SATURNE EN SAGITTAIRE   -   arc et ange … ce qui est fort ou phore   amphore, le corps, ce qui est en constante modification

 

métabolisme. Ensemble des processus complexes et incessants de transformation de matière et d’énergie par la cellule ou l’organisme, au cours des phénomènes d’édification et de dégradation organiques (anabolisme et catabolisme).

 

Définition | Métabolisme | Futura Santé

http://www.futura-sciences.com/sante/definitions/biologie-metabolisme-781/

Le métabolisme définit l’ensemble des réactions couplées se produisant dans les cellules de … DéfinitionClassé sous :biologie , catabolisme , anabolisme.

et les cellules   ( dont on a vu encore une image en parlant des prisons comme des hôpitaux.. le lien avec l’intérieur et l’extérieur et ce qui ne se voient pas à l’oeil nu)

on reste ave cata et dégradation      saturne sagittaire carré Neptune

 

META PHORE   -   https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9taphore_fil%C3%A9e      -      avec en écho l’ami Néo   grand praticien en la matière

 

 

META PHYSIQUE  – -   que l’on retrouve avec Lise Bourbeau par exemple.. et le Mal a dit

 

cependant c’est comme un rappel  puisque cela a été déjà donné pour les sons     comme pentoses et poly mères d’oses…. entre autre… et comme on parle de fermentation.. le lien avec les pêts, les gaz… mais aussi en ce moment le travail du vin… les vendanges ont été fait et le premier va sortir.. le vin nouveau du Beaujolais..           comme le beau avec sagittaire    gêole et lai ou laid  on parle du lard avec le gras de saturne..   et le beau rôle de qui ???    et comme l’ adn est en modification aussi et que l’on parle de réactions en chaîne…

http://Définition | Métabolisme | Futura Santé

 

 

sous formes diverses comme allégorie        

Hymne à la Joie

 

PSHYCHOMACIE        PRUDENCE    -     comme prude et dense  qui remet sur le fil de perdu ou duper ou dupe ou quelque chose d’indécent   comme un fruit indéhiscent

 

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Sur la façade de l’immeuble BNPParisbas situé rue Bergère, dans le prolongement de la rue Rougemont se trouvent trois statues.

Au-dessus des trois hautes arcades de l’entrée, se trouve la Prudence qui tient d’une main un sceptre et de l’autre le miroir de la Vérité, grande statue sculptée par Aimé Millet. Elle est surmontée  entre les demi-coques de bateaux en haut-relief, d’une frise de cinq médaillons en mosaïque polychrome figurant les cinq continents.

Aimé Millet est un sculpteur français (né à Paris le 28 septembre 1819, décédé à Paris le 14 janvier 1891), fils d’un peintre miniaturiste, qui débute dans l’atelier de Viollet-le-Duc. Il passe par l’Ecole des Arts décoratifs avant d’entrer à l’Ecole des Beaux-arts en 1836. Il suit l’enseignement de David d’Angers. Il expose au Salon de 1840 un Jeune pâtre pleurant son chevreau. Pour le Louvre, il reçoit plusieurs commandes : Louvois. (Henri IV), La Vigilance (aile Colbert), Mercure (Cour Carrée), Amazone (Grande Galerie). Il travaille pour les églises de Saint-Vincent-de-Paul (Saint-Martin ; Saint Jean-Baptiste ; Saint Jacques), de Saint Etienne du Mont (Deux anges couchés), de Saint Augustin. Il est régulièrement présent au Salon et il obtient des succès à plusieurs reprises avec Ariane (1857), la Jeunesse effeuillant des roses (1862), Cassandre (1877). Il réalise la monumentale statue d’Apollon installée sur le toit de l’Opéra de Paris, la Seine et la Marne qui encadrent l’horloge de l’Hôtel de Ville de Paris, Vercingétorix (aujourd’hui au Musée de Rennes). Il exécute plusieurs monuments commémoratifs pour la Chapelle de Dreux : Princesse Adéleïde d’Orléans. Prince Ferdinand de Montpensier, Louis de Montpensier. Il réalise de même nombre d’œuvres funéraires pour Murger, Vernhet de Laumière, Bouteville, Jules Noriac, Marie Edmond Valentin, Amélie de Montpensier (Séville), don José Rocafuerte (Equateur). A Paris, on peut voir aussi deux œuvres monumentales : Phidias au Jardin du Luxembourg et l’Amérique du Sud sur le parvis du Musée d’Orsay. Il remporte médaille première classe au Salon de 1857, une autre médaille de première classe aux Expositions universelles de 1867 et de 1878, une médaille d’or à l’Exposition universelle de 1889. Il est décoré de la Légion d’honneur en 1859, promu officier en 1870. Il est nommé professeur à l’École des arts décoratifs en 1870.

Afficher l'image d'origine

 

pour la prudence : miroir, corne d’abondance, serpent ;

pour la tempérance : deux récipients avec l’eau passant de l’un à l’autre, balancier d’horloge ;

pour la force : animal terrassé, massue ;

pour la justice : glaive, sceptre, balance.

 

mars | 2012 | Espace perso d’ ANTINEA

https://melusinefee.wordpress.com/2012/03/

31 mars 2012 – l’expression : cela ne durera pas autant que les impôts … noirs , deux petites têtes qui sortent, deux dont on a soucis, comme des petits enfants ….. Prudence est mère de sûreté.. ne pas confondre vitesse et précipitation.

Publicités