Ce temple créé pour trouver un lieu de calme dans une vie de stress..    du calme pour penser et réfléchir, se trouver …  s’isoler pour qu’on nous laisse tranquille avec nos pensées.. un sacré contraste..  une bulle de silence pour échapper au bruit du monde

Un documentaire sur les propriétés du Lotus et ses feuilles…. une plante qui respire et qui repousse l’eau tout en l’utilisant pour le nettoyage… technique utilisée pour des peintures sur façade et au service de la santé ou analyse, système canaux-irrigation; Une plante modèle

Dans la bande dessinée Carapaces, réalisée à la fin des années 70, en collaboration avec son frère François, Luc Schuiten a élaboré une cité imaginaire dont l’urbanisme solaire s’inspire de la construction traditionnelle des indiens du Nouveau Mexique : le Pueblo. Sur le canevas de ce savoir ancestral viennent se greffer une série de technologies nouvelles telles que les serres amovibles, ainsi que l’implantation, au centre de la ville, d’une flèche pyramidale de panneaux solaires que surmonte une très grande éolienne.

Le projet de cette ville durable peut se réaliser aujourd’hui pour un coût moindre que celui de nos villes actuelles par le rôle prépondérant du transport en commun. Le schéma directeur est de Jean-Louis Maupu, ingénieur et chercheur, et auteur du Livre « la ville creuse pour un urbanisme durable ». Celle-ci n’ est ni compacte ni dispersée. Elle se construit au seul voisinage d’une boucle de tramway, doublée d’une rocade routière souterraine de service, avec un périmètre de 10 à 20 km pour 20 à 100.000 habitants. Elle forme un chapelet de quartiers mixtes et conviviaux, autour d’un grand « creux » de verdure. Elle peut croître en tricotant de nouvelles mailles. La ville est autonome en énergie. Chaque rangée de maisons se termine par une unité centrale d’énergie mixte, du type solaire, éolienne et de production de gaz méthane tiré de la décomposition des déchets organiques de la cité.

 

 

L’architecte avec ses dessins et ses explications à construire avec base de la nature ( les arbres tressés entre eux.. et le système des feuilles Lotus afin de récupérer l’eau de pluie et aération …etc)

Vivre en harmonie avec la nature des citées de rêves…

végétal city

 

Née de la rencontre entre Luc Schuiten et le réalisateur François Vives, cette cité est imaginée lors du tournage d’un film sur le lotus au Japon. Cette fleur, symbole ancestral de la spiritualité, se révèle aujourd’hui comme un emblème d’innovations technologiques, offrant d’innombrables champs d’investigations et d’applications possibles. Tant par les propriétés hydrophobes de ses feuilles que par les qualités de ses structures internes, le lotus est une source d’enseignements qu’il est aujourd’hui impossible de contourner. Sa résistance aux fortes intempéries et ses propriétés physiologiques sont autant de voies à explorer pour l’adaptation et la réalisation de matières et de fonctionnements nouveaux. Citons pour exemple l’exploitation et l’adaptation technique du système d’ouverture et de fermeture des pétales de la fleur qui permettraient le stockage et la gestion du gaz méthane produit par les déchets organiques de la cité.

 

 

Les villes creuses

image

Dans la bande dessinée Carapaces, réalisée à la fin des années 70, en collaboration avec son frère François, Luc Schuiten a élaboré une cité imaginaire dont l’urbanisme solaire s’inspire de la construction traditionnelle des indiens du Nouveau Mexique : le Pueblo. Sur le canevas de ce savoir ancestral viennent se greffer une série de technologies nouvelles telles que les serres amovibles, ainsi que l’implantation, au centre de la ville, d’une flèche pyramidale de panneaux solaires que surmonte une très grande éolienne.

Le projet de cette ville durable peut se réaliser aujourd’hui pour un coût moindre que celui de nos villes actuelles par le rôle prépondérant du transport en commun. Le schéma directeur est de Jean-Louis Maupu, ingénieur et chercheur, et auteur du Livre « la ville creuse pour un urbanisme durable ». Celle-ci n’ est ni compacte ni dispersée. Elle se construit au seul voisinage d’une boucle de tramway, doublée d’une rocade routière souterraine de service, avec un périmètre de 10 à 20 km pour 20 à 100.000 habitants. Elle forme un chapelet de quartiers mixtes et conviviaux, autour d’un grand « creux » de verdure. Elle peut croître en tricotant de nouvelles mailles. La ville est autonome en énergie. Chaque rangée de maisons se termine par une unité centrale d’énergie mixte, du type solaire, éolienne et de production de gaz méthane tiré de la décomposition des déchets organiques de la cité.

ville tissé, ville végétale, figue, arbres, végétaux, bruxelles, art utopique, conception utopique, utopie, paradis

Selon les 65 ans architecte, "Vous ne pouvez pas se sentir bien à la lumière de toute la pollution de l’environnement et les perspectives sombres pour l’avenir." Au lieu Schuiten, un utopiste auto-proclamé, esquisse des solutions de rechange.

Parmi les villes de l’avenir sur l’affichage sont la Ville Lotus, la ville tissée, la Ville Treehouse, et la Cité des Ondes. Chaque ville prend un caractère unique basé sur son environnement . La Ville tissé, par exemple, dispose d’habitats constitués d’un "maillage végétal" formé par les racines d’un arbre étrangleur fig enroulé autour de l’arbre hôte. Le figuier pousse si haut que les bâtiments peuvent être construits en elle. Les bâtiments sont fabriqués à partir de biotextiles qui capture l’énergie solaire pour l’électricité.

Les dessins de Schuiten sont fantastiques, bien sûr, mais ils offrent une vision inspirante de ce que les villes en harmonie avec leur environnement pourraient ressembler.

+ Végétal Ville

Read more: Vegetal City: Idealistic Visions of Our Urban Future | Inhabitat – Sustainable Design Innovation, Eco Architecture, Green Building

 

http://www.rfi.fr/science/20100512-cites-vegetales-luc-schuiten-douces-durables-intelligentes

 

http://www.archiborescence.net/archiborescence/orejona.htm

1976  presque 40 ans déjà .. Alors oui, je râle parfois lorsque je vois la lenteur que le monde prend pour avancer… pour changer… et de voir les investissements et  les recherches surtout dirigées sur ce qui détruit… de la lenteur à l’ouverture d’esprit (  il y en a tellement qui ricanent et pensent que le monde ne changera jamais et d’entendre “ ce n’est pas possible” pour beaucoup de choses , entre autre) svp Mr Cat Boeuf-riz voulez vous donner un coup de booster ?

pour changer des boeufs-carottes !

et pour faire lien avec transmusicales

 

un coup de coeur …. du beau, du bon et du Naturel….    sans complication ….  il en faut peu pour être heureux…. de l’harmonie

 

 

 

Publicités