Archive for avril, 2020


7 mai PL SCORPION

In

infection du sang.. ( que l’on a aussi en même aspect que scandale.. et criminel.., manipulation perverse.. ou perversion.. violence.. ) ce qui a été injecté.. ou introduit.. et les lavages de cerveau.. idem.. pluton…. et le carré à Uranus.. , Uranus représente la circulation du sang..

et les gens qui font se dire quelque chose cloche. trop d’incohérences.. plus le mensonge est gros….. c’est impossible qu’il soit faux ?????

Ne pas rester sur covid.. car ce qui est à prendre en compte.. est tout ce qui a été contaminé… tant de mensonges et de manipulations perverses.. des mensonges énormes.. que ce soit en Justice, en famille, au travail, dans les associations caritatives etc.. les internements abusifs..

Alexis Cossette-TrudelJ’aimeCommenterPartager1,2 K213 commentaires2,3 K partages17 K vues · il y a 10 heures · LE TÉMOIGNAGE DU SIÈCLE!!! La vérité sur le C0V1D-19, le contrôle des masses par la peur, le SIDA et l’industrie pharmaceutique. Ne manquez pas le témoignage de ce Québécois courageux (vu chez Oprah) qui a survécu au SIDA sans médication et qui dénonce l’arnaque de Big Pharma. (vidéo complète) !!!

Pathologie vasculaire et troubles circulatoires

logo

2  –  Thrombose et maladie thrombo-embolique

2 . 1  –  Thrombose

La thrombose correspond à la coagulation du sang dans une cavité vasculaire (cœur, artère, veine, capillaire) au cours de la vie.

Le thrombus ainsi formé exclut par définition :

  • les caillots sanguins formés après la mort (caillots post-mortem ou cadavériques) ;
  • une collection de sang coagulé hors d’une cavité vasculaire (c’est un hématome).

2 . 1 . 1  –  Pathogénie de la formation du thrombus

Trois facteurs principaux, dont l’importance respective varie selon les situations pathologiques, interviennent dans la formation d’un thrombus. C’est la triade de Virchow (figure 4.5).

Les plaquettesLes plaquettes ont un rôle très important dans la coagulation. Ce sont elles qui permettent d’arrêter les hémorragies. Une numération normale des plaquettes chez une personne en bonne santé se situe entre 150 000 et 400 000 /mm3.

https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=interpreter_prise_sang_page3_do

**************

THROMBOSES 1. DEFINITION 2. DIFFERENTES ETAPES DE …docplayer.fr › 57459648-Thromboses-1-definition-2-di…

Facteurs favorisant la thrombose Les lésions de l’endothélium vasculaire … Les membranes des plaquettes fusionnent et se forment le clou plaquettaire … œdème est une augmentation de la quantité d’eau dans les espaces extra-vasculaires.

**************************

Le chlore est l’élément chimique de numéro atomique 17, de symbole Cl. C’est le plus commun des halogènes.

Le chlore est abondant dans la nature, son dérivé le plus important est le sel de table ou chlorure de sodium (NaCl). Ce dernier est nécessaire à de nombreuses formes de vie.

Le chlore, à l’état de corps simple, se présente sous la forme de la molécule de dichlore Cl2, qui est un gaz jaune-vert 2,5 fois plus dense que l’air, aux conditions normales de température et de pression. Ce gaz a une odeur suffocante très désagréable et est extrêmement toxique.

L’ion hypochlorite de l’eau de Javel contenant un atome de chlore, on dit souvent d’une eau javellisée qu’elle est « chlorée ». Il s’agit toutefois d’un abus de langage, source fréquente de confusions entre l’élément chlore, le gaz dichlore et l’ion hypochlorite. C’est sous le nom de chlore que le dichlore est en effet répertorié pour le transport des matières dangereuses par exemple.

Certains virus (norovirus par exemple8), certaines bactéries ou les biofilms peuvent développer une certaine résistance au chlore. Ce phénomène est d’intérêt épidémiologique9 et écoépidémiologique.

******* URANUS STRESS oxydatif avec le carré pluton

Donald Trump vient de mettre un sacré coup à l’OMS et aux labos pharmaceutiques il vient de préconiser l’utilisation d’un DÉSINFECTANT en intra veineuse pour les malades du COV19 ,il en a dit juste un peu volontairement sans citer le nom du produit ….et que voit on ??? Tous les médias et les médecins prostitués aux firmes pharmaceutiques montent au créneau c’est du javel !!! au secours n’en buvez pas !!!🤣🤣

.Laissez moi vous parler de ce produit LE CDS ou MMS (c’est le même produit mais préparé de façon différente ) c’est ce chlorite de sodium qui activé avec avec de l’acide citrique (50%) ou de l’acide chlorhydrique à 4% donne le CDS .Le CDS obtenu (prévoir 48 h pour 2 manips) est concentré à 3000 ppm( concentration par million) soit 0,3%.

La formule chimique du chlorite de sodium est le NaClO2 et la formule chimique du JAVEL est le NaClO ça n’a rien à voir croyez moi…

Ce que l’OMS ne va pas vous dire c’est que ce produit le CDS est obligatoire comme décontaminant dans les poches de sang pour les hôpitaux depuis 1994…mais il reste interdit pour tout autre chose…on ne vous dira pas non plus que les militaires l’utilisent en vaporisations sur leurs combinaisons comme décontaminant …mais il reste interdit pour tout autre chose …on ne vous dira pas non plus les innombrables études qui ont été faites Par ce Bio physicien Andréas Ludvig KALCKER et par un labo sur les animaux en injections ou solutions buvables à des doses dépassant les doses maximales sans qu’il n’y ait aucune mortalité, prolongeant même la vie entre 15 et 30% des souris par exemple…et la guérison fantastique de tous les animaux… mais ça reste interdit…on ne vous dira pas qu’Andreas Kalcker découvreur du CDS à subit les pires offenses et que toutes ses vidéos où il parle du CDS sont systématiquement retirées rapidement de YOUTUBE (vidéos que j’ai téléchargées) et que son livre SALUD PROHIBIDAD incurable era ayer ( santé interdite,incurable c’était hier). à été retiré de la vente d’AMAZONE sans aucune explication…on ne vous dira pas que cette personne à 3 patentes et qu’il étudie inlassablement ce produit depuis 13 ans ….mais c’est interdit..on ne vous dira pas que dans certains pays un petit nombre de médecins jouent leur carrière en utilisant ce produit pour le cov19 dans l’ombre avec 100% de réussite…mais c’est interdit…on ne vous dira pas que des centaines de témoignages sont visibles( surtout en langue espagnole) sur YOUTUBE de personnes qui ont guéries du cancer et même en phase terminale…mais c’est interdit ….Il y a un protocole les doses ne sont pas les mêmes si vous souffrez d’un simple rhume ,d’un cancer ou du cov19.

AUTISME:

Concernant Andreas Kalcker il vivait en Espagne et à dû déménager en Suisse pour pouvoir continuer ses recherches en toute sérénité. Il a également guéri un nombre incroyable d’enfants autistes avec un protocole très carré s’étalant sur la durée ,changement radical d’alimentation,déparasitages ( tous les autistes ont des vers ) lavements intestinaux et autre produit. J’ai vu en vidéos certains de ces enfants avant et après croyez moi c’est impressionnant. Son protocole est actif dans certains pays d’Amérique latine. C’est homme est un soleil 💝. J’espère que son heure est venue 🙏🙏.En ce qui concerne Donald TRUMP vous n’imaginez même pas les répercutions de son annonce. Si il légalise ce produit c’est la fin de l’emprise pharmaceutique et des maladies dites incurables…nul doute qu’ils vont tous contre-attaquer , dans un 1er temps en essayant de bannir ou du moins le freiner ce produit des sites comme amazone et d’autres …je le REDIT ce produit NE DOIT PAS être utilisé tel quel mais activé.

le consentement éclairé nous l’avons, oui nous l’avons dans nos propres recherches sur les médecines alternatives …DARK TO LIGTH de l’ombre à la lumière…

****************************

De Mère à Maire | Espace perso d’ ANTINEA 2011/10/01 › de-mre-mai

claque, calque, baffes, coups, tartes…. Elaboration se fait pour enfin déguster. Celui qui balance les tartes à la figure en aura le retour. Tu sais que maman est …
Amour propre et Vanité Salut | Espace perso d’ ANTINEA 2015/06/26 › amour-propre-e…
Thanks for dropping by Espace perso d’ ANTINEA! … emploie de nombreux peintres de natures mortes, dont le style calque plus ou moins celui du maître. …

**********

*******************

******


Solution Minérale Miracle » (MMS) – Centres Antipoisonwww.centres-antipoison.net › CCTV › Rapport_CCTV_…

PDFde P NISSE – ‎2010 – ‎Cité 3 fois – ‎Autres articles1 mars 2010 – Le chlorite de sodium est obtenu par réduction du chlorate de sodium par le peroxyde d’hydrogène. Plus de 80 % du chlorite de sodium sont …

mora thérapie

MORATHERAPIE

La morathérapie est une des techniques utilisées en biorésonance.
L’appareil de morathérapie fut élaboré par Franz Morell, médecin homéopathe et Erik Rasche, ingénieur électronicien.
La morathérapie est avant tout une méthode de traitement plutôt qu’une simple technique utilisant un système électronique.
En effet, la morathérapie permet un diagnostic énergétique en évaluant les différents méridiens d’acupuncture par des mesures de conductivité électrique cutanées mais elle permet également de sélectionner les apports thérapeutiques complémentaires les plus appropriés comme le choix de certains compléments alimentaires spécifiques par exemple.
La morathérapie est enfin une thérapie propre en permettant une libération des blocages énergétiques à l’origine de certaines pathologies.

Appareil MORA Super +

 
Schéma de fonctionnement du système MORA

Le patient est relié à l’appareil par des électrodes d’entrées et des électrodes de sorties. Les signaux sont captés et traités ensuite par un procédé électronique. En effet un filtre va permettre de différencier les ondes physiologiques, des ondes pathologiques distordues.
Les premières seront rendues à l’individu traité légèrement amplifiées afin de « booster » les mécanismes physiologiques. Les secondes seront inversées en phase avec une amplification importante afin d’amortir les informations déformées, voir les supprimées.
Les cellules en dysfonctionnement reçoivent ainsi des informations correctes sans parasitage permettant, si l’effet de masse est suffisant, de rétablir un langage cellulaire physiologique et de pouvoir ainsi vous mettre dans une situation optimale pour dénouer des blocages énergétiques à l’origine de certaines pathologies.

 
Le filtre

 
L’inversion de phase

VIDEO 1

ou

VIDEO 2

Avant tout traitement avancé de morathérapie, il est nécessaire de mettre en évidence et de traiter les « barrages » énergétiques que peuvent constituer :
1. les cicatrices internes ou externes
2. les champs perturbateurs dentaires (foyers, prothèses, …)
3. les lésions ostéopathiques
4. les problèmes de voûte plantaire
5. les pollutions électromagnétiques et les influences géopathogènes

L’appareil de morathérapie n’apporte aucune fréquence exogène (biorésonance endogène). Les informations de nature ondulatoire propres à un organe ou à une fonction sont analysées, triées, redressées, éventuellement amplifiées si nécessaire et restituées à l’organisme pour stimuler une reprogrammation du « langage » intercellulaire.

  • Il est possible avec l’appareil de morathérapie de traiter le sang du patient afin d’activer de manière importante les processus de détoxination et de détoxification. Le rétablissement d’un sang « dextrogyre » au terme d’un traitement sera le signe d’une amélioration de fond.
  • La morathérapie peut également agir en utilisant des « couleurs ». Il ne faut pas oublier que les couleurs sont en fait des fréquences qui peuvent corriger parfois des déficiences organiques. La chromothérapie a fait ses preuves depuis longtemps d’une manière empirique mais utilisée en morathérapie, elle devient bien plus efficace et rationnelle.
  • La morathérapie apporte également des résultats intéressant au niveau dentaire. L’appareil peut évaluer l’électrogalvanisme en mesurant deux paramètres :

    1. Le voltage en bouche, entre deux ou plusieurs dents, pouvant interférer avec les branches du trijumeau et provoquer des insomnies, des maux de têtes, des bourdonnements ou des névralgies locales …

    2. L’ampérage qui indiquera la quantité ingéré de métaux lourds pour les patients ayant des amalgames en bouche

Les dents recèlent également assez fréquemment des foyers permanents d’infection, à bas bruit, entrainant une suractivité du système immunitaire et des perturbations fonctionnelles. L’appareil MORA pourra les déceler. Il suffira alors que le dentiste assainisse la bouche pour que l’état de santé du patient s’améliore nettement.

En conclusion, la morathérapie est une phase d’aboutissement et de maturité de la médecine Energétique. La morathérapie fait la synthèse entre les conceptions éprouvées de la médecine traditionnelle chinoise (acupuncture, …) et de la médecine naturelle occidentale (homéopathie, …).
La première étape de la médecine du futur !

Pour en savoir plus sur la morathérapie :

Liens :
www.med-tronik.de
www.delvaux-danze.be

Ouvrages :
• Méthode de diagnostic et de thérapie dans le domaine de la bioénergie ulrafine / Hans Brügemann / Marco Pietteur Editeur / Résurgence (épuisé)
• Le système MORA ou le rationnel en médecine énergétique / Jean Marie Danze / Marco Pietteur Editeur / Collection Résurgence

http://www.medecine-quantique.org/moratherapie-r12102.html

même s’il n’existe aucune preuve que Kafka connaissait ce Midrash – mais aussi la différence : contrairement à l’homme de la campagne, le prophète hébreu ne s’est pas laissé décourager par le gardien du seuil et, grâce à une action hardie, s’est ouvert le chemin vers la Loi.

19Kafka n’a jamais caché son admiration pour les personnages qui ont le courage de suivre leur propre chemin, en passant outre les interdictions conventionnelles. Dans une lettre à E. Minze, de novembre 1920, se trouve un passage qui semble un commentaire à la légende de 1915 : l’écrivain recommande à son amie la lecture des Mémoires d’une socialiste de Lily Braun, une femme admirable qui « a eu beaucoup à souffrir de la morale de sa classe (une telle morale est de toute façon mensongère, au-delà toutefois commence l’obscurité de la conscience), mais elle a fait son chemin en luttant comme un ange guerrier » [21]
[21]
Fr. Kafka, Correspondance…, op. cit., p. 334.. Tandis que l’homme de la campagne s’était plié à l’ordre mensonger du monde, intimidé par la menace des terribles anges gardiens de la Loi, la femme socialiste a refusé la morale mensongère de sa classe (la bourgeoisie) et a osé aller de l’avant, « en luttant comme un ange guerrier ».

20C’est en 1914-1915, lorsqu’il écrivait Le procès (et donc la parabole « Devant la Loi »), que Kafka découvre le livre de L. Braun ; il en envoie un exemplaire à sa fiancée Felice Bauer (en avril 1915), ainsi que, un peu plus tard, à plusieurs amis : « J’ai récemment envoyé les Mémoire

***************

Le dilemme crainte/insoumission face aux gardiens de la Loi apparaît aussi dans une autre parabole, « Du problème des lois », où il est question d’un peuple dominé par un petit groupe de nobles qui garde les secrets des lois et se proclame lui-même au-dessus des lois. La conclusion est à la fois paradoxale et ironique : « Un parti qui en même temps que la croyance aux Lois rejetterait la noblesse, ce parti aurait aussitôt tout le peuple derrière lui, mais ce parti ne saurait être et cela pour la seule raison que personne n’ose rejeter la noblesse ! » [25][25]Fr. Kafka, La muraille de Chine et autres récits, trad. de….

https://www.cairn.info/revue-raisons-politiques-2002-4-page-117.htm#

ce qui en astro représente par le Droit saturne … par la Loi Jupiter.. par la maison 10 et la maison 9.. .. actuellement en Maison Capricorne..; maison de Saturne – de Dieu.. Droit.. Connaissance.. Devoir.. de l’ Etat etc….. du Corps.. structure… système… ….

PARTIE 3

Pour conclure cet entretien, David Icke nous avertit qu’il n’y aura pas de reprise économique, et que ce sera la fin de l’humanité telle que nous la connaissions si nous ne cessons pas immédiatement de nous compoter en véritables moutons de panurge.

Avez-vous vu le film « Hunger Game » produit par la secte et qui dépeint cette société à laquelle ces psychopathes nous destinent, et dont vous pouvez d’ores et déjà entrevoir les prémisses ? Eh bien, c’est ce monde-là dans lequel nous venons de mettre les pieds et c’est dans ce monde-là que nos enfants vivront. Si vous ne l’avez pas encore vu, je vous le recommande.

Cette troisième partie conclue donc cet entretien de près de 3 heures diffusé sur la chaîne de LondonReal animée par Brian Rose. J’espère que cela vous aura permis d’apprendre beaucoup de choses, car ce fut mon cas et je ne regrette pas de m’être mise à la tâche afin de le partager avec vous.

Cette conclusion me permet de faire un parfait enchaînement avec la prochaine vidéo que je vais traduire, qui concerne justement cet effondrement économique en cours et de ce à quoi nous pouvons nous attendre dans les prochaines semaines.

N’hésitez phttps://ondevraitenparler.wordpress.com/2020/04/19/entrevue-explosive-de-david-icke-sur-covid-19-parties-1-et-2-en-francais/?fbclid=IwAR2XYW6lL1lAzgmlkABGOGsbngJjhzUAYJ6FOzNKv6K_EShaxmfL0Oy9ImMas à partager cette vidéo

****************************** Etat d’urgence … assignation à résidence etc.. tout était noté.. à l’avance… quand on ouvre les yeux sur le Monde.. et qu’on voyait l’évidence de la violence perverse… à travers les expériences…

Espace perso d’ ANTINEA | Un Monde Universelmelusinefee.wordpress.com

pindare qui donne pandore ou les calamités | Espace perso d’ ANTINEA … … ou de l’assignation à résidence avec surveillance électronique sont considérées …
Un Monde Universel | Page 88 – Espace perso d’ ANTINEAmelusinefee.wordpress.com › pag

3 nov. 2018 – 31 août 2017 – Thanks for dropping by Espace perso d’ ANTINEA! … du contrôle judiciaire ou de l’assignation à résidence avec surveillance …

état d’urgence | Espace perso d’ ANTINEAmelusinefee.wordpress.com › tag › etat-durgence

16 mai 2017 – Un article en tilt avec les liens donnés avec l’astro… pluton en capricorne etc… les wagons avec saturne en sagittaire.

********************************

Le-Blog-Sam-La-Touch.over-blog.com

Le-Blog-Sam-La-Touch.over-blog.com

Blog contre le racisme, le (néo)colonialisme et l’impérialisme

[MAJ] Un premier médecin critique envers le coronavirus arrêté et envoyé en hôpital psychiatrique ! (Unser Mitteleuropa)

par Unser Mitteleuropa 15 Avril 2020, 11:45 Suisse Coronavirus Médecin Argovie Articles de Sam La Touch

Un premier médecin critique envers le coronavirus arrêté et envoyé en hôpital psychiatrique !
Unser Mitteleuropa, 13.04.20

MAJ 18.04.20 Selon PressPortal (site allemand) et Mimikama (site autrichien), le médecin aurait été arrêté en raison de menaces qu’il aurait proférées et non de ses critiques envers le coronavirus. – Un médecin suisse arrêté à cause de menaces, et non à cause de ses thèses sur le coronavirus. Lire aussi pour une version plus nuancée sur le site suisse Medinside : – Le cas du médecin coronasceptique de Wettingen en Argovie soulève un certain nombre de questions. Le nom du médecin a été retiré de l’article.

West Midlands Police/flickr (CC BY-SA 2.0)

West Midlands Police/flickr (CC BY-SA 2.0)

Il s’agit d’un précédent effrayant qui pourrait bientôt créer un précédent dans toute l’Europe : En Suisse, un médecin réputé pour ses critiques sociales a été arrêté et placé en soins psychiatriques parce qu’il a publiquement critiqué les mesures prises à la suite de la crise du coronavirus. Unser Mitteleuropa a déjà fait état de tels projets de la part de l’État allemand de Saxe. Elles sont maintenant devenues une amère réalité, surtout dans la « Suisse libre ».


Un médecin critique arrêté par un commando spécial
A Wettingen, la police argovienne a arrêté sans plus attendre le médecin T…, 58 ans, avec un important contingent, comprenant une escouade spéciale, des mitrailleuses et des barrières de route et de gare ( !). L’accusation : il aurait proféré des « menaces contre les autorités » via Twitter. Ces éléments et une « psyché vraisemblablement instable » ont suffi pour arrêter ce père de famille et l’envoyer dans un hôpital psychiatrique !

Sur Facebook et Twitter, T… a lâché un appel au secours peu avant son arrestation : « Une task force de la police d’Argovie se tient devant mon cabinet, on m’enlève, à l’aide ! »

Les « déclarations confuses » sur les coronavirus suffisent pour une arrestation
Ceux qui suivent T… sur ses chaînes de médias sociaux savent que le médecin est un esprit rebelle et critique pour ceux qui sont au pouvoir. Il ne cesse d’en appeler à la responsabilité personnelle de l’individu et au questionnement critique de l’actualité. Pour cela, il a été qualifié à plusieurs reprises de « théoricien du complot ». Au cours de la crise du coronavirus, T… a également écrit ses réflexions sur ce sujet en public. En tant que médecin, il a dû produire des arguments plausibles, qui étaient principalement dirigés contre la panique et les mesures coercitives pour contenir la pandémie.

Cela a apparemment suffi pour que les autorités le classent comme « ennemi de l’État » et « danger pour la sécurité publique ». Des « menaces » non spécifiées, une « psyché instable » suspectée et la seule « possession d’armes » également suspectée ont alors apparemment justifié le déploiement à grande échelle de policiers lourdement armés. Selon les autorités, T… avait fait des « déclarations confuses sur le coronavirus », entre autres en le « niant ». T… a été arraché à sa famille puis admis dans un hôpital psychiatrique. Selon la police, des enquêtes sur les circonstances exactes des menaces ont commencé. Le ministère public de Baden a ouvert une enquête pénale.
 

Cela ressemble-t-il à notre avenir pour toutes critiques contre le coronavirus ou d’autres événements en Europe ?

http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2020/04/un-premier-medecin-critique-envers-le-coronavirus-arrete-et-envoye-en-hopital-psychiatrique-unser-mitteleuropa.html?fbclid=IwAR0DkmULbVI3JhXgZQ3xoEPi2WdjiywhD51JjRDyQlCduvqKcadgm_Tp5zE

Virus… Flame Projet JO

Actus IT > Régulations >

Flame : une arme de cyber-sabotage conçue par les Etats-Unis et Israël

Philippe GuerrierRÉGULATIONSRISQUESSÉCURITÉ

Selon le Washington Post, les services de renseignement des deux pays ont collaboré pour concevoir ce malware industriel. Cible : l’Iran et son projet de bombe nucléaire.

Les Etats-Unis et Israël ont développé en commun le malware sophistiqué Flame afin de ralentir les travaux de l’Iran accusé de développer l’arme nucléaire malgré les protestations internationales.

Cyber-espionnage, cyber-sabotage, cyber-guerre…On a cerné la vocation globale de ce « virus étatique ».

Sa conception constituait une riposte à une situation tendue d’un point de vue géo-stratégique.

Et elle aurait impliqué les services de renseignements des deux pays : National Security Agency, CIA pour les Etats-Unis et les services secrets militaires du côté d’Israël.

C’est la conclusion d’une enquête journalistique menée par le Washington Post sur la foi de témoignages anonymes d’anciens hauts responsables américains.

Des éditeurs de solutions de sécurité IT comme Kaspersky avaient fait une jonction entre le développement de Flame et Stuxnet, un autre malware industriel qui a fait parler de lui (en particulier en Iran).

Flame a nécessité cinq ans de développement dans le cadre d’un projet top secret américain baptisé Jeux Olympiques (« Olympic Games ») qui a obtenu le feu vert de Barack Obama.

Crédit photo : © Nabil BIYAHMADINE – Fotolia.com

un sujet déjà relevé pour indice.. pourquoi DOC ? quand on a des synchro et l’astro..

ah .. ce matin.. quelqu’un apporte une réponse… et comme le confinement fait partie des formes d’internement….et que dans Bones.. Bruce s’est retrouvé avec le DOC dans le dos aussi.. injustement…


Do cet Doc… | Espace perso d’ ANTINEAmelusinefee.wordpress.com › 2018/10/24 › do-cet-doc

Documentaire ARTE : Quand l’esprit guérit le corps(vidéo) À chaque blessure légère, une petite coupure par exemple, nous constatons la capacité …
araméens | Espace perso d’ ANTINEAmelusinefee.wordpress.com › 2019/03/28 › aramens
28 mars 2019 – elam la peau l’amour en vert | Espace perso d’ ANTINEA … retrouve ici avec touareg et poésie.. de vert en vers … ( hier encore avec un doc …

Département de Correction…


bombay ror | Espace perso d’ ANTINEAmelusinefee.wordpress.com › tag › bombay-ror… ou doc mène aussi bien à ce qui est sur le dos d’un prisonnier orange aux états unis que doc pour docteur ou documentaire ou document.. documentaliste…

Le orange en prison?

LE ORANGE EN PRISON?

Publié par Daniel Ancien Détenu | Juin 29, 2015 | Histoires |  |     

Les gens me demandent souvent si les détenus portent vraiment des vêtements orange aux États-Unis. Ça dépend de la prison mais la plupart des county jails (prisons de comté) font porter du orange. À certains endroits c’est plutôt des « jumpsuit » avec des rayures blanches et noires (comme dans les bandes dessinées). Dans les county jails par où je suis passé, les femmes portaient du bleu.

Dans le dos des chandails il y a l’inscription de la prison. Moi c’était « Allegany County Jail ». Comme chaussures on avait des Crocs orange “made in China” de Bob Barker. Les gars qui travaillaient dehors avaient des bottes avec l’inscription « inmate » (détenu) dans la semelle. Ça imprimait donc ce mot lorsqu’ils marchaient.

Il y a des gens qui me disent que ça devait être humiliant. En fait, comme tout le monde porte du orange, ça ne dérange pas trop. Et au moins tout le monde a des vêtements et il y a un service de buanderie. Tout le monde est donc propre.

À Rivière-des-Prairies les gens portent les vêtements qu’ils avaient lorsqu’ils ont été arrêtés. Ils peuvent recevoir d’autres vêtements de leur famille. Pour ceux qui ne reçoivent pas de vêtements, ils peuvent en demander après deux semaines (ça prend deux semaines pour être déclaré « indigent »). Ça occasionne plein de problèmes. Les « indigents » doivent emprunter des vêtements à porter pendant qu’ils lavent les seuls qu’ils ont. Il y a des gens qui arrivent vraiment sales, des gars qui se sont fait arrêter au travail (il y a des métiers très salissants) ou des personnes en situation d’itinérance. Quand des gens empruntent les choses des autres, il y a toujours un risque de problème. J’ai perdu beaucoup de vêtements (et même une montre) parce que les gars avaient été transférés ailleurs pendant que j’étais à l’école ou avaient été libérés directement de la cour sans revenir à la prison.

Il y a aussi du trafic de vêtements ou du taxage. Toutes sortes de choses que les autorités de la prison ne voient pas d’un bon œil.

Dans Orange is the new black on voit que les nouveaux portent du orange. Ça se passe dans une prison fédérale. Les prisons fédérales par où je suis passé ne nous faisaient pas porter des vêtements différents à notre arrivée. On portait du khaki (identique à ceux dans l’émission) dès notre arrivée. Il y eu Ray Brook où on a reçu de belles chemises et pantalons. On ressemblait à des livreurs UPS.

On avait quand même un truc pour savoir qui était nouveau. Les bottes qu’on nous donnait étaient si inconfortables que personne ne les portait. Beaucoup se blessaient en arrivant car on est si content de pouvoir marcher et rencontrer d’autres gens de notre pays qu’on peut marcher des heures dans la cour. On s’arrangeait assez vite pour « acheter » des espadrilles usagées (en acheter sur la cantine est très compliqué et long). Donc si on voyait un gars avec ces bottes, on savait qu’il était nouveau. Les gardiens faisaient la même chose. C’est pratique pour eux de savoir si un gars est nouveau. Si un détenu enfreint une règle et qu’il est nouveau, le gardien va lui expliquer la règle (par exemple sortir de la cafétéria avec de la nourriture dans les mains). Si ça fait un an que le détenu est à cette prison, le gardien va être moins patient.

Sur la photo on voit que les détenues portent leur carte d’indentification (ID) à la poche. C’est obligatoire en tout temps, si on se fait prendre sans ID, on reçoit une « shot » (avertissement). On ne voit pas ça dans cette émission mais habituellement il y a un gardien qui scanne les ID des détenus dans la ligne pour aller manger pour être sûr que personne n’ira deux fois. C’est peut-être comme ça dans cette prison car il n’y a vraiment pas beaucoup de détenues. La plus petite prison par où je suis passé avait 1000 détenus et la plus grande 3000. Les gardiens ne peuvent pas se souvenir de tout le monde.

En parlant de poche, la poche qu’on voit sur leur chandail est la seule qu’on a. Même les vêtements qu’on achète sur la cantine (coton ouaté, shorts etc.) n’ont pas de poches. Il y a des « couturiers » qui chargent quelque chose comme 3-4 paquets de maquereaux pour y ajouter des poches. Ce n’est pas permis mais c’est toléré. Par contre, si on fait chier un gardien, on est mieux de ne pas avoir de vêtements qui enfreignent les règles.

Dans cette émission on voit aussi souvent le mot D.O.C. écrit sur des vêtements ou ailleurs. Ça veut dire Department of Correction. C’est normalement pour les prisons d’état. Je suppose qu’ils n’ont pas eu la permission d’utiliser le vrai nom qui est Bureau of Prisons.

Dans les prisons fédérales canadiennes on a des vêtements qu’on appelle CorCan. Ce sont des vêtements faits par d’autres détenus. Ce n’est que des jeans et t-shirts. On doit porter ces vêtements de 8h00 à 16h00. Le reste du temps on peut porter n’importe quoi.

C’est enfantin. Mais avant de vous expliquez le coup, une simple remarque. La technologie ne fait qu’imiter le monde du vivant, depuis l’aube des temps. Les vêtements sont une peau, un pelage artificiels. La première pierre taillée imite le croc, la dent, la corne. Le feu permet de prédigérer les aliments et d’étendre son « rayon d’action alimentaire ». Les lunettes sont des cristallins artificiels. Les livres sont des « mémoires externes », contenant des informations transmissibles. Continuez. Les molécules de synthèse des industries pharmaceutiques prolongent avec plus ou moins de bonheur les pharmacopées naturelles. Les poisons des bushmen imitent ceux des serpents. Pour dresser une liste de ces analogies, nous n’en finirions jamais. On en arrive alors au parasitsime. Les premiers parasites sont les virus. Il existe nombre de cas de parasitisme où l’intrus se loge dans le cerveau ou le système nerveux d’animaux en modifiant leur comportement. Tel insecte se jettera à l’eau et se « suicidera » pour être à son tour avalé par quelque autre bestiole dans le ventre de laquelle le parasite pourra poursuivre son « cycle de vie », être non pas détruit et digéré mais éjecté quelque part, ailleurs. D’autres insectes se perchent en haut de brins d’herbe, alors qu’ils ne le font jamais naturellement, afin de pouvoir être avalés par les oiseaux, lesquels transporteront le parasite sur de grandes distances, qui se retrouvera intact, vivant, dans leurs excréments. Beaucoup de parasites fonctionnent avec un système d’hôtes successifs. Les « puces », extensions beaucoup plus sophistiquées des  » RFID  » des Radio Frequency Identification Devices « , des  » tags électroniques » constituent la version technologique du parasitisme. La société alien technology les produit à des fins diverses et variées. Allez surfer sur ce site. Les applications militaires y sont présentées sans la moindre gêne. On sait déjà que les nanotechnologies, beaucoup plus avancées qu’un vain peuple ne pourrait le penser permettent déjà d’en produire ayant une taille de cent microns de diamètre, c’est à dire un dixième de millimètre : plus petites qu’un grain de sable. De la taille du point terminant cette lige. La société Gilette avait projeté d’implanter de tels marqueurs sur ses rasoirs. Mais la levée de boucliers des associations de consommateurs américains a fait avorter le projet. Ca n’est que partie remise. Pour l’industrie vestimentaire ces puces peuvent être logées … dans les fils du tissu. La technique est déjà au point et a été testée avec succès. Il suffira simplement que les gens s’habituent simplement à cette idée. Il reste le saut conceptuel majeur : accepter que la la puce puisse être intégrée dans le corps des individus. Partout on vante les mérites d’une telle solution. Données médicales, marquage des déliquants sexuels, des individus considérés comme dangereux. Puis, un jour, marquage tout court. Comme disait quelqu’un un jour  » pourquoi refuser cette technique, si vous n’avez rien à cacher ? « . J’ai déjà évoqué un système permettant d’implanter des puces microscopiques par dizaines ou centaines de millions chez des êtres humains, via une vaste opération de vaccination. Ainsi les êtres humains viendraient d’eux-mêmes se faire équiper à leur insu. N’est-ce pas une merveilleuse formule, sans brutalité ni contrainte ? Mais, comment faire pour que ces micropuces viennent se loger là où elles pourraient rendre les plus grands services : dans le cerveau. Doit-on imaginer un système sophistiqué qui puisse les acheminer dans nos encéphales ? Même pas. Cela se fait tout seul. Il suffit que ces micropuces aient une densité inférieure à celle du sang. Je vais vous expliquer. Bien sûr on n’en logera pas une seule dans l’ampoule du vaccin salvateur, mais plusieurs. Le sang charriera ces minuscules  » bulles ». Je n’ai pas choisi ce mot au hasard. Vous avez entendu parler des accidents de plongée, des accidents de décompression. Les alvéoles pulmonaires constituent l’interface naturelle grâce à laquelle s’effectue l’oxygénation, mais aussi le dégazage du sang. Celui-ci, comme tout liquide peut absorder des molécules de gaz, de différents façons. L’oxygène se combine aux globules rouges pour donne de l’oxyhémoglobine, qui permettra ainsi à l’oxygène collecté d’être acheminé vers les cellules. L’azote se dissout également dans le sang. Pour toute pression donnée, tant de molécules d’azote par centimètre cube de sang. Quand la pression augmente, ce nombre s’accroît. Quand le plongeur remonte, l’azote émerge de la masse sanguine. Si la remontée est assez lente, des bulles n’apparaîssent pas. Le dégazage de l’azote se produit alors tout tranquillement dans les poumons, à  » l’interface », dans cette partie des délicates vacuoles où le flux sanguin est en contact avec l’air contenu dans les poumons. Pour mieux comprendre, prenez une bouteille de champagne. Quand vous la débouchez la surface libre du champagne constitue son interface de dégazage. Elles permet à tant de molécules de CO2 de quitter le liquide par seconde. En laissant fuir le gaz progressivement, vous faites en sorte que votre champagne, chargé de gaz carbonique voit la pression extérieure descendre en couceur, pas trop brutalement. Alors le dégazage s’effectue sans apparition de bulles. Au bout d’un temps vous pouvez mettre ce champagne à l’air libre. Il n’y a plus de problème. Tout le CO2 a été évacué à travers les deux ou trois centimètres carrés de surface libre, près du goulot de la bouteille. Mais si la baisse de pression est trop rapide, des bulles apparaîssent, rapidement. Dans le sang du plongeur, c’est la même chose. Les paliers de décompression sont utilisés pour faire en sorte que le sang des plongeurs ne soit pas décomprimé trop rapidement et que le dégazage puisse s’effectuer progressivement, sans apparition de bulles, dans les vacuoles pulmonaires, à l’interface. En cas de « remontée trop rapide », de décompression trop brutale les bulles apparaîssent dans toute la masse sanguine. Les ennuis apparaîssent lorsque ces mini-bulles sont acheminées le long de capillaires. Elles peuvent alors bloquer le flux sanguin. Si ces capillaires alimentent des organes du corps qui résistent mal à l’anoxie, ne survivent pas en condition « d’apnée », ceux-ci pourront s’en trouver lésés. On sait que le système nerveux est un grand consommateur d’oxygène et corrélativement supporte mal d’en être privé. Nos nerfs sont alimentés en oxygène par un réseau de capillaires. En cas de blocage par des bulles d’azote ceux-ci peuvent être endommagés, détruits. Les réseaux de capillaires peuvent être structurés de deux manières différentes, avec ou sans anastomose ( le mot est dans le Larousse ). Dans les réseaux de capillaires anastomosés les minuscules vaisseaux sanguins communiquent entre eux de multiples façons. C’est donc une question d’organisation topologique du micro-réseau sanguin : On peut comparer ces capillaires à des couloirs. Dans un réseau anastomosé, si un des couloirs est obstrué, on pourra passer par un couloir voisin.  » On  » c’est le flux sanguin, transportant de l’oxygène. Dans un réseau anastomosé, si une bulle se coince quelque part, une circulation compensatoire pourra intervenir, continuant vaille que vaille à alimenter le tissu en oxygène. Dans un réseau non anastomosé ça sera plus problématique, voire carrément impossible et si le blocage perdure trop longetmps, la nécrose frappera l’organe ( quelques dizaines de minutes pour le tissu encéphalique, le plus fargile ) : Alimentation d’un tissu par des capaillaires sutrcturés avec ou sans anatsomose Il existe deux régions du corps où les réseaux de capillaires qui alimentent les nerfs ne sont pas, ou très peu anastomosés. Il s’agit de l’oreille interne et de ce qu’on appelle la « queue de cheval », qui termine notre moëlle épinière, sur le bas des reins. Cette dernière ne descend en effet pas jusqu’au sacrum. A partir d’un certain niveau elle se termine par un bouquet de nerfs et l’expression « queue de cheval  » est alors extrêmement parlante et tout à fait bien choisie. C’est là que les accidents de décompression sont les plus dommageables. Si une bulle d’azote se coince dans un capillaire alimentant un nerfs, il n’y aura pas de capillaire voisin pour prendre le relai. Le nerfs se nécrosera, sera détruit. Conséquence, par exemple dans les jambes : une paralysie, momentanée ou irréversible. La destruction par anoxie de nerfs dans l’oreille interne aura des conséquences qui sont très bien répertoriées dans les accidents de plongée. Dans l’oreille interne il existe des nerfs qui sont liés à la perception de fréquences données. Un accident de décompression dont mon ami Jean-François Lescure a été victime il y a déjà des années fait qu’il n’entend plus trop bien d’une oreille. Celle-ci ne perçoit absolument plus les sons se situant dans les fréquences élevées, indication que les nerfs correspondants ont été détruits. Cette détérioration peut faire aussi l’objet  » d’acouphènes », sortes d’illusions sonores, par exemple sous la forme d’une perception d’un sifflement, d’un chuintement continu. Pourquoi l’oreille interne est-elle souvent la victime des accidents de décompression ? Parce qu’elle est alimentée par une artère de faible diamètre,  » l’artériole cérébelleuse moyenne « . Celle-ci se situe au-dessus de la crosse de l’aorte, cette dernière étant une artère de fort diamètre émergeant du coeur. Artériole cérébelleuse moyenne connectée à la partie sommitale de la crosse de l’artère aorte Elle est pratiquement fixée sur la partie la plus haute. Or, quand le sang charriera des bulles, celles-ci auront tendance à se localiser dans les parties-là. Ainsi la partie sommitale de la crosse aortique se comporte-elle comme un parfait « piège à bulles » et de même comme un piège à puces sphéroïdales légères, de même taille. La crosse de l’aorte, un piège à bulles et à micro-puces légères Ces puces, comme les bulles d’azote, suivront ainsi ce réseau non anastomosé, l’artériole ayant des ramifications qui se rétrécissent de plus en plus. Ainsi la technique permettant d’implanter des puces microscopiques dans l’oreille interne repose sur un principe des plus simples : celui du bon vieux Archimède. Si les puces n’ont pas été piégées par l’artériole au premier passage, ça sera pour le suivant. L’oreille interne ne sera pas nécessairement le seul organe visé. Le cerveau pourra aussi être intéressé par ce phénomène. Une fois ces puces coincées dans un capillaire de l’oreille interne, elles seront indélogeables et pourront alors servir d’antennes pour recevoir des signaux sous forme de mircro-ondes pulsées. Des signaux qui, attaquant un réseau nerveux lié à l’audition pourront créer des hallucinations sonores ou, pire encore, conditionner des individus grâce à des messages délivrés de manière subliminale, c’est à dire sous un niveau sonore que le sujet ne percevra pas consciemment mais à travers lesquels on pourra pratiquer sur lui un subtile « bourrage de crâne », à son insu. Par « niveau sonore » il faut entendre « niveau de perception » car ces signaux ne passent alors plus par le système récepteur des ondes sonores : le tympan. Nous avons déjà évoqué les effets auxquels on pourrait s’attendre en agissant dans la masse du cerveau à l’aide de tels récepteurs. Il ne s’agit nullement de science-fiction. Ces techniques ont été testées avec succès dès le début des années soixante-dix, en utilisant comme effecteur des micro-ondes pulsées. Celles-ci pourront être délivrées à partir de satellites arrosant de vastes régions, ou émises par des centrales émettrices et plus spécifiquement par vos … téléphones portables. Le système HAARP a été conçu, entre autre, pour tester un système de « crowd control » ( de contrôle des foules ) à l’échelle de pays entiers. Les Russes possèdent un système analogue. Les Etats-Unis et la Russie sont les seuls pays maîtrisant actuellement cette technologie. Quand les ondes sont émises à grande distance, elles peuvent être réfléchies par des miroirs constitués par des surfaces constituées de gaz ionisés, créées à distance et entretenues par d’autres sources de micro-ondes. Ces miroirs sont invisibles ( pour répondre à la question que m’avait posé un lecteur ). L’arrosage de vastes régions par des pinceaux de micro-ondes en utilisant des miroirs constitués de gaz ionisé. On peut se référer aussi à l’ouvrage  » les Anges ne jouent pas de cette harpe-là » (  » Angels don’t play that harp  » ). Voir extrait Voilà. Tout est en place pour le bal. On a une pandémie, ou du moins une rumeur de pandémie qui ne fait que croître, à tort ou à raison. L’avenir le dira. C’est une grippe aviaire qui présente la particularité de pouvoir se répandre à travers la planète entière, grâce aux oiseaux migrateurs. Un « vecteur » absolument imparable, capable de franchir toutes les couvertures radar. France Inter vient de nous annoncer que le vaccin protecteur devrait être prêt en avril 2006. Dès que les premières rumeurs de contamination humaine apparaîtront les gens se précipiteront en masse pour recevoir le précieux vaccin. Je dis bien rumeurs. Vis à vis des risques on est dans l’indécidable, à moins d’adopter une attitude fataliste en se disant  » eh oui, toutes les x années il y a une pandémie. Regardez la grippe espagnole qui a fait dix millions de morts juste après la guerre de 14-18. c’est comme ça … ». D’aucun font remarquer que cent mort, ça n’est rien. Certes. Mais le Sida a démarré au départ avec quelques dizaines de cas. Je m’en souviens fort bien. Qui, à l’époque, se serait imaginé que ceci pourrait devenir un fléau faisant des millions de morts, dont l’éradication n’est pas pour demain ? Je ne mentionnerai toutes les analyses, nombreuses et parfaitement étayées qui débouchent sur la question « à qui tout cela profite-t-il ? ». Ce qui est sûr c’est que le chiffre d’affaire des laboratoires Roche, producteurs du Tamiflu a explosé en quelques semaines. D’autre décortiquent les différents circuits financiers qui sont derrière. Laboratoires, banques, individus déjà richissimes. Il s’agit peut être de l’exploitation d’une réelle pandémie aviaire, transmise efficacement à travers toute la planète par les oiseaux migrateurs, à des fins commerciales. Et sous cet aspect c’est déjà très réussi. On déclenche bien des guerres pour faire d’énormes profits, pourquoi ne pas surfer sur un phénomène de contamination affectant une espèce vivante, sur terre ? C’est la version moderne des Oiseaux, d’Hitchkock. Ceci étant, pour faire que les gens se précipitent pour se faire vacciner, si tel était le but, il ne serait pas nécessaire de les faire périr par milliers. S’il s’agit d’une fantastique manipulation à des fins politico-militaires il reste possible de simuler le passage du virus aviaire au porc, puis à l’homme, en utilisant des souches prévues à cet effet, mimant acceptablement les symptômes puis de créer quelques foyers d’infection. Des « spécialistes » convenablement appointés confirmeront ( se rappeler la façon dont Colin Powel avait confirmé la présence d’armes de destruction massive en Irak, photos prises par satellites à l’appui ) Il est aussi possible que ce virus-voisin puisse être effectivement combattu avec un anthentique vaccin, déjà au point, dont on démontrerait au passage l’efficacité. Tout peut être envisagé. La seule à laquelle je crois, après avoir examiné un peu le dossier  » 11 septembre  » c’est que nous vivons à une époque où des manipulations de masses considérables d’être humains sont possibles, les plus cyniques et les plus monstrueux , en utilisant tous les moyens possibles, à commencer par les médias, dont l’indépendance n’est plus qu’un mythe qui a vécu. Des moyens techniques sophistiqués peuvent aussi être mis à contribution, de même que des plans à très grande échelle et à long terme peuvent être envisagés avec des conséquences politiques, sociales, économiques et démographiques considérables. Au cas où cette opération de vaccination à échelle nationale, voire planétaire prendrait corps la parade consisterait àmettre en oeuvre un système de filtration du vaccin avant injection dans des conditions totalement satisfaisantes au plan de l’aseptie. Autre remarque : si l’éventuelle future vaccination à grande échelle était effectuée par voie intramusculaire cela rendrait la migration de nanopuces ves les « autoroutes du circuit sanguin » plus problématique, quoique toujours possible. Mais si ce vaccin-là était administré par voie intraveineuse, alors il faudra sérieusement se poser la question. Ceci étant, nous sommes équipés ( microscope électronique avec possibililté d’usage en scanner ) pour analyser l’éventuelle structure « de grains de sable qui se seraient égarés dans un vaccin » ou de « dépôts dans des ampoules « . Le message a déjà franchi les océans et, ailleurs, d’autres groupes de chercheurs, dans d’autres pays ont déjà pris des disposition pour effectuer ce genre d’examen. Un homme averti en vaut deux, et avec Internet, beaucoup plus. Une remarque d’un lecteur : On trouve dans Internet des déclarations émanant de sources diverses, assez invérifiables. Les nanotechnologies offrent des possibilités qui, en comparaison de la physique et de la chimie seraient comparables à la différence entre nos premiers ordinateurs à lampes et les microprocesseurs d’aujourd’hui. Rappelons que dès 1976 des revues de vulgarisation scientifique montraient une image d’une pompe à engrenages dont la taille était de l’ordre du micron. C’était il y a … trente ans. Les pièces étaient simplement « découpées au laser » et leur assemblage ne faisait qu’utiliser les techniques standards de conception des microprocesseurs ( structuration en couches, dépôts par évaporation sous vide, attaque à travers des masques, etc ). On sait que cette nanotechnologie maîtrise déjà la fabrication de mini-moteurs électriques ( des « actionneurs », en termes techniques ). On sait faire des vannes, absolument n’importe quoi, à des échelles vis à vis desquelles le dixième de millimètre ressemble à un hall de gare. Ce qui se trouve évoqué dans des déclations trouvées dans Internet c’est la capacité d’opérer une reconnaissance d’ADN  » in situ « . Ainsi, en libérant par exemple une toxine à des doses infinitésimales ( exemple la toxine botulique ) le « projectile » pourrait opérer l’élimination de groupes ethniques sélectionnés, ciblés. C’est le rêve « de toutes les grandes nations » : pouvoir tuer  » les autres  » en « épargnant nos boys « . Plus astucieux : au lieu de libérer une toxine, libérer un virus mortel pour faire croire à une « mort naturelle ». De toute manière, une chose est hélas sûre. La science et la technologie travaillent actuellement majoritairement non pour améliorer la condition humaine mais à la solde des grands pouvoirs économique et militaires. Tout ce qui émerge de la science et de la technologie possède un versant militaire, qui se trouve alors développé en priorité vis à vis de toute application pacifique. Et tout est dévelopé, absolument tout, à commencer par des armes cancérigènes. S’imaginer le contraire serait faire montre d’une naïveté à l’épreuve des balles. La science a perdu son âme depuis bien longtemps ( lire « Les Enfants du Diable  » de l’auteur, Albin Michel paru il y a dix ans ). On peut situer le grand virage à l’époque du projet Manathan. Si vous lisez le livre, vous y trouverez l’évocation du comportement d’un des derniers « savants libres » du début de ce siècle : Ernest Rutherford, humaniste, qui mit en évidence l’existence des atomes 1905. Il méprisait ouvertement ces « ingénieurs » qui fabriquaient avions pour le compte des militaires bombes des torpilles, avions et sous-marins. Sollicité par les militaires il leur avait répondu : – Nous, nous cherchons à percer les secrets de la matière. Nous nous intéressons aux atomes et nous avons bien mieux à faire que de nous intéresser à vos stupides armes de destruction ! ( authentique ) Il pensait qu’il s’agissait là de  » recherche pure « . A l’époque la source unique de rayonnement était le radium, produit dans la mine de Joachimstal, en Autriche. Après la guerre de 14-18 l’Autriche se trouva ruinée, comme l’Allemagne. Les scientifiques d’Europe entreprirent alors de se regrouper pour reprendre leurs passionnantes études sur les atomes. Pour la petite histoire l’Anglais Chadwick, qui devait plus tard découvrir le neutron ( découverte qui permit, à cause de l’effet tunnel de concevoir des armes à fission ) s’était trouvé bloqué en Allemagne au moment du déclenchement du conflit. Il fut donc interné ( mais confortablement, grâce à l’aide se ses collègues Allemands, Nerst et Rubens ) et put, suprème dérision, continuer ses recherches sur une physique nucléaire naissante dans son lieu de détention, en Allemagne ! Après la première guerre mondiale Rutherford s’exclama imméditament  » Nous allons enfin pouvoir reprendre nos activités après ces stupides chamailleries de cour d’école « . Les scientifiques convergèrent de nouveau vers cette Mecque de la science européenne ( et en fait mondiale ) qu’était l’université allemande de Göttingen. Le directeur de l’Institut du radium autrichien annonça à Rutherford que son pays était ruiné par l’inflation et que son laboratoire serait bien incapable de participer à la reprise des recherches. Le Néo-Zélandais demanda donc au gouvernement Anglais qu’on lui rembourse un achat de radium qui avait été fait avait la guerre et n’avait jamais été payé. Réponse de Downing Street : – Négatif. L’Autriche a été l’alliée de l’Allemagne. Ce radium sera considéré comme une prise de guerre ! Rutherford, passant au dessus de ces considérations vulgaires opéra une collecte au sein des laboratoires anglais pour que l’institut autrichien puisse être indemnisé. Mon livre abonde d’anecdotes de ce genre, toutes plus ahurissantes les unes que les autres. Vous savez peut être que l’Allemand Otto Hahn, avec la Juive Lise Meisner ( qui à cette époque quitta l’Allemagne, en train de se nazifier ) fut le premier à identifier la potentialité de destruction liée aux réactions de fission « en chaîne ». Mais, questionné par un de ses assistants à propos de l’éventuelle émergence d’une arme à partir de ce principe il lui avait répondu : – Non, Dieu ne le permettrait pas…. On sait ce qu’il advint. Dieu, à cette époque, était sans doute occupé ailleurs. Otto Hahn fut interné en Angleterre à Farm Hall, après l’effondrement de l’Axe. C’est là qu’il apprit l’essai sur Hiroshima de la première bombe atomique, en même temps qu’Heinsenberg et Von Wiesacker, qui avaient géré pendant la guerre « le comité pour l’uranium » allemand. Hahn était désespéré. Heinsenberg ( lire « l’affaire Heinsenberg » publié par Albin Michel au début des années quatre vingt dix ) retrouva subitement ses capacités intellectuelles et expliqua à ses collègues en deux coups de cuillère à pot, lors d’un séminaire, le jour même de l’annonce de l’explosion de cette première bombe A les principes de fonctionnement de l’engin. En fait il les connaissait depuis des années mais avait désinformé les nazis en leur faisant croire que la « masse critique » représentait … des dizaines de tonnes. Les années ont passé. Dans les laboratoires de le DGA ( Délégation Générale de l’Armement ) de tels états d’âme ne sont plus de mise. On achète les chercheurs à peu de frais. Ce sont même eux qui se précipitent pour avoir des contrats avec l’armée ( confers un numéro du courrier du Cnrs datant de quelques années où Jean-Claude Charpentier, alors directeur du secteur Sciences Physique pour l’Ingénieur écrivait  » que l’armée n’arrivait pas à satisfaire les demandes des chercheurs concernant les contrats à applications militaires « . Il reste que : science sans conscience n’est que ruine de l’âme Vous remarquerez au passage que vous ne trouverez guère de mises en garde de ce genre dans nos revues de vulgarisation scientifique, nos journalistes scientifiques, modernes Panglosses, étant occupés à brosser notre science dans le sens du poil en nous répétant que  » tout est pour le mieux dans la meilleure des sciences possibles « .


Un Monde Universel | Page 88 – Espace perso d’ ANTINEAmelusinefee.wordpress.com › page

3 nov. 2018 – 31 août 2017 – Thanks for dropping by Espace perso d’ ANTINEA! … du contrôle judiciaire ou de l’assignation à résidence avec surveillance …
Un Monde Universel | Page 84 – Espace perso d’ ANTINEAmelusinefee.wordpress.com › page

pindare qui donne pandore ou les calamités | Espace perso d’ ANTINEA … … ou de l’assignation à résidence avec surveillance électronique sont considérées …

et oui.. encore une fois…. l’assignation à résidence avait été donnée en lien.

L’image contient peut-être : texte qui dit ’C'est Toulouse des avocats contestent la légalité du confinement Je préfère utiliser le mot "assignation résidence surveillée" "confinement". En effet, cette privation totale pour tous de libertés n'est pas indiqué dans protocole de contre épidémies par I'OMS Nations: dépistage et isolation malades, soins masque, renforcement des mesures d'hygiène pour toute la population. français donc appliqué une mesure sanitaire, mais une mesure politique totalitaire, l'assignation en résidence surveillée, l'expérimentation par les instruments médiatiques d'une propagande de pour stigmatiser, dénoncer, surveiller, traquer, réprimer, emprisonner les récalcitrants l'appui les moyens technologiques et informatiques modernes.’