses propriétés et notamment ses vertus antioxydantes en raison de la présence d’ergothionéine et de glutathion.

L’ergothionéine est un acide aminé qui aide l’organisme à combattre les effets du vieillissement et à se défendre contre les dommages oxydatifs. Le glutathion, quant à lui, est une protéine naturelle qui protège les cellules, les tissus et les organes contre le vieillissement.

Dans une étude parue en 2017  et publiée dans la revue Food Chemistry, la maitaké contient la plus grande quantité de glutathion (2,41 mg / g de poids sec).

Jusqu’à ce jour, le maitaké n’a présenté aucun effet secondaire et aucun effet indésirable si ce n’est de légers troubles gastro-intestinaux.

Demandez toujours l’avis d’un médecin avant la prise de compléments alimentaires à base de maitaké car des interactions avec les traitements médicamenteux sont possibles. Consultez également votre médecin si vous êtes enceinte ou si vous allaitez.

Le maitaké doit faire l’objet d’une posologie adaptée à vos besoins et d’une durée de prise limitée (généralement inférieure à 3 mois).

sources :

http://www.medisite.fr/dictionnaire-des-plantes-medicinales-maitake.1178662.8.html

Zona

 

Le zona se manifeste par des éruptions cutanées douloureuses le long d’un nerf ou d’un ganglion nerveux. Ces éruptions surviennent en conséquence de la réactivation du virus qui cause la varicelle, le virus varicelle zona (VVZ). Le zona touche le plus souvent le thorax ou le visage, mais toutes les parties du corps peuvent en être atteintes.

Parfois, la douleur causée par le zona persiste pendant des mois ou même des années après la guérison de l’éruption : on nomme cette douleur névralgie ou douleur post-zostérienne.

Il se peut que les adultes déjà infectés qui ont été en contact avec des enfants atteints de varicelle bénéficient d’une protection accrue contre le zona. Les scientifiques croient qu’une seconde exposition au virus stimule le système immunitaire et contribue ainsi à maintenir le virus à l’état dormant.

Qui est touché?

Environ 90 % des adultes dans le monde ont déjà eu la varicelle. Ils sont donc porteurs du virus varicelle zona. Environ 20 % d’entre eux seront atteints de zona au cours de leur vie.

Évolution

En l’absence de traitement, les lésions du zona durent en moyenne 3 semaines. La plupart du temps, une seule crise de zona survient. Toutefois, il arrive que le virus se réactive à plusieurs reprises. C’est ce qui se produit dans le cas d’environ 1 % des personnes atteintes.

Complications possibles

La douleur persiste parfois après la guérison des lésions cutanées : c’est la névralgie post-zona (ou névralgie post-zostérienne). On compare cette douleur à celle d’une sciatique. Les personnes qui en souffrent disent qu’elles ressentent de véritables « décharges électriques ». La chaleur, le froid, le simple frottement d’un vêtement sur la peau ou le souffle du vent peuvent devenir insupportables. La douleur peut durer des semaines ou des mois. Parfois, elle ne cesse jamais.

On tente autant que possible d’éviter cette situation, qui peut devenir une source considérable de souffrance physique et psychologique : les douleurs névralgiques peuvent être persistantes, intenses et difficiles à traiter efficacement. La prise de médicaments antiviraux dès l’apparition du zona aiderait à les prévenir (voir la section Traitements médicaux).

Le risque de névralgie post-zona s’accroît avec l’âge. Ainsi, selon une étude menée en Islande auprès de 421 personnes, 9 % des personnes âgées de 60 ans et plus ressentaient des douleurs 3 mois après une première crise de zona, contre 18 % des personnes âgées de 70 ans et plus12.

La névralgie post-zona serait causée par l’endommagement de fibres nerveuses, qui se mettent à envoyer de manière confuse des messages de douleur au cerveau (voir schéma).

D’autres types de complications peuvent survenir, mais elles sont rares : des problèmes oculaires (pouvant aller jusqu’à la cécité), une paralysie du visage, une méningite non bactérienne ou une encéphalite.

Contagion

Le zona ne se transmet pas d’une personne à l’autre. Cependant, le liquide à l’intérieur des vésicules rouges qui se forment durant une crise de zona contient plusieurs particules du virus de la varicelle. Ce liquide est donc très contagieux : une personne qui y touche peut attraper la varicelle si elle ne l’a jamais eue. Pour pénétrer dans l’organisme, le virus doit entrer en contact avec une muqueuse. Il peut infecter quelqu’un qui se frotte les yeux, la bouche ou le nez, par exemple, avec une main contaminée.

Le lavage des mains aide à prévenir la transmission du virus. Il est aussi conseillé d’éviter les contacts physiques lorsque le liquide s’écoule des vésicules. Les personnes qui n’ont pas eu la varicelle et dont l’infection pourrait avoir des conséquences graves doivent redoubler de prudence : c’est le cas, par exemple, des femmes enceintes (l’infection peut être dangereuse pour le foetus), des personnes dont le système immunitaire est affaibli et des nouveau-nés.

 

Zona

 

source

 

 

 

salmane dédouané | Espace perso d’ ANTINEA

https://melusinefee.wordpress.com/2018/11/03/salmane-ddouan/

3 nov. 2018 – Espace perso d’ ANTINEA | Un Monde Universel | Page 154 … Le zona se manifeste par des éruptions cutanées douloureuses le long d’un …

Espace perso d’ ANTINEA | Un Monde Universel | Page 10

https://melusinefee.wordpress.com/page/10/

rien de précis quant à elle, juste les mots qui sont en liens communs.. nommés et re nommés.. en lien avec astro.. on a vu que c’est zone et ce qui e est interdit..

 

Polar | Espace perso d’ ANTINEA

https://melusinefee.wordpress.com/2015/05/30/polar/

30 mai 2015 – donc je me souviens avoir dit comme la varicelle. lorsque j’ai connu Laurent en 1997 il a fait une varicelle au mois de mai et il avait 40 ans, moi …

Gastro Entérite Oreillons .. hors rayon.. | Espace perso d’ ANTINEA

https://melusinefee.wordpress.com/2018/12/30/gastro-entrite-oreillons-hors-rayon/

30 déc. 2018 – … ledit médecin qui ne voit rien.. qui doute que ce soit la varicelle et lui file un traitement qui n’est pas adéquat .. rien pour le démangeaisons..

Comment être hypersensible dans une société de la performance?

La journée de l’hypersensibilité a lieu le 13 janvier. Dans notre société moribonde du "savoir paraître normal", l’hypersensible risque de perdre son âme.

 

"La question centrale est: ‘Comment être soi et vivre sa sensibilité unique?’ Plutôt que ‘comment se faire accepter en tant qu’hypersensible?’"

Les sociétés dites "développées" sont paradoxales et sources de contradictions. Les cultures contemporaines sont notamment partagées entre la liberté d’expression et la course à la performance, le culte du corps et la croissance du virtuel, la valorisation de l’individuation et le poids de l’individualisme, la soumission aveugle à une prétendue "objectivité scientifique" ou "technique" et la prolifération de toutes sortes de superstitions, etc.

Une société en mal de sensibilité

Pour le psychiatre Christophe André, l’hypersensibilité n’est que la conséquence directe et salutaire d’une société "hyposensible", voire insensible. Certaines personnes nient l’existence de l’hypersensibilité. Les uns considèrent que chacun de nous peut être plus ou moins sensible selon les circonstances, ce qui est vrai. Les autres affirment que l’hypersensibilité n’existe pas et que seule compte la façon singulière dont chacun exprime sa sensibilité, ce qui est vrai aussi. Ces deux arguments n’empêchent pas la réalité d’une sensibilité élevée en décalage avec la majorité ambiante, comme le résume le tableau ci-dessous.

SAVERIO TOMASELLA

 

Pour résumer ce tableau, on pourrait dire en plaisantant que ceux qui vous traitent de chochottes ou vous reprochent de faire des chichis sont des brutes!Ce qui est vrai. Cela permet de renverser la situation pour rétablir la vérité, car ce n’est pas la sensibilité, même très élevée, qui est un problème, mais bien l’absence de sensibilité.

Pour une personne ultrasensible, la question centrale est donc: Comment être soi et vivre sa sensibilité unique? Plutôt que "comment se faire accepter en tant qu’hypersensible?" car, sinon, vous risquez probablement d’attendre très longtemps avant de vous sentir accepté(e)!

Dans la réalité, vouloir être "accepté" présente un risque qui n’échappe à aucun hypersensible. Il s’agit du risque de s’adapter aux autres et aux normes sociales, donc de perdre son âme. Certains psychanalystes appellent ce phénomène construire un "faux self" ou "faux soi", ce qui correspond à se forcer, à se sur-adapter, se "normaliser", s’obliger à devenir quelqu’un d’autre pour correspondre à ce que les autres attendent, imposent, prétendent être ou vouloir.

Ainsi, pour se faire accepter, les ultrasensibles ont tendance à dépenser beaucoup de temps et d’énergie pour vivre dans la culture de l’autre, à penser dans les catégories de l’autre et à s’exprimer dans la langue de l’autre. Cet effort permanent a un impact très puissant sur tout ce qu’ils vivent, y compris dans la sphère intime de l’affection, de l’amitié, de l’amour et de la sexualité. Les grands sensibles y perdent leurs repères et leur spontanéité. Ils se sentent parfois devenir des poupées et des pantins. Ils en souffrent énormément. Là encore, ces douleurs ne découlent pas de leur grande sensibilité, mais de ce qu’ils traversent et endurent pour vivre avec les autres en renonçant à être eux-mêmes. C’est ce renoncement inutile qui est source de souffrance, pas leur sensibilité élevée.

Le philosophe, chercheur et psychanalyste français Carlos Tinoco exprime très bien ce jeu de funambule pour tenter de préserver une part de sa sensibilité face aux prescriptions de la normalité sociale:

"La question que pose l’hypersensibilité n’est pas seulement la quantité ou l’intensité de la sensibilité, mais la complexité des ressentis, le tumulte des émotions et leurs divergences avec ce qui est attendu par l’entourage ou par la société, qui impose souvent une émotion univoque standardisée[1]."

Si chaque hypersensibilité est spécifique, chaque hypersensible est unique dans sa façon de trouver un équilibre précaire entre ce qu’il est et ce qu’il se croit obligé de dire ou de faire pour prendre sa place dans le monde, c’est-à-dire pour travailler, aimer et, si possible, créer.

Les destins de la sensibilité élevée

Les constats qui précèdent montrent indéniablement que les descriptions types de la sensibilité élevée sont forcément hasardeuses, si ce n’est fausses et mensongères. Les destins de l’hypersensibilité varient donc à l’infini. Certains sont surprenants. Au-delà de l’épanouissement dans une activité créatrice pour les artistes ou dans un métier de soin, d’enseignement, de communication pour biens d’autres, certaines personnes extrêmement sensibles peuvent choisir –au contraire– de se protéger radicalement de leur sensibilité, en la niant (pour elles-mêmes et pour les autres).

Ce risque de se couper de soi-même en rejetant sa sensibilité est nettement augmenté par les demandes de la culture puritaine dominante, une culture hygiéniste impersonnelle qui exige de nous que nous "contrôlions" ou "gérions" nos émotions, pour rentrer dans le rang d’une correction de façade et pour nous fondre dans une masse anonyme de clones sans aspérités et, surtout, sans révolte: de robots programmables, performants et serviles.

Nous touchons là le caractère éminemment politique de la défense de l’hypersensibilité, et plus largement de la sensibilité, un combat sociopolitique aussi important que le féminisme et les luttes LGBT, car cette société moribonde du "savoir paraître normal" vise à écraser nos subjectivités, nos désirs et nos existences libres. Une résistance intelligente et organisée se révèle donc plus que jamais nécessaire pour sauver nos peaux et nos vies, bref pour sauver notre humanité!

Alors, comment vivre sa sensibilité dans un tel contexte ? Affirmons-la sans relâche, et sous toutes ses formes, car ce n’est pas nous qui devons nous adapter à des personnes qui ont démissionné ou à celles qui répercutent les folles demandes du système. Pour être plus fort(e)s, rassemblons-nous, retrouvons-nous ensemble, partageons nos expériences, soutenons-nous mutuellement. C’est pour cela qu’a été créée la Journée de l’hypersensibilité qui aura lieu chaque année le 13 janvier. Ne nous cachons plus, il est grand temps de vivre au grand jour.

 

 

source

Le code christique

 

La restauration du génome mitochondrial

Je vous partage aujourd’hui l’info la plus importante qu’il m’a été donné de recevoir jusqu’ici !

Nous sommes actuellement programmés pour nous nourrir à l’extérieur et pour vieillir et mourir, en nous croyant séparés des autres formes de vie. Cette programmation est dans l’ADN mitochondrial qui a été endommagé. L’ADN mitochondrial sain, originel, prévoit que nous nous nourrissions de l’intérieur, directement reliés à l’énergie de la Shakti terrestre, et que nous nous comprenions comme reliés à toute vie. Nous pouvons réparer cet ADN endommagé et retrouver ainsi notre liberté et une qualité de vie incomparable, sans peur de manquer et sans besoin extérieur.

Le code christique est ce qui nous permet d’incarner l’énergie christique, c’est-à-dire la communion avec toutes les formes de vie et le lien direct avec la Source de la vie, relayant la Présence, la Conscience et la Puissance divines.

L’ADN est le lien par lequel l’Esprit manifeste la forme.

L’ADN mitochondrial gère l’énergie, la manière dont la cellule utilise et produit de l’énergie.

Actuellement notre ADN mitochondrial est altéré.

Il a été coupé de la ressource originelle qui est la connexion directe à l’énergie universelle (par la Shakti tellurique).

Dans l’expérience actuelle déviée, l’ADN mitochondrial envoie l’information que la ressource est extérieure, qu’il faut combattre pour l’obtenir et que « cela coûte ».

Nous pouvons modifier, régénérer l’ADN mitochondrial afin qu’il se réaligne et modifie son mode d’utilisation des ressources.

En unité, la ressource est autoproduite par le Soleil central de chaque singularité, le point-zéro fractal niché dans l’ADN mitochondrial de chaque cellule.

Il n’y a pas de lutte pour vivre, pas de survie ni de manques.

Ce qui est nécessaire est fourni instantanément, par l’Esprit.

Il faut opérer le « clapet » dans l’ADN mitochondrial, et c’est une œuvre féminine car cet ADN se transmet seulement par les mères, le long des lignées féminines.

L’espèce humain basculera de règne et d’ère par ce basculement quant à la mise à disposition/l’utilisation des ressources.

Tout le monde, femme et homme, peut modifier cet ADN, mais il est transmis à la descendance seulement par les mères.

Toutefois, lorsqu’un nombre suffisamment élevé d’êtres humains auront basculé, il s’activera chez tous ceux porteurs du gène endormi.

Ce basculement fera cesser tous les phénomènes de prédation, du besoin de se nourrir des autres, en dehors, et des faims, des peurs de manquer.

C’est la Shakti qui modifie cet ADN lorsqu’on se câble sur sa puissance illimitée, directement issue du trou noir – Soleil central de la Terre. On se connecte à la Shakti en se rendant sur les Veines de Dragon (reconnaissables par les sites tels que dolmens, cathédrales, vierges noires, lieux à dragons et vouivres) et en demandant le changement d’ADN mitochondrial depuis l’alignement et la foi.

Les deux génomes

Notre organisme comporte deux génomes distincts, l’ADN nucléaire et l’ADN mitochondrial.

L’ADN nucléaire se trouve dans le noyau de la cellule : il régit la forme choisie par l’âme pour l’incarnation : caractéristiques physiques, personnalité, environnement, défis de l’âme, lignées. Tout cela est inscrit dans l’ADN de l’être qui naît puis cet ADN évolue au fil de l’expérience de vie, selon les choix opérés et les réponses adaptatives. L’ADN nucléaire est singulier, différent pour chacun. Il est issu de la fusion de l’ovule féminin et du spermatozoïde masculin, et combine les deux lignées.

L’ADN mitochondrial se trouve dans la mitochondrie : c’est l’ADN de l’énergie qui informe la manière dont l’organisme va puiser sa ressource et l’utiliser pour maintenir la forme en vie. L’ADN mitochondrial suit la lignée féminine. Il se reflète dans le sang menstruel issu de la muqueuse utérine. Le génome mitochondrial est transmis par la mère dans la première cellule utérine qui va accueillir la future vie. Du fait de la dualité du cycle séparatif et de la guerre des sexes, l’ADN mitochondrial est actuellement altéré, coupé, bridé. Il est possible de le régénérer, d’abord en le vidant de sa programmation séparative, avant de le réinformer depuis l’Esprit et d’activer les codes latents.

La mitochondrie

La mitochondrie est l’espace de la cellule qui régule l’énergie nécessaire à la vie : les apports énergétiques et comment l’énergie est dépensée. Le génome mitochondrial est en forme de cercle et est transmis uniquement par la lignée maternelle, indépendamment des pères car le bagage génétique fourni par le spermatozoïde ne rentre pas en contact avec ce génome autonome.

On comprend mieux ainsi la symbolique de la Vierge à l’Enfant : c’est la représentation du génome mitochondrial, avec l’indication très claire que le code christique se trouve précisément dans ce génome, et qu’il est fourni par la lignée féminine sans apport du masculin. Vierge, femme sans homme, signifie originellement libre, sans attaches et sans taches, issue directement de l’essence. Elle porte l’Enfant Christ dans ses bras : le code christique demeure dans l’ADN mitochondrial.

Le code christique est le programme qui nous permet de vivre et non pas de survivre.

Le programme de prédation

Actuellement l’ADN mitochondrial, qui programme la manière dont nous nous ressourçons et dont nous utilisons l’énergie, est tronqué. Il a été tronçonné, bridé et démantelé dans sa cohérence, en résonance avec l’ère séparative duelle qu’a vécu la Terre ces 25 800 dernières années. Il est un peu plus altéré à chaque agression sexuelle subie par les femmes.

Il impose de trouver les ressources à l’extérieur, que ce soit par la nourriture ou par la prédation énergétique sous toutes ses formes, et il commande que lorsque les êtres utilisent leur énergie, ils usent leurs cellules par l’oxydation, ce qui provoque le vieillissement et l’ensemble des déséquilibres physiques.

Les prédateurs sont les êtres et les parts intérieures qui ne sont pas autonomes énergétiquement et emploient des stratégies pour se nourrir d’autrui. Ils sont les principaux agents de notre autosabotage.

Tant que nous sommes soumis aux programmes séparatifs quant à notre énergie, notre prédateur interne a énormément de pouvoir sur notre expérience, de manière presque toujours inconsciente, par toutes sortes de jeux de victimes/bourreau/sauveur, de demandes affectives et d’autres attachements, de recherche extérieure, de soumission aux verbes avoir, faire, paraître, vouloir… au détriment de l’être. Que d’énergie déviée ! Je me plais à imaginer le temps où les échanges énergétiques de prédation seront visibles de tous, cela changera les rapports sociaux…

L’énergie libre

L’ADN mitochondrial originel, qui correspond au cycle unitaire, prévoit quant à lui l’énergie libre et illimitée. La ressource est autoproduite par le Soleil central de chaque singularité, le point-zéro fractal niché dans l’ADN mitochondrial de chaque cellule, qui se câble sur l’énergie tellurique représentée par la Shakti. Ce qui est nécessaire est fourni instantanément, par l’Esprit. Dans cette configuration il n’y a pas de lutte pour vivre, pas de survie ni de manques. De même l’utilisation de l’énergie par la cellule est fluide, ne générant pas de stress oxydatif, ainsi le corps se maintient en homéostasie et en santé.

Ce sont deux manières totalement différentes d’être au monde. Actuellement certains êtres humains voient leur génome mitochondrial unitaire se restaurer, ainsi ils ont de moindres besoins de nourriture et cessent les jeux de prédation avec leurs semblables, car leurs programmes internes ont changé.

Le processus de restauration

Il est possible d’activer consciemment la restauration de l’ADN mitochondrial. C’est un processus en trois étapes : tout d’abord en désinstallant la programmation séparative qui forme une chape sur l’ADN, puis en recevant les codes de restauration et en activant le cercle/tore harmonieux. L’énergie tellurique de la Shakti est la force qui modifie cet ADN, lorsqu’on se câble sur sa puissance illimitée. Tu te connecteras à la Shakti en te positionnant sur des veines de dragon, qu’on reconnaît par exemple aux édifices construits à l’aplomb des portes de veines de dragons, tels les dolmens, les lieux Madeleine, les lieux Saint-Michel, les cathédrales, les lieux comportant des vierges noires, les lieux où se trouvent des gardiens dragons ou vouivres.

La Vierge à l’enfant

La vierge représente les architectes génétiques : elle porte l’enfant humain christique issu de la création génétique, c’est elle qui crée la forme.

Elle a le pouvoir de modifier la génétique, de la ramener à l’essence en absorbant l’expérience et en laissant le terrain vierge.

Les vierges noires absorbent le noir, l’expérience dense terrestre. Elles aident particulièrement à déverrouiller les sceaux qui enchaînent le cercle du génome mitochondrial par l’absorption tellurique des entraves par le chakra racine. Elles récupèrent les mémoires et vident les interfaces. Les vierges blanches aident à recevoir par le chakra couronne les infos de restauration du génome originel cohérent et harmonieux. La troisième étape est l’installation et l’activation du génome dans la mitochondrie ; cette étape est rouge, liée au sang menstruel.

Le sang menstruel est le fluide le plus sacré du corps humain : il contient un nombre important de cellules souches et relaye la pulsation de l’Utérus directement liée à la Shakti. En sacralisant de nouveau notre sang, nous activons sa puissance transformatrice sur notre matière.

Je suis actuellement en phase d’expérimentations et partagerai ultérieurement sur la manière la plus simple, autonome, efficace et sûre d’opérer la restauration du génome mitochondrial.

Tags:

ADN mitochondrial

génome mitochondrial

mitochondrie

code christique

christ

énergie libre

source

 

 

et l’article des ondes scalaires que l’on peut joindre aussi

 

https://www.alternativesante.fr/ondes-scalaires/les-ondes-scalaires-medecine-de-demain

Aux côtés de mère Teresa, de l’abbé Pierre, de soeur Emmanuelle, Jean Vanier fait aujourd’hui figure de prophète dans un monde dominé par la compétition, le pouvoir et l’argent. Il a fondé les communautés de l’Arche autour de la pire des exclusions, celle dont sont victimes les personnes qui souffrent d’un handicap mental.
Ce film rend hommage à Jean Vanier, fondateur de l’Arche et humaniste.
Promis à une brillante carrière militaire, ce fils de Gouverneur Général du Canada fait le choix de mettre sa vie au service des plus faibles. L’Arche est née en 1964 d’une rencontre entre Jean Vanier et deux hommes avec un handicap mental. A l’époque, les personnes présentant des troubles mentaux sont considérées comme le rebut de l’humanité et enfermées à vie dans des asiles psychiatriques où la vie n’est pas tendre. Profondément touché par leur détresse, Jean Vanier décide de vivre avec eux dans une petite maison du village de Trosly Breuil dans l’Oise. C’est le début de l’aventure… Aujourd’hui en France, L’Arche accueille plus de 1200 personnes en situation de handicap mental dans 33 communautés. La fédération internationale est présente dans près de 35 pays avec 147 communautés sur les 5 continents. Le message de Jean Vanier bouscule les tabous et rend hommage à la vulnérabilité. Ce film au message puissant et universel est un véritable plaidoyer pour la Paix.

 

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=268569.html

Antoine Priore

Ingénieur

Antoine Priore, né à Trieste en Italie, le 10 avril 1912 et mort le 9 mai 1983 à Bordeaux, était un technicien en électricité et électronique qui construisit, à partir de 1960, plusieurs machines destinées à traiter le cancer. Malgré certains résultats spectaculaires sur des animaux, ayant donné lieu à une dizaine de communications officielles à l’académie des sciences, leur efficacité sur les tumeurs cancéreuses humaines n’a pas été scientifiquement démontrée. Il s’est ensuivi de longues et virulentes controverses entre scientifiques de très haut niveau. Obsédé par le souci de garder le secret sur ses découvertes, Antoine Priore est mort sans laisser de documents permettant de connaître le détail du fonctionnement de son procédé.

 

https://www.youtube.com/watch?v=on3B-bKyKX4&feature=share

 

 

 

prieur   priore  priorité etc

 

on reprend le lien pluton et saturne en capricorne   et en face le signe du cancer

 

 

mais la maladie du cancer tumeur c’est pluton en capricorne …     saturne la machine ou le moteur

https://www.youtube.com/watch?v=YI5plP6Lce0J schovanec J

 

Avec son retard de langage — il commence à parler vers 6 ans — Josef Schovanec est considéré comme inapte à passer en CP, et évite de justesse le redoublement de la grande section de l’école maternelle[1]. Il apprend à lire et à écrire avant de savoir parler[2]. Son éducation est vécue difficilement[2]. Il est exclu des jeux de groupe, et subit des brutalités physiques exercées par les autres élèves[3]. Il témoigne rentrer après la classe « couvert de boue et les vêtements déchirés »[4]. Durant son enfance, il passe ses vacances en Suisse alémanique et dans les Alpes[5].

Apprendre des gestes courants tels qu’enfiler un manteau ou descendre un escalier lui est difficile[6]. Il parle avec énormément de politesse à ses camarades de classe[7], se passionne pour l’Égypte antique, l’observation des moisissures et le processus de fossilisation[8], et témoigne se cacher dans des coins calmes et sombres (sous des lits ou aux toilettes) jusqu’à une demi-journée[9]. Son absentéisme est particulièrement important en CM1 et en quatrième[10]. Sa situation s’arrange pendant ses années de lycée. Les mathématiques formant sa discipline favorite, il envisage une carrière de mathématicien. Il obtient son bac S (sciences) à 17 ans[11], avec une mention très bien[7],[11]. Il entre à l’institut d’études politiques de Paris (Sciences Po Paris), dispensé du passage de l’examen d’entrée grâce à sa mention au bac[12]. Il passe l’année scolaire 2000-2001 à Mannheim, en Allemagne[13].

À son retour d’Allemagne en août 2001, il consulte un cabinet psy, espérant recevoir un coaching pour résoudre ses difficultés de relations sociales[14]. Cela débouche sur une prescription d’amisulpride[15], puis d’aripiprazole[16], d’olanzapine et de rispéridone, entraînant de nombreux effets secondaires[17]. En raison d’une erreur de diagnostic, il est considéré comme schizophrène[18]. Il soutient son DEA en 2003[19] mais termine difficilement son mémoire en pensée politique[19] en raison de ses prescriptions de neuroleptiques, témoignant : « avec certains comprimés, je dormais quasi en permanence »[20], et ajoutant n’avoir aucun souvenir de l’année 2004[21]. Un diagnostic du syndrome d’Asperger étant finalement posé à l’âge de 22 ans[22] (ou vers 2005), il continue néanmoins de prendre les neuroleptiques qui lui sont prescrits pendant deux ans, avant de cesser ces consultations et prises de médicaments inadaptés en 2007[18].

Docteur et chercheur en philosophie et sciences sociales (à l’école des hautes études en sciences sociales (EHESS) et à l’université de Bucarest notamment), il consacre sa thèse de philosophie allemande (soutenue en 2009 sous la direction de Heinz Wismann) à la pensée et la théologie de Martin Heidegger en France[23]. Il a étudié l’allemand, l’anglais, puis le grec ancien au collège et au lycée[24]. Il entre plus tard à l’institut national des langues et civilisations orientales (Langues O’) pour y suivre des cours, entre autres, d’hébreu, d’azéri et d’amharique, puis à Paris III pour un cursus de sanskrit[25], et à l’institut catholique de Paris pour des cours de vieil éthiopien[26]. Il voyage dans de nombreux pays pour y suivre des cours de langue[12]. Il fréquente des universités ou est invité pour des colloques tenus en Allemagne, au Canada, en Estonie, aux États-Unis, en Roumanie, en Russie, en Suisse, en TunisieTunis où il fut étudiant[27]) et dans le Proche-Orient , entre autres[28]. Il apprend l’arabe classique au sultanat d’Oman[22].

Il est hyperpolyglotte, puisqu’il parle le français, le tchèque, l’anglais, l’allemand, le persan et l’hébreu couramment, l’amharique, l’arabe, l’araméen, le chinois, l’azéri et le sanskrit moins couramment, et un peu d’estonien[6]. Il s’intéresse aux cultures et aux langues, notamment orientales. Malgré ce bagage, il rencontre « 100 % d’échecs à ses entretiens d’embauche »[29],[6].

Fin 2006, il devient par hasard l’assistant de Hamou Bouakkaz, chargé du handicap à la Mairie de Paris, aveugle de naissance, qui le recrute sans entretien d’embauche[4],[30]. Il bénéficie de certains aménagements de poste dus à son handicap, tels que la dispense de réunions[8]. Il perd cet emploi en 2014, à l’arrivée d’Anne Hidalgo[4].

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Josef_Schovanec

Mal a dit..          et ce qui enterré un peu trop vite..   

 

 

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/gastro-entérite-le-seuil-épidémique-franchi-dans-trois-régions/ar-BBRx8pu?ocid=sf

 

Geo – dans la catégorie astro info et cet axe capricorne zone des maux et puis des oreilles ..de Louis L’OuÏe cancer pour l’estomac. zone lune et bé voilà ..de koa voir la physique le physique et la géo . g astro enter ite et var ri sel.. ou celle scelle .. ou même vari la selle et tra lala trala la.. et un tout patacaisse … des sous veines Ire d’un temps de mai 97 – il vient le Laurent frapper à ta porte et dire qu’il a des boutons qu’il n’a pas d’habitude.. oh toi qui a eu des enfants… tu lui dis montre moi ton corps.. soulève ton maillot puisqu’il se dit patraque. des petites pustules d’eau commence à faire leur apparition.. mais c’est la varicelle .. à presque 40 ans.. alors le voilà parti pour des poussées de fièvre.. rester quelques jours ici au chaud le temps que cela sorte et retourne chez sa mère qui ne veut pas le croire.. alors un tour chez le père NOel, ledit médecin qui ne voit rien.. qui doute que ce soit la varicelle et lui file un traitement qui n’est pas adéquat .. rien pour le démangeaisons.. et s’occuper des boutons.. et tu te dis mais ennnnnfinnnnn qu’est ce que c ‘est que ce médecin. alors il retourne une seconde fois et là , enfin.. on reconnait que c’est la varicelle.. plus de deux semaines cela avait duré.. et ne pas sortir pendant que c’est contagieux.. les épis gène éthique les épis d’ Emy .. ah les Hors rayons… la tra la la – et comme c’est aussi .. lien avec paternité ou maternité soit disant… que les oreillons sur le tard serait cause de stérilité.. tra la la ..alors s’encore un sou venir d’un juju d’un julien.. tra la la .. et des renvois…. et puis des gerbes… et des prêtés pour des rendus ou des rendus pour des prêtés.. tra la la

 

 

Laure   Laurent    né un 17/7    oui   et un ascendant sagittaire …..   du cancer      toujours ce fil rouge à suivre…