finalement  encore la suite .. tout arrive, on ramasse en chemin.. oui on était à skyzo et parano.. et puis les délires.. avec saturne carré neptune.. et revenir sur le faits que les vrais dangereux ne sont pas ceux qu’on fait enfermer sous prétexte, sous faux prétexte.. et puis il y a aussi délirium et les rats..  pour faire suite à labo et rats et l’alcool etc

et qu’on peut imaginer le fait d’un sdf sans domicile fixe et dans coma éthilyque et disparu sans laissé de traces.. plus de papiers d’identité etc  et ceux qui sont usurpateurs d’identités et qui vident les comptes et détruise la vie des autres.. comme les pertes de mémoire etc..amnésie et on sait plus qui on est et hop disparu ..

 

La paranoïa (le délire paranoïaque)

Voir aussi

La paranoïa est un trouble du fonctionnement mental qui se manifeste par une méfiance exagérée des autres, une sensation de menace permanente et un sentiment de persécution. Le traitement repose sur une psychothérapie associé à la prise de neuroleptiques. L’hospitalisation est parfois nécessaire.

Qu’est-ce que c’est ?

C’est une psychose caractérisée par un délire systématisé, sans affaiblissement des capacités intellectuelles. Cette psychose débute à l’âge moyen de la vie sur un fond de caractère paranoïaque (méfiance, orgueil, hypertrophie du Moi, susceptibilité, jugement faux, rigidité du psychisme ) à la suite bien souvent d’un conflit psychoaffectif d’importance variable.

Le délire est bien systématisé, interprétatif (dont la principale thématique est la persécution) et les réactions agressives contre autrui sont violentes et fréquentes. Le sujet, comme dans toutes les psychoses, adhère totalement à son délire.

 

Les symptômes de la paranoïa

  • Méfiance exagérée ;
  • Le doute incessant ;
  • La tendance au secret ;
  • Les interprétations négatives des gestes et des paroles ;
  • La rancœur ;
  • L’agressivité ;
  • Le soupçon ;
  • La psychorigidité
  • Une surestimation de soi ;
  • Une sous-estimation des autres ;
  • Un orgueil démesuré ; 
  • Un autoritarisme tyrannique ;
  • L’absence d’autocritique ;
  • Des troubles dans les relations sociales ;
  • Parfois la personne est hypocondriaque ;
  • Dépression.

Causes et facteurs de risque

La paranoïa touche plus souvent les hommes que les femmes. La maladie est plus importante à partir de 40 ans. Cette pathologie psychologique est exaltée par une consommation excessive l’alcool, de substances toxiques telles que la cocaïne. Certains médecins évoquent également des lésions cérébrales après un traumatisme crânien par exemple ou un manque d’oxygénation du cerveau.

Plusieurs sortes de délires paranoïaques sont décrits :

  • le délire d’interprétation : C’est un patient chez qui un beau jour tout devient subitement clair, tout s’explique, tout s’illumine.

A partir d’une perception ou d’une sensation réelle, le malade construit un délire systématisé, souvent de persécution, dans lequel tout prend une signification personnelle pour lui : il juge intentionnel et souvent malveillant le hasard.

Ces déductions sont parfois vraisemblables et le patient peut même présenter des preuves qui provoquent parfois le doute et même l’adhésion de l’entourage.

  • Le délire de jalousie et d’érotomanie est un délire passionnel portant sur l’infidélité supposée du partenaire.
  • Le délire de revendication : l’éclosion du délire est brusque et rapide à l’occasion d’un fait réel et précis : surtout un préjudice, un procès perdu, une injure faible, un avancement retardé, une réforme repoussée…

Dans tous les cas, il s’agit d’une injustice vraie ou fausse dont le malade se considère la victime et entreprend d’obtenir réparation.

L’idée de préjudice devient une idée, fixe, obsédante et dominante.

Le besoin d’obtenir la réparation est impérieux. Il s’accompagne d’un état d’exaltation passionnelle et ces patients sont bien connus des magistrats.

Parmi ces délirants revendicateurs les psychiatres reconnaissent :

  • Les "quérulents processifs" ou procéduriers qui se ruinent en procès ;
  • Les "idéalistes passionnés" qui luttent avec acharnement pour une idéologie politique. Ce sont les fanatiques de la politique et de la religion; ils élaborent un système délirant de réforme sociale, religieuse ou artistique, et ajoutent souvent à des idées généreusement utopiques la cruauté la plus terrible ;
  • Les "inventeurs méconnus" qui doivent s’efforcer de prendre des précautions et de déjouer les complots ;
  • Les "délirants hypochondriaques", etc.

Traitement de la paranoïa

Les neuroleptiques sont souvent associées à la psychothérapie.

L’hospitalisation est parfois nécessaire, parfois même l’internement psychiatrique, quand le paranoïaque accuse un persécuteur précis. De même, l’hospitalisation est envisagée quand le patient devient dangereux pour lui-même (suicide) et/ou pour les autres (agressions).

Ecrit par:

Dr Jacqueline Rossant-Lumbroso

 

****************  alors du coup on reprend les internements abusifs.. avec les parano qui inventent quoi et qui sont dangereux en fait.. on intervient sur la vie privée et en lieu prisé alors qu’on a pas le droit .. et sortir des inepties incroyables… et oui et les gens qui se permettent d’écrire au sujet de personnes.. n’ayant pas de nouvelles ni pas téléphone, ni en visite.. alors qu’ils pourraient le faire.. et ne voulant pas qu’on s’inquiète pour eux.. font des démarches stupides.. avec des courriers qui sont mal compris.. parce que les gens causent.. se mêlent de ce qu’ils ne les regardent pas directement.. et que forcément les interprétations sont négatives .  ah oui et les détournements des enfants, illigo presto.. ah ben oui, c’est urgent, les enfants sont en danger.; mais de quoi ?? et puis les cons qui exécutent sans réfléchir.. même pas un instant.. c’est complètement dingue.. et quand on prévient des véritables dangers, personne n’écoute…. ah oui c’est un sacré bordel dans cette société.. le monde à l’envers..

c’est encore un rappel..  faire sauter un quartier quand on habite dans un village et de plus avec des maisons qui sont écartées.. c’est pas du lotissement…      alors que la personne n’était pas en danger ni un danger.. non elle disait qu’elle ressentait le chagrin de quelqu’un qui allait mal et voulait partir et que quelque chose risquait de faire sauter le quartier .. mais quoi ?? bref quelque mois plus tard, elle a confirmation qu’un enfant allait mal avait tout quitté marre de son pays et son travail et était à l’étranger et se sentait coupable d’avoir abandonné sa mère etc … enfant soldat  ..  s’il fallait tout raconter… ! mais c’est épouvantable ces paranos… épouvantable !

Quartier (ville) — Wikipédia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Quartier_(ville)

Cet article ou cette section adopte un point de vue régional ou culturel particulier et nécessite une internationalisation. (indiquez la date de pose grâce au …

 

 

De même .. le facteur se pointe avec une LR avec accusé de réception au nom d’une personne qui est partie depuis 20 ans .. donc qu’i n’a pas cette adresse là.. et en plus on ne sait pas à quelle adresse il est actuellement.. pas revu et on ne sait rien du domicile fixe..   étrange…

 

on reste sur l’accusé de réception.. puisqu’on reste sur livraison..  les postes  et la Poste.. les porteurs etc..

 

 

donc avec les transports, arriver à l’heure ou à temps.. et lien avec les urgences etc..

ou dire on l’a perdu…  quand il y a perte de connaissance, malaise et risque de…   absence..

 

notion d’absence..   et tous ceux qui ne sont pas présents … et tout ce qui est détraqué..

 

 

on était pas là.. mais on sait .. oh ben oui…

ah il y a les appels en absence.. et  les numéro inconnu

 

ah les zéro tom âne ..!

Publicités