http://www.juritravail.com/Actualite/procedure-penale/Id/12623

 

Je met cela dans les contradictions..  en restant sur le fil des plaintes déposées et que personne ne bouge ou dossiers classés sans suite..

 

Le classement sans suite n’interdit pas les poursuites pénales

Par Franck PETIT, Avocat – Modifié le 02-07-2012

 

Par Franck PETIT, Avocat – Modifié le 02-07-2012

En cas d’infraction pénale, le procureur de la République dispose de plusieurs options dont la mesure alternative aux poursuites ou au contraire le renvoi devant une juridiction pénale de jugement.
La mesure alternative aux poursuites consiste par exemple en la possibilité de procéder à un rappel à la loi à l’auteur des faits, ce qui équivaut à une mise en garde sur le caractère répréhensible des agissements. S’ensuit alors un classement sans suite (absence de poursuite pénale, en principe).
Toutefois, le procureur de la République peut assortir le classement sans suite avec rappel à la loi de conditions : l’indemnisation de la victime en est l’exemple le plus topique. Si l’auteur des faits s’engage à indemniser la victime et qu’il existe un rappel à la loi, en principe le procureur de la République classe le dossier. Il s’agit, en quelque sorte, d’une incitation à une reconnaissance de culpabilité et d’accord pénal.
On peut donc penser que le rappel à la loi sous condition d’indemnisation de la victime permet à l’auteur des faits, d’éviter des poursuites devant une juridiction en accord avec le procureur.
Il n’en est rien : l’article 41-1 du Code de procédure pénale dispose que l’exécution d’une mesure alternative décidée préalablement à tout déclenchement de l’action publique ne présente aucun effet extinctif de celle-ci.
La Cour de cassation, Chambre criminelle, dans un arrêt du 21 juin 2011, a décidé que même en cas de classement sans suite, le procureur de la République, sans motiver sa décision, peut engager des poursuites pénales ensuite devant un tribunal.
Concrètement, l’auteur des faits peut donc passer un accord avec le procureur de la République pour indemniser la victime, mais quand même faire l’objet de poursuites pénales ensuite (et ce qu’il ait ou non respecté l’obligation d’indemniser la victime et malgré le rappel à la loi).
Cet arrêt de la Cour de cassation est logique au vu de l’alinéa 1 de l’article 41-1 du Code de procédure pénale qui permet notamment la mesure de rappel à la loi « préalablement à sa décision sur l’action publique », c’est-à-dire en principe avant les poursuites ou le classement sans suite.
Par contre, cet arrêt heurte la logique d’un classement sans suite et même peut être l’esprit de l’article 41-1 du Code de procédure pénale qui, par le biais d’un rappel à la loi notamment, avant la décision sur l’action publique (c’est-à-dire avant le classement sans suite ou avant les poursuites) semble vouloir mettre fin aux poursuites.
Le dernier alinéa de l’article 41-1 du Code de procédure pénale paraît militer en faveur de cette dernière opinion car il prévoit qu’en cas d’inexécution par exemple de la mesure de réparation, le procureur de la République « met en œuvre » une composition pénale ou engage des poursuites. (le présent de l’indicatif impose de considérer qu’il s’agit d’une obligation pour le procureur de la République et non plus d’une faculté).
La question qui était jusqu’alors ouverte est donc résolue : le procureur de la République, même après un classement sans suite, peut engager des poursuites sans élément nouveau et sans se justifier. Ceci risque de mettre à mal l’acceptation par un justiciable du rappel à la loi avec indemnisation de la victime : peut-être préférera-t-il tenter sa chance devant un tribunal…
Evidemment, le procureur de la République reste soumis à la prescription de l’action publique et ne peut pas poursuivre au-delà d’un certain délai (1 an en matière de contravention, 3 ans en matière de délit, 10 ans en matière de crime, le tout à compter du dernier acte de poursuites c’est-à-dire pour résumer d’enquête).  

***********

 

comme on a vu avec la queue de cheval et ce qui craint

 

archives | Espace perso d’ ANTINEA

https://melusinefee.wordpress.com/tag/archives/

POurtant tu as regardé arte hier soir avec l’héritage empoisonné et la suite du … cela reste encore des dossiers classés sans suite même l’internement abusif.

Publicités