Voici venir la nouvelle année et l’on souhaiterait que le cosmos (le monde ordonné), se reflète un peu plus sur le chaos de nos vies et de nos pensées. « Que nous réserve 2017? » demande-t-on aux astrologues avec candeur, ironie ou véritable intérêt. Loin des croyances et des superstitions, beaucoup comprennent que les astres changeants décrivent avec précision nos existences tour à tour sereines ou tourmentées, routinières ou passionnées. Que notre thème astral personnel est notre identité gravée dans les cieux, représentation mystérieuse d’une destinée unique, semblable à nulle autre, confrontant ainsi chaque individu à ses propres singularités. Mais toutes et tous appartenons à cet immense organisme de 7 milliards et demi d’individus que nous appelons l’humanité et dont nous sommes une cellule, ni plus ni moins importante que les autres. Cette appartenance nous soumet à de vastes mouvements collectifs qui affectent nos consciences individuelles, qui à leur tour affectent la collectivité : il est utile de garder à l’esprit que ce que je vis en moi se projette à l’extérieur de moi, car ma conscience n’est pas séparée de celles des autres. Ou pour l’exprimer autrement, que je sois anonyme ou célèbre, faible ou puissant, mes états de conscience déteignent sur le monde et le matérialisent tel qu’il est.

Saturne et Uranus

La bonne nouvelle de l’année : au trigone l’un de l’autre, Saturne et Uranus sont en grande harmonie jusqu’à Noël 2017, soit une année durant.

Saturne en Sagittaire (signe de philosophie et de justice), l’astre des obstacles et des réflexions profondes qu’ils génèrent, celui qui nous teste et nous enseigne la patience, la détermination et construit notre force mentale, s’allie à Uranus en Bélier (signe d’action et de concrétisation), l’éveilleur et le révolutionnaire qui représente la perception directe de la vérité : ainsi, dans l’absolu, cet aspect nous permet de changer radicalement et de nous structurer selon de nouveaux paradigmes, c’est-à-dire de nouveaux modèles qui naissent de ces compréhensions. Uranus est lié à l’éveil parfois fulgurant des consciences et Saturne à la profondeur et à la persévérance nécessaire à l’application de ces illuminations soudaines. Cela concerne à la fois la collectivité et les individus, ces derniers par le biais de l’élaboration et de l’application d’une nouvelle philosophie personnelle, à la fois humaniste, sage et pourtant transformatrice dans le bon sens du terme.

Jupiter et Saturne

Les deux astres sont au sextile depuis la mi-octobre 2016 jusqu’à la mi-mars 2017, puis de la mi-juillet aux premiers jours d’octobre 2017

Propice à l’expansion mentale et à la prospérité matérielle, cet aspect harmonique ajoute l’inspiration, la philosophie, la compassion et les opportunités de changements à la détermination saturnienne, renforçant la probité, l’intégrité, le sens de la justice et généralement le désir d’œuvrer pour le bien de la collectivité. Il évoque l’équilibre, le sérieux, la constance, l’efficacité et la réussite. Il favorise ainsi la vie sociale et économique, le déploiement personnel, les réalisations matérielles, intellectuelles ou spirituelles.

Jupiter et Uranus

Les deux astres sont en opposition de la mi-novembre 2016, à la mi-avril 2017, puis de la fin août à la fin octobre 2017

Nul doute que cet aspect soit explosif, même s’il amplifie les actions humanistes de « l’éveilleur ». Il alimente les aspirations à de vraies transformations d’une conscience collective inspirée par la réflexion philosophique et la quête de la justice (Jupiter) et illuminée par de nouvelles compréhensions (Uranus). C’est ici cependant que la première contradiction fait son apparition, car l’opposition des deux astres amplifie la tentation de l’autoritarisme des comportements et de la radicalité dans l’action, et comme nous allons nous en rendre compte, les aspects plutoniens manifestent les conditions nécessaires à ces dangereuses problématiques .

Cependant, pour le moment, si nous nous arrêtons ici dans l’examen du ciel, le bilan est plutôt positif, car la structure Saturne/Jupiter/Uranus est prometteuse : 

– Uranus introduit créativement de nouveaux modèles de pensée et d’action

– Jupiter inspire la pensée collective et offre des opportunités de réalisation de ces modèles dans un cadre de justice et de compassion

– Saturne apporte la détermination, la sagesse et la persévérance nécessaires à une structuration qui doit se déployer sur le long terme.

Tout paraît ainsi (presque) parfait, mais l’être humain n’est pas uniquement inspiré par l’intelligence. Sans doute parce qu’il fait face à de puissants obstacles intérieurs, qu’il ne semble hélas pas prés de conquérir, sa nature mercurienne (brillante, astucieuse, rusée) étant enténébrée par la peur, l’ignorance et l’avidité, il tend à favoriser ses intérêts personnels envers et contre tout, quitte à massacrer allègrement les cellules de l’organisme-humanité dont il fait partie et à menacer sa propre planète de destruction. (1) Ces contradictions sont particulièrement présentes dans les aspects plutoniens. 

Pluton

– Saturne au parallèle de Pluton depuis décembre 2015 jusqu’en février 2020 (2)

Jupiter au carré de Pluton de la mi-octobre 2016 à la mi-septembre 2017

En place depuis déjà un an, le parallèle de déclinaison Saturne/Pluton se poursuit tout au long de l’année 2017 et au-delà . Les deux astres s’assombrissent mutuellement, renforçant les notions d’interdits (Saturne) et de transgressions (Pluton). Cette guerre larvée entre le froid Saturne et le cynique Pluton provoque des tourments intérieurs qui nourrissent la crainte, ainsi que la contraction des coeurs, des esprits et des corps. Les conséquences de ces durcissements sont terrifiantes comme on l’a vu dans l’indifférence générale face aux bombardements meurtriers d’Alep, ou aux milliers de migrants qui fuient l’enfer de leurs pays pour se jeter dans un autre chez nous. ( non ce n’est pas de l’indifférence générale..il y a ceux qui veulent se fermer à toutes infos, il y a ceux qui pensent régler tous les problèmes du monde en un claquement de doigt… Doit… et ceux qui sont dans la compassion mais aussi réalistes du fait de quitter un enfer pour aller vers un autre et qui se réjouissent de cette fin d’année avec Alep soulagée..tout en suivant ce qui se passait avec un fort désir de Paix)

Pendant ce temps, Jupiter au carré de Pluton aggrave les soifs de jouissance et de sensations, nourrissant les différentes avidités mais également les frustrations et les insatisfactions, vu les réticences saturniennes. L’écart conflictuel entre Jupiter (l’altruisme et la générosité) et Pluton (le profit et la manipulation) se fait manifeste. Les implications sont subtilement obscures avec des grilles de lecture complexes : le sentiment d’injustice par exemple (Jupiter), est instrumentalisé par les puissances officielles ou cachées qui en sont responsables (Pluton), encourageant le repli sur soi (Saturne), des individus et des nations, ainsi qu’un autoritarisme et une radicalité (Uranus) renforcés.

Les aspects tendus étant toujours métamorphosables, simultanément, Jupiter (le sens de la justice), encourage les puissances financières (Pluton), à une plus juste répartition des biens, alors que Saturne (le sage), réclame plus de probité dans les structures et de tempérance dans les comportements. L’on espère que le trigone Uranus/Saturne jouera dans ce sens, puisqu’il est censé développer l’intelligence, mais on n’ignore pas que les consciences du XXIe siècle sont très érodées par le matérialisme. Les moi, les milliards de moi, sont épaissis, engourdis, désenchantés, ignorants et oublieux des finalités profondes de l’existence et le premier (ou le seul) travail est de les réveiller.

Uranus

Uranus au carré de Pluton de la mi-novembre 2016, à début-mai 2017 (3)

L’éveil du moi est la fonction d’Uranus qui nous l’avons vu, travaille en ce sens avec Jupiter et Saturne. Dissous en juin et enterré un peu vite, son long carré à Pluton s’est reformé en octobre (à peine 4° d’orbe cette mi-décembre 2016), déjà au prise avec Jupiter et Saturne lui aussi, mais de façon plus ardue, ce qui explique les durcissements des opinions et des politiciens ces derniers mois. Le carré Uranus/Pluton, outre qu’il pervertit l’esprit de renouveau (Uranus) dans toutes les directions (du matérialisme spirituel à la corruption des « révolutionnaires »), met également l’accent sur les sombres manipulations exercées par le biais d’internet et de la sphère informatique (Uranus).

« Pluton éveille les facettes les plus négatives des astres qui lui sont opposés. S’agissant d’Uranus, le caractère tyrannique et la recherche du surhomme sont renforcés et mettent la quête de la vérité en danger. S’agissant d’astres lents, le combat est à la fois personnel et générationnel et pour l’emporter, il faut savoir remonter le courant collectif à la manière uranienne, c’est-à-dire échapper aux archétypes triomphants que sont les pièges du matérialisme et du règne de l’intérêt personnel dans lesquels il est facile de sombrer ». (4)

Ce carré, à condition d’être transmuté, indique une voie possible et s’il affecte la conscience collective, il ne tient qu’à nous de l’utiliser favorablement. Les deux astres sont unis par le biais du ScorpionUranus, qui s’y trouve exalté, y représente la pénétration lumineuse de l’oeil intérieur dans les obscurités de la conscience. Pluton est le maître de ce signe associé à la mort, à la sexualité et aux processus obsessionnels de la pensée. Liée à ces principes, la peur, responsable de tant de maux, doit être placée au centre de nos explorations, car Pluton négativement aspecté (ce qui est actuellement le cas) s’associe à la crainte et aux nuits les plus sombres de nos consciences. 

Transmuter Pluton

L’objectif astrologique majeur de 2017, est de permettre à Pluton de participer pleinement à la transformation nécessaire de nos sociétés et de nos moi, en s’alliant à Uranus, Jupiter et Saturne :

« L’aboutissement réussi du processus plutonien, la libération totale de la peur, n’est pas facile à achever. Elle passe par la mort qui avant d’être celle du corps est celle de la pensée. Dans ce contexte, l’astre des enfers n’offre pas l’immortalité de l’enveloppe physique mais celle de l’esprit. Le défi plutonien consiste à libérer une énergie cachée, intense, suffisamment puissante pour changer le monde, sans que le corps ni l’esprit, et accessoirement la société, ne se transforment en champs de bataille ». (5)

Neptune et Ketu

Pour le moment élargi à 7° d’orbe, le sextile élastique de Neptune à Pluton reste actif, alimentant les transformations fondamentales vécues par la population (Neptune) du globe. On doit réaliser que si cet aspect, malgré les rigueurs auxquelles nous faisons face, nous protège du pire (un conflit nucléaire par exemple), il ne durera pas toujours et qu’il nous faut, vraiment, transformer la civilisation avant qu’il ne se défasse et se transforme en carré dans les années 2050, ce qui n’est pas si éloigné.

Jusqu’à la mi-février 2017 Ketu reste proche de Neptune en Poissons, signe mystique s’il en est. Profitons-en car c’est une opportunité rare, la prochaine rencontre Ketu/Neptune se fera en 2033.  Cette conjonction ouvre un portail mystérieux associé à « la descente de l’intelligence dans le coeur », pour celles et ceux qui désirent sincèrement explorer l’au-delà du mental. Les configurations formant un tout, on comprend que la voie n’en sera que plus facile si nous savons user de Jupiter et de Saturne, d’Uranus et de Pluton avec intelligence :

« Les strates profondes de la conscience collective ressentent un fort besoin d’appartenance, parfois traduit par un réveil du « mysticisme », c’est-à-dire du désir de la dissolution du moi dans une dimension éternelle inaccessible à la pensée. Cette rencontre a des effets très différents selon le niveau de conscience de chacun. (….) Au mieux destruction des illusions par l’intelligence, expériences et «sensations » empathiques et spirituelles authentiques, sentiment d’appartenance et compassion accrues. Dans tous les cas possibilités d’évènements étranges et mystérieux » (6)

(1) Il serait naïf ou mensonger, voire criminel de fermer les yeux. Le récent massacre des habitants d’Alep, la folie meurtrière de l’Etat Islamique, l’accroissement des nationalismes, la destruction continue de l’environnement, les deux cent milliards d’animaux exécutés par an pour l’alimentation humaine, les océans qui s’empoisonnent, les ressources d’eau douce qui se tarissent, l’arrivée au pouvoir d’une équipe dangereuse aux commandes du pays le plus puissant du monde, le triomphe global des dictateurs et des populistes décrivent une situation délétère qui risque bien d’empirer.  (là c’est l’avis, le regard perso de Bernard.. mais en fait,  le massacre n’est pas récent cela dure depuis 6 ans.. la folie meurtrière est aussi avec les bombardements acharnés par les pays en “ingérence”, l’utilisation des armes chimiques , sans compter tout le reste.. et que le mondialisme a permis tout cela et qu’il est normal que les nations veuillent en sortir, que les océans ne s’empoisonnent pas puisque c’est l’humain et les industrialisations et le mondialisme qui les empoisonnent et pourquoi dire que l’équipe qui arrive à la place Obama soit plus dangereuse ??? on a pas encore vue au pouvoir. Les étiquettes ne valent rien car on a vu la dictature avec la gauche, que ceux qui ont parlé de Paix ont fait les guerres.. Jusqu’à présent rien n’avait de sens… des belles paroles et surtout des mensonges.. et le caca déposé sur le pas de porte juste avant de la fermer.. Il serait naïf de fermer les yeux…)

(2) Le parallèle de Saturne à Pluton imbibe des années durant la toile de fond du psychisme collectif. Il nourrit entre autres nombre de tourments intérieurs liés aux interdits (Saturne) et aux transgressions (Pluton), que l’on cherche à régler de différentes façons, par la censure ou la permissivité, par la discipline conflictuelle ou le libre cours au pulsionnel, selon les conditionnements personnels et collectifs qui sont les nôtres. La voie correcte, qui est celle du milieu, passe par l’observation dénuée de jugement, la discipline libre de tout conflit et la liberté à la fois intelligente et respectueuse de soi-même et des autres. ( la voie du Milieu c’est le Juste et le Vrai donc Jupiter et Uranus sont donc là pour aider à trancher.. et en terminer avec les extrêmes…il est nécessaire de faire un choix et donc d’avoir du Jugement qui passe via Jupiter et la Vérité, sans jugement on reste permissif et si l’on est permissif on finit par ne plus être respecté , le jugement est avec une prise de conscience et une recherche d’équilibre et de vérité. Pourquoi donc les gens ont peur de ce mot ?? et si on va ensuite dire qu’il ne faut pas juger pas critiquer et qu’ensuite on va se plaindre de l’indifférence des gens en majorité , c’est contradiction.. Le principe de juger c’est de pouvoir se mettre à la fois à la place des deux parties , de voir le pour et le contre et de pouvoir prendre une décision qui règle le problème. Si on va dire aux gens ne pensez pas, ne jugez pas, ne critiquez pas cela revient à dire soyez sots… laisser faire le dictateur et taisez vous, ..  la voix Juste, la voie Juste peut être sévère.. ce qui compte c’est la vérité. le jugement est une appréciation.. comme la ligne du milieu sur la route.. il y a des limites à ne pas dépasser. le respect est lien avec saturne. Même les sages, les Etres d’intelligence supérieure qui ne sont pas dans ce monde ont des limites et des règles à respecter.. et les conférences sont bien là pour décider , de parler, d’échanger pour arriver au plus Juste.  Donc,  comme on reste sur les contradictions, sur l’intelligence… je vais encore remettre Jugement avec tous les sens… il n’y a pas que du négatif ..Il y a du positif.. tout n’est pas noir et tout n’est pas blanc.. c’est partout pareil…   tout dépend de l’état d’esprit de la personne..  et là, je critique car je lis tout en faisant l’analyse de ce que bernard pense ou dit.. j’exprime si je suis d’accord ou pas et je justifie le pourquoi avec les arguments.. les grands conflits sont avec le manque de communication ou les mots compris de travers, pas le même point de vue ou un aspect qui n’est pas vu.. les mal entendus… et quand j’entend quelqu’un dire qu’il ne faut pas juger.. cela me fait réagir  c’est quoi pour lui Juger ??? et quand j’entend quelqu’un qui ne fait que répéter comme les autres … sans profonde réflexion sur le sujet.. je pense pas mal de choses !  mais.. enfffinnnnnn …! jugement leur pose un problème ???? 

Synonymes de jugement

 

« Des anxiétés, des fantasmes, des obsessions et des conflits souterrains sont provoqués par un affrontement entre la morale, la discipline et les obligations sociales et le pulsionnel. La force mentale (Saturne) tente de contrôler l’intensité du désir (Pluton). Des craintes profondes et des conditionnements sociaux concernant la sexualité et la mort fascinent, tourmentent et obsèdent la pensée qui affronte des contraintes et des suppressions, des tabous et des interdictions parfois héréditaires ou partagés par toute l’humanité. (….) Possible matérialisme, quête patiente de l’enrichissement, de la domination et de la réussite. » Extrait de L’astrologie et la mécanique de la pensée (Saturne/Pluton en aspects dissonants)

(3) Le carré Uranus/Pluton réapparaitra une dernière fois de début janvier 2018 à la mi-mars de cette même année.

(4) L’astrologie et la mécanique de la pensée (Uranus/Pluton en aspects dissonants)

(5) Ibid. (Pluton, l’alchimiste).

(6) Le temps de Neptune et de Ketu

http://bernardlastrologue.blogspot.fr/2016/12/2017-lannee-des-contradictions.html

Publicités