idem dans les liens.. parce qu’il ne faut pas croire qu’on ait tant évolué que cela.. ! on a donc encore du lien.. tant par les mots ( son) et les motions..  le rejet systématique des gens qui se la pètent, se croyant supérieurs.. les fausses valeurs, la violence qui se répand bêtement.. on en ait des boulettes.. les jugements hâtifs, on condamne sans autre forme de procès.. ah bah oui ils sont tellement convaincus d’avoir toutes les raisons sans chercher loin.. ah le pouvoir….!   le pour voir …. les apparences..    entre celui qui semble stupide parce qu’il est bègue, timide.. et l’autre séducteur qui n’est que le pervers.. la masse abrutie qui jette la pierre, qui lapide d’une force dès le départ ou l’arrivée; c’est idem..   2018 ou 1998 ou 1988 on a vu le même genre ..  ah les arts ménagers ….!     et c’était suivi du monde de la nuit.. avec le moulin rouge..  c’est encore une autre tranche.. le cul, le fric, les disparitions.. on passe du monde du droit et du pouvoir et puis l’exécutif.    ah la baise ….!

 

 

image

Léa Fazer

Avec Mélanie Bernier, Pascal Elbé, Thierry Frémont plus

Genres Drame, Policier, Historique

Nationalité français

 

Synopsis et détails

Paris, 1884. Victoire Missonnier, première étudiante en droit de la Sorbonne, est accusée du meurtre de Maître Charles Sarde. Convaincue de sa culpabilité, la police enquête à charge. En désespoir de cause, Victoire va demander l’aide d’un de ses professeurs de droit pénal, César Garbot, ancien bretteur du barreau. Engagés dans une véritable course contre la montre, ces alliés de fortune, accompagnés de deux étudiants de la promotion de Victoire, tentent de retracer le parcours atypique de la victime, éminent professeur à la Sorbonne qui s’avère être… une femme.
Cette fiction fait partie de la collection "Mystère à Paris".