https://valeriedarmandy.wordpress.com/2015/06/26/mars-en-cancer-la-chute-de-lastre/

 

Le 4ème signe du Zodiaque, le Cancer, est symbolisé par un crabe. Doté d’une carapace et muni de deux pinces, la première sert à le protéger des agressions venant du monde extérieur et les secondes à se préserver des autres. Le symbole des pinces traduit également une faculté à conserver des émotions harmonieuses ou négatives et à garder contre lui ceux qu’ils affectionnent. Le signe du Cancer s’ouvre aux autres seulement si ces derniers lui inspirent confiance, il devient alors prolixe et livre des confidences et aspects de sa vie intime.  Son intuition lui sert de fil conducteur dans l’ensemble des domaines de l’existence. En raison de sa grande sensibilité, le Cancer fait partie des signes qui gardent longtemps en mémoire des scènes de vie et le ton sur lequel on lui a parlé. Il emmagasine en silence des informations qu’il digère à son rythme. Si le délicat Cancer dispose d’une capacité d’écoute, il aime ressentir que l’on prête attention à ses récits ainsi qu’à ses doléances.  Sous des airs timides, son attitude empiète progressivement sur votre espace personnel et des relations exclusives peuvent en découler. Dans les caractéristiques générales, ce signe adhère avec les autres signes/ascendants en Eau ou les thèmes ayant des composantes Terre/Eau. Sous certaines dissonances astrales, le Cancer peut se révéler un être narcissique, mobilisant toute votre énergie. Il faut alors aller au-delà des apparences et comprendre les raisons de ce type d’attitude en étudiant les thèmes des personnes concernées.

Vexé, le Cancer montre un tout autre versant de sa personnalité. Il joue alors parfaitement sur le registre des émotions et celui de la culpabilité pour parvenir à ses fins. Les blessures faites à l’encontre de ce signe restent difficiles à cicatriser malgré le temps qui passe. Sa sensibilité heurtée, le Cancer entretient, avec un plaisir non dissimulé, une éternelle rancune.  La rancune n’étant pas l’apanage du Cancer – puisqu’elle se retrouve dans des structures astrologiques- reste une disposition à évaluer selon l’expression générale du natal. Le Cancer décline toute une gamme d’émotions dans lesquelles il est capable faire volte-face selon ses capacités sur l’instant à gérer l’agitation extérieure.

Contrarié, ce signe devient cinglant et reste apte à rompre une relation, selon les cardinaux, c’est-à-dire de façon impulsive. Dans la croix cardinale, le Cancer plus lent à réagir que les 3 autres cardinaux, Bélier, Balance et Capricorne,  reste malgré tout de la trempe des cardinaux. En l’occurrence, il s’agit de signes n’hésitant pas à mettre fin à des situations pour avancer.  Le cardinal ose, initie, libère,  il est celui qui ouvre les portes et les ferme, notamment le Bélier et le Capricorne, les plus impétueux des 4 cardinaux.

La chute de Mars en Cancer est appelée ainsi simplement en raison de l’incompatibilité entre la nature du signe et les caractéristiques de l’astre. L’astre y est effectivement troublé mais son trouble n’est pas synonyme de faiblesse. Les opposés se rencontrent, le Feu de Mars séjourne dans l’eau du Cancer engendrant des malaises existentiels et la nécessité de se battre. Les émotions semblent agresser, elles ne s’évacuent pas facilement, tournoient, s’apaisent puis reviennent.  Le signe du Cancer symbolisant les espaces limités et les cercles intimes, l’action de Mars se libère à travers un champ restreint ou peut être retournée à l’intérieur de soi. Mars se heurte à des cadres étroits et un manque de marge de manœuvre se distingue tôt ou tard. Psychologiquement, on a tendance à se ronger de l’intérieur, à entretenir des tensions anciennes ou à supporter un climat hostile émanant du clan familial. Cette position astrologique fatigue psychologiquement car on puise régulièrement dans des ressources pour imposer ses idées. Dans ce signe d’Eau, Mars propose de rester discret et de mener une action en tandem avec des membres de la famille ou de succéder à des entreprises familiales. La signature du « flambeau familial transmis » est assez significative de cette localisation astrologique.

Au natal, la présence de Mars dans ce signe cardinal d’Eau interroge le natif sur son niveau de susceptibilité.  Vivre avec Mars en Cancer c’est apprendre à travailler sur ce point afin d’avancer avec plus de fluidité dans la vie sociale. Le lâcher-prise est difficile compte tenu de trois facteurs : les émotions, la place accordée aux traditions et le regard des autres sur son champ d’action. L’histoire familiale impose des limitations plus ou moins conscientes. Les émotions sont à fleur de peau en raison d’une capacité à anticiper les situations et à cerner leurs objectifs. Le Cancer utilise spontanément son intuition et analyse aussi bien ce que vous véhiculez dans votre gestuelle que dans vos paroles ou le ton de celles-ci. En accueillant Mars, la réceptivité aux êtres et aux ambiances est augmentée de sorte que les étapes des situations sont perçues instantanément.  Mars en Cancer comprend facilement sans que ses interlocuteurs aient besoin de détailler leurs arguments. L’astre placé dans ce signe d’Eau fait vivre en décalage et peu dans le présent. Les retours dans le passé et le culte de ce dernier est une constante.

En terme de communication, Mars en Cancer fluctue les humeurs et l’état psychologique dans lequel on se trouve. Ces variations d’humeur sont un paramètre non négligeable dans le rapport aux autres. Mars en Cancer peut afficher au monde extérieur, une apparence fermée parce qu’une information se digère difficilement ou parce qu’on vit une réminiscence silencieuse en tête-en-tête avec sa conscience. Un mot anodin pour vous peut avoir une toute autre répercussion pour ceux et celles disposant d’un Mars en Cancer. La capacité à visualiser vite et à ressentir en fait un grand sensible, se sentant vite agacé par l’attitude des autres. Cette susceptibilité peut être identifiée dès l’enfance par les parents et demeurer un talon d’Achille jusqu’à un âge avancé. Mars en Cancer a besoin de se protéger d’une vie extérieure qui sature d’informations sa sensibilité. Des brides du passé peuvent remonter sans situation particulière et plonger dans un état nostalgique. La nature cyclothymique déstabilise les interlocuteurs, cependant les plus subtils sentent derrière ces modifications d’humeurs, un être d’une grande sensibilité, à connaître.

La vie émotionnelle de ce Mars natal expose à des douleurs silencieuses. Les états de tension ne sont pas toujours perceptibles, excepté pour les interlocuteurs réceptifs. La particularité de cette position astrologique réside dans le fait que Mars garde ses remous émotionnels plus qu’il ne les manifeste.

Lorsque Mars en Cancer tente de contrôler des émotions difficiles, celles-ci passent par le langage non verbal. Bien qu’il ne les évente pas, son état d’âme se traduit par une gestuelle différente, une attitude sous pression communiquant son stress ou sa mauvaise humeur à l’entourage. L’accumulation pousse Mars dans ses retranchements. Contrôler ses contrariétés a des limites pour ce Cancer, ainsi une parole de trop peut le faire sortir de ses gonds et à cet instant le couperet de ce Mars se révèle redoutable. Le seuil de saturation atteint, Mars en Cancer réagit de manière cinglante et lâche le mot qui blesse, volontairement. Les réparties de Mars en Cancer peuvent être remarquables dans le sens où elles surgissent de manière inattendue pour l’interlocuteur mais après avoir mûries par celui qui a Mars en Cancer. Puis l’écrevisse – le Cancer- se mure dans le silence. Le contrôle revient après avoir libérer du stress accumulé, alors commence un travail de digestion sur les émotions ressenties. Cette phase, d’une durée plus ou moins longue, fait monter un sentiment de culpabilité. Et la boucle est bouclée, le mécanisme recommence, des émotions sont ressassées. La violence, toute relative, difficilement contenue chez Mars en Cancer se module avec le reste du natal. Libre à chacun de travailler sur lui pour canaliser son énergie et améliorer son confort.

Mais des obstacles partent des forces, aussi Mars dans ce signe propose de sublimer ces difficultés dans un dépassement de soi. Mars en Cancer s’avère un formidable levier pour imposer sa place au sein d’un clan. Afin d’accéder à cette position et de la maintenir, l’investissement en énergie y est conséquent. Ce clan peut être la famille de sang, une famille de cœur ou encore politique. Harmonique et assez faible par sa localisation dans le natal, Mars en Cancer marque un combat pour préserver des traditions, défendre son fief, une ville, un quartier. Dissonant ou fort et dominant, Mars en Cancer incarne une lutte contre des versants de la société que l’on sent hostile et que l’on veut contrer.  Il peut s’agir de rétablir des valeurs, de restaurer des situations ou des cadres de vie.

Cependant qu’il soit harmonique ou dissonant, la société, vue à travers les yeux d’un Mars en Cancer, est en souffrance, les systèmes dans lesquels on se trouve sont perçus agressifs ou inadaptés. Mars en Cancer doit fournir un effort considérable et souvent de longue haleine, quand ce n’est pas sur toute une vie, pour atteindre son objectif. Il n’a pas l’étoffe d’un Mars dans son exaltation en Capricorne, taillé pour résister avec maîtrise et sang-froid. Mars dans ce signe sensible d’Eau est pris par des émotions et des ressentis qui le fatiguent au fil du temps. Avant d’affronter le monde extérieur, Mars en Cancer doit d’abord lutter contre ses propres émotions et contre l’hostilité de la société dans laquelle il évolue. Il doit aussi faire face à la résistance de la tradition symbolisée par le signe du Cancer et le poids des histoires familiales.

Sa première difficulté est de franchir sa propre barrière émotionnelle, d’arriver sur le terrain sans être pénalisé par ses émotions. Mais la première étape qui consiste à atteindre une neutralité s’avère un vrai défi personnel. Les émotions souvent dues au poids du passé, entretiennent un état d’écorché vif, en proie à des conflits intérieurs.  Sans identifier toujours les origines de cette colère envers des symboles de l’autorité de la société, il peut subsister une forme de haine envers les clichés et ceux qui étiquettent, administrent et régulent la société.  Mars en Cancer veut refaire la société à son image.

Si la sensibilité ne peut s’exprimer, d’une façon ou d’une autre, on fuit ce monde dans lequel on ne trouve pas sa place.

L’astre au natal doit apprendre, non sans difficulté, à se détacher de ses émotions parfois très anciennes, de se débarrasser du regard d’un clan sur son évolution et pour cela, tout natif possédant Mars en Cancer, pour compenser, puise des forces dans le reste de son thème. Il utilise spontanément ses aspects nataux pour l’aider à rééquilibrer son inconfort.

En astrologie mondiale, la présence temporaire et cyclique de Mars en Cancer souligne des climats reflétés par les grands cycles. Pour autant, Mars amène sa touche de colère et met les émotions à fleur de peau.

Quelques personnalités ayant dans leur thème Mars en Cancer. Le commandant Cousteau, l’action consacrée aux océans. Marine Le Pen, ses combats politiques et avec son père, dans son propre clan. Geneviève de Fontenay. Le prince Georges de Cambridge Mars en Cancer. L’acteur Robbins William, Mars en Cancer. Marie-Antoinette Mars Cancer.

 

thème  Morgan

Publicités