Vendredi ou la Vie sauvage est un livre de Michel Tournier paru en 1971.

Il est inspiré du livre de Daniel Defoe Robinson Crusoé. ( de foi, deux fois)

C’est l’adaptation pour la jeunesse de son livre Vendredi ou les Limbes du Pacifique.

 

Le 30 septembre 1759, Robinson Crusoé est à bord de la « Virginie » faisant route vers le Chili. Une tempête précipite le navire sur des récifs. Seul survivant du naufrage, Robinson se retrouve sur une île déserte, l’île de Spéranza, livré à lui-même avec Tenn le chien de la Virginie. Sa solitude va le contraindre à faire preuve d’ingéniosité, de persévérance et de courage, afin de survivre dans ce monde sauvage. Jusqu’au jour, où, se croyant abandonné de tous, il se lie avec un indigène, qu’il surnomme « Vendredi », en souvenir du jour de leur rencontre.

 

tenn pour donner 10 et le gardien… je ne vais pas re développer les autres idées déjà vues..

spéranza : espoir

 

et puis Néo encore un clin d’oeil à tes actes pour la rose

 

Paul et Virginie décrit l’histoire de deux enfants vivant sur l’île de France (future Île Maurice). Issus de deux familles différentes, Paul et Virginie sont élevés en commun comme frère et sœur, dans la splendeur naturelle des paysages tropicaux. Mais à l’adolescence, des sentiments amoureux naissent entre les deux personnages. La mère de Virginie, Madame de la Tour décide alors de l’éloigner de Paul en envoyant sa fille étudier en France, laissant Paul à son chagrin. Plusieurs années après, Virginie annonce son retour sur l’île, mais le navire qui la ramène de France est pris dans une tempête et échoue sur les rochers sous les yeux de Paul. Celui-ci ne tarde pas à succomber à la douleur de sa perte.

 

 

Paul et Virginie décrit avec force les sentiments amoureux et la nostalgie du paradis perdu. L’auteur fut inspiré par ses amours déçues d’avec Françoise Robin. Au-delà du cadre exotique et de la description d’une société idyllique, Bernardin de Saint-Pierre expose dans ce roman sa vision pessimiste de l’existence.