http://www.parismatch.com/Culture/Medias/Le-mystere-Enfield-reveille-les-morts-1104437

 

D'étranges phénomènes se produisent chez les Hodgson.

Arte diffuse jeudi les trois épisodes de la série britannique «Le mystère Enfield». Un récit haletant de fantômes, inspiré d’un fait divers qui a passionné les Britanniques dans les années 70. 

 

  • Parce que c’est une histoire vraie

    Si vous trouvez des gribouillis au stylo sur vos murs et que les meubles se déplacent tout seuls, votre maison est sûrement hantée. Comme celle de Janet Hodgson, une petite fille de 11 ans qui a été la cible d’attaques d’un fantôme aux motivations troubles. Cette affaire bien connue en Angleterre a inspiré le film "Conjuring" mais n’avait jamais été portée telle quelle à l’écran : c’est chose faite avec "Le mystère Enfield", une mini-série composée de trois épisodes terrifiants.

  • 2Parce que ça fait peur pour de vrai

    Malgré tous les films d’horreur qu’on a pu voir, rien ne terrorise plus que des coups portés dans un mur, la nuit. "Le mystère Enfield" se sert de tous les trucs imparables pour faire sursauter le téléspectateur : portes qui s’ouvrent sur les ténèbres, objets qui bougent tout seuls, jusqu’à une médium véritablement possédée par le démon, qui hurle des méchancetés avec une voix d’outre-tombe.

  • 3Parce que les années 70 sont rendues dans le détail

    Les décorateurs ont reproduit au détail près l’intérieur d’un pavillon britannique des années 70, avec ses tons jaune et marron et ses meubles en formica. Dans cette ambiance très old school, l’acteur Timothy Spall promène sa moustache avec naturel, poignant dans son rôle d’enquêteur rattrapé par le deuil de sa propre fille.

    http://www.lci.fr/tele/programme-tv-3-bonnes-raisons-de-regarder-le-mystere-enfield-sur-arte-2009709.html

  • Publicités