Francois Launay

    • Publié le 20.12.2016 à 12:41
    • Mis à jour le 21.12.2016 à 12:39

Certains tendent vraiment le bâton pour se faire battre. Comme le raconte La Voix du Nord, un jeune homme de 21 ans comparaissait jeudi dernier devant le tribunal de Valenciennes pour usage de stupéfiants. Le récidiviste avait été arrêté avec 1,79 g de cannabis lors d’un contrôle routier.

Jusqu’ici rien de bien original. Sauf qu’après s’être expliqué devant les juges, l’accusé est allé prendre l’air pendant le délibéré. Problème : il a eu l’idée lumineuse de fumer un pétard pour passer le temps devant le tribunal.

« Quand on est addict, on n’a pas le choix »

Un policier l’a surpris et a fait remonter l’information au tribunal… qui devait lui signifier sa sanction pour usage de stupéfiants. Forcément atterrés, les juges l’ont interrogé sur son comportement « plus que bête », comme le raconte La Voix du Nord.

Pour sa défense, le prévenu a juste répondu « Quand on est addict, on n’a pas le choix », tout en reconnaissant avoir menti et s’être présenté devant les juges avec de la drogue dans sa chaussette. « Un champion du monde », comme le décrit ironiquement son avocate. Pour ces faits, le jeune homme sera poursuivi ultérieurement et sans doute condamné encore plus lourdement…

 

 

 

http://www.lemonde.fr/addictions/article/2016/10/11/toxicomanie-les-salles-d-injection-supervisee-ont-globalement-toutes-un-bilan-positif_5011483_1655173.html

 

Article sélectionné dans la matinale du 10/10/2016 Découvrir l’application

Toxicomanie : la première « salle de shoot » ouvre à Paris

La première salle de consommation à moindre risque en France doit être inaugurée mardi dans un bâtiment de l’hôpital Lariboisière. Elle sera ouverte aux usagers à partir du 14 octobre.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/addictions/article/2016/10/11/toxicomanie-les-salles-d-injection-supervisee-ont-globalement-toutes-un-bilan-positif_5011483_1655173.html#gAEIxP9UoQVbB6HP.99

Publicités