Le Labyrinthe (film, 2014)

 

Titre québécois
L’Épreuve : Le Labyrinthe

Titre original
The Maze Runner

Réalisation
Wes Ball

Scénario
Noah Oppenheim
James Dashner

Acteurs principaux

Dylan O’Brien
Kaya Scodelario
Will Poulter
Thomas Sangster
Ki Hong Lee

Sociétés de production
20th Century Fox
Gotham Group

Pays d’origine
Drapeau des États-Unis États-Unis

Genre
Science-fiction

Durée
120 minutes

Sortie
2014

 

Il est suivi du film Le Labyrinthe : La Terre brûlée et de Le Labyrinthe : Le Remède mortel.

 

Thomas, un adolescent, se réveille amnésique dans une cage qui monte. Lorsqu’elle s’immobilise, il se retrouve parmi d’autres jeunes dans un grand espace clos par quatre immenses murs avec une seule voie d’accès. Alby, chef du groupe, se présente et explique qu’eux aussi sont arrivés amnésiques et que seuls leurs prénoms finissent par leur revenir en mémoire au bout d’un jour ou deux. Une quarantaine de garçons vivent dans cet espace, qu’ils appellent le Bloc, et qui se surnomment blocards. Leur vie tourne autour de l’agriculture et de l’élevage. Chaque mois, la cage (ou boîte) remonte un nouveau membre ainsi que des caisses pleines du matériel que les blocards sont incapables de produire eux-mêmes. Ils ignorent pourquoi ils sont là et ne connaissent pas ceux qui les ont envoyés. Le nouveau fait aussi la connaissance de Newt, qui commande en l’absence d’Alby.

Alby explique que le groupe est soudé : tout le monde s’est fixé comme règles de ne pas paresser, de ne pas s’agresser et, le plus important, de ne jamais aller de l’autre côté du mur. Chuck, un autre blocard arrivé un mois auparavant, l’aide à s’installer mais Thomas veut savoir ce qu’il y a derrière le mur et s’approche du passage ouvert. Il y voit deux blocards, Ben et Minho, revenir de ce que Chuck appelle le Labyrinthe. Chuck explique qu’ils sont des coureurs, les seuls autorisés à franchir ces murs. Thomas s’approche tout de même et est violemment arrêté par un dénommé Gally. Newt et Alby tentent de raisonner le nouveau : s’ils le retiennent, c’est pour le protéger. Puis l’accès du labyrinthe se referme.

Le soir, les blocards font la fête pour célébrer l’arrivée de Thomas. À l’écart, Newt lui explique que tous les matins, quand les portes s’ouvrent, les coureurs franchissent l’accès et vont dans le labyrinthe pour trouver une sortie. Cela dure depuis trois ans, sans succès. Chaque nuit, la configuration du labyrinthe change, ce qui le rend d’autant plus dangereux qu’il est parcouru par des monstres, les griffeurs. Aucun blocard n’a réussi à survivre à une nuit dans le labyrinthe. Au cours de la fête, Thomas est incité à défier Gally, qu’il n’apprécie pas, dans un jeu de confrontation consistant à pousser l’autre hors d’un cercle. Quand il chute, son prénom lui revient. La nuit, il a des bribes de souvenirs, notamment d’une organisation mystérieuse nommée Wicked (« méchant ») ainsi que l’expression « Wicked est bon ».

Le lendemain, Thomas parle de s’évader, mais Newt lui rétorque que nombre de choses ont déjà été tentées : escalader le mur, utiliser l’ascenseur de la boîte… La seule solution, c’est le labyrinthe. Par la suite, Ben, un des coureurs, agresse Thomas et lui dit que tout est à cause de lui. Les autres découvrent que Ben a été piqué par un griffeur et a perdu la raison. C’est une première car les griffeurs n’attaquent que la nuit. Sans remède contre le poison qui se répand, Ben est envoyé à contrecœur par les autres garçons dans le labyrinthe au moment de la fermeture des portes, ce qui le condamne de facto à mort. On ne le reverra plus. La nuit suivante, Thomas voit dans son sommeil le visage d’une jeune femme qui l’appelle par son prénom et entend toujours la même expression : « Wicked est bon ».

Toujours désireux de s’échapper et voulant devenir coureur, Thomas interroge encore Newt en l’absence d’Alby, parti avec Minho refaire le trajet de Ben pour voir où il s’est fait attaquer. Newt lui apprend qu’Alby est le premier blocard et, qu’en tant que tel, il est un peu le grand frère ayant réussi à maintenir la cohésion du groupe. Thomas doit donc refréner ses idées d’évasion. Au soir, Alby et Minho ne sont toujours pas rentrés, et la règle est stricte : pas d’aide pour éviter d’autres pertes. Au moment où les portes se referment, Minho apparait en train de porter Alby, qui a été piqué. Au dernier instant, Thomas s’élance dans le labyrinthe et se retrouve pris au piège avec eux. Minho et lui mettent Alby en sécurité et se retrouvent face aux griffeurs, en fait des créatures mi-organiques, mi-robots. Plein de courage et d’ingéniosité, Thomas conduit une des créatures dans une allée du labyrinthe dont les parois se referment et écrasent le monstre.

Minho et Thomas reviennent le matin en héros et laissent Alby à l’infirmerie du bloc. Ces derniers événements provoquent toutefois des dissensions. Lors d’une réunion, Gally affirme que les récents changements seront néfastes pour le bloc et réclame une sanction exemplaire à l’encontre de Thomas pour avoir désobéi aux règles. Pour sa part, Minho croit en Thomas et en ses possibilités pour devenir coureur. C’est alors que la boîte remonte une nouvelle personne, une fille, alors que le bloc n’est peuplé que de garçons. À côté d’elle, un message indique que « c’est la dernière, après c’est fini ». Celle-ci prononce le prénom de Thomas avant de s’évanouir et est transférée à l’infirmerie. Thomas reconnaît la fille car c’est celle qui apparaît dans ses rêves, mais il ignore qui elle est.

Sans plus d’informations, Thomas persuade Minho et d’autres de repartir dans le labyrinthe pour examiner la dépouille du griffeur. Ils y découvrent un petit cylindre métallique frappé du sigle W|C|K|D|, les mêmes lettres que sur les provisions envoyées par la boite, avec une diode rouge qui clignote et le chiffre 7. Ils rapportent leur trouvaille aux autres, persuadés que c’est la clé qui leur permettra de s’évader. Newt décide d’infliger une sanction légère à Thomas et de l’intégrer aux coureurs. Gally, furieux, disparaît alors.

Minho montre à Thomas le plan du labyrinthe, une maquette réalisée à partir des expéditions de repérage. Les coureurs n’ont jamais trouvé de sortie, mais ils ont progressivement déchiffré l’organisation et le fonctionnement du labyrinthe. Il est composé d’une section intérieure (couloir étroit et accès illimité) et de sections extérieures (obstacles larges et accès selon un cycle). Ils ont découvert sur un mur de chaque section extérieure un chiffre allant de 1 à 8. Quand la nuit tombe, l’accès à une nouvelle section est possible et la précédente se referme. Le cycle est 71526483 et se répète continuellement. Mais sans plus de précisions, la sortie est restée jusque-là introuvable et Minho espère que le cylindre métallique leur apporte enfin la solution.

À son réveil, la jeune fille se montre agressive envers les garçons et seul Thomas arrive à la calmer. Comme les autres, elle ne se souvient de quasiment rien si ce n’est de son prénom, Teresa, et de la même expression « Wicked est bon ». Thomas lui explique la situation et lui fait part de l’inquiétude des autres garçons, surtout Gally, due au fait que la boîte ne redescend plus, coupant le bloc de tout le nécessaire quotidien. Il lui explique également ses cauchemars, qui sont probablement des souvenirs, où elle apparaît. Teresa lui montre deux sérums qui se trouvaient dans sa poche avec les initiales WCKD. Intuitivement, Thomas comprend que c’est le remède aux piqûres des griffeurs et persuade Newt de l’injecter à Alby, toujours inconscient. Au moment de lui faire l’injection, Alby reprend conscience et agresse Thomas de la même manière que l’avait fait Ben. Mais Teresa parvient à lui injecter le sérum et le remède semble faire effet.

Le lendemain, Minho et Thomas partent explorer la section 7 qui abritait le griffeur éliminé. Cette zone est censée être fermée car c’est logiquement au tour de la section 4 d’être la seule accessible. Le cylindre commence à émettre des bips qui leur permettent de se diriger et d’arriver dans une partie jusque-là inexplorée du labyrinthe. À l’approche de la zone, la diode du cylindre rouge passe au vert et un mur se lève, donnant accès à une sorte de sas. Puis un faisceau laser scanne les deux coureurs avant que les portes et les murs du labyrinthe ne se referment les uns après les autres d’une façon inédite. Minho et Thomas n’en réchappent que de justesse. La solution pour trouver la sortie est donc proche mais risquée car il s’agit de passer par l’endroit d’où viennent les griffeurs.

Au soir, Alby reprend conscience et ses souvenirs sont revenus : il dit aux autres que Thomas serait lié aux créateurs, les gens responsables de leur situation. Mais il ne finit pas son explication car un évènement inquiète les blocards : alors que la nuit tombe, la porte ne s’est pas fermée et d’autres portes s’ouvrent, ouvrant la voie à une attaque massive de griffeurs. Ces derniers se ruent dans le bloc, tuant une dizaine de blocards. Avec une machette, Alby réussit à couper la seringue de poison d’un griffeur, sauvant ainsi Chuck in extremis, mais il est lui-même tué par un monstre. Gally rend Thomas responsable de tout ce qui arrive. Comprenant que le poison d’un griffeur fait remonter quelques souvenirs, Thomas se pique alors volontairement avec la seringue pour retrouver la mémoire et être fixé quant à son implication dans le labyrinthe. Seul le sérum peut le sauver.

Au matin, Teresa et lui sont enfermés : Gally a pris le commandement du bloc et la majorité des survivants sont derrière lui. La mémoire de Thomas lui est revenue partiellement : le labyrinthe n’est pas une prison, mais une sorte de test ; Teresa et lui étaient chargés de surveiller les jeunes gens envoyés là, mais il ignore pourquoi ils se sont retrouvés piégés à leur tour. Gally décide d’offrir les deux captifs en offrande aux griffeurs, mais ils sont libérés avec l’aide de Newt, Minho, Chuck et Poêle-à-Frire le cuistot, qui tiennent en respect Gally et les autres blocards avec des lances et autres armes blanches. Ils veulent tenter leur chance dans le labyrinthe plutôt que finir leurs jours au bloc. D’autres adolescents se joignent au groupe de Thomas, mais la moitié reste avec Gally pour un sort incertain.

Les fuyards se lancent une dernière fois dans le labyrinthe et décident d’aller dans le sas que Minho et Thomas ont récemment découvert. Inévitablement, le groupe se heurte aux griffeurs, qui tuent quatre blocards. Le groupe parvient à ouvrir un premier sas avec le cylindre-clé, puis une ultime porte en entrant le code du cycle 71526483. Les portes se referment derrière eux et écrasent les derniers griffeurs les poursuivant. La sortie du labyrinthe est atteinte.

Après avoir suivi un tunnel, ils découvrent une salle de contrôle jonchée de cadavres. Un enregistrement vidéo d’une chercheuse, le professeur Ava Paige, les informe qu’ils sont dans la société WICKED (prononcé « Wicked », cet acronyme signifie « World in catastroph, killzone experience department », soit « monde en catastrophe, département expérience en zone mortelle »), que le Soleil a calciné le monde, puis qu’un virus mortel appelé braise, très violent, imprévisible et incurable, a fait son apparition dans le monde entier, faisant des ravages dans la population humaine. Avec le temps, une nouvelle génération d’individus est venue au monde avec une résistance à ce virus. Ils ont été placés dans le labyrinthe afin d’être étudiés pour trouver un remède. Durant la vidéo, on leur apprend que la lenteur des résultats et la méthode controversée ont créé une sorte de polémique. Sur la vidéo, en arrière plan et durant les explications d’Ava Paige, un groupe armé pénètre dans la salle et élimine le groupe de recherche, avant que Paige ne se suicide à la fin de l’enregistrement.

Alors qu’ils s’apprêtent à sortir définitivement du Labyrinthe, les survivants se retrouvent face à Gally, qui a suivi les survivants dans le labyrinthe. Piqué par un griffeur, il braque un pistolet sur eux. Ne voyant aucune chance de survie hors du labyrinthe, il ouvre le feu sur Thomas, mais Chuck s’interpose avant que Minho ne transperce Gally avec une lance. Mortellement touché, Chuck décède dans les bras de Thomas. Alors que ce dernier pleure son ami disparu, des hommes armés pénètrent dans la salle de contrôle et emmènent le groupe en hélicoptère. Il s’avère finalement que le massacre des personnes dans la salle de contrôle était un simulacre. Ava Paige est bien en vie et exprime sa fierté à l’égard de Thomas. Elle annonce enfin que l’expérience que le groupe a subi va entrer en phase 2.