c’est en reprenant la bouteille dans le billet “”explosion” que cela m’a fait penser au Champagne.

C’est un vin effervescent protégé par une appellation d’Origine contrôlée ( porte Egée, portée j’ai, portée G, grande portée) a nécessité plusieurs siècles de gestation

Cela a commencé par des vins tranquilles au Moyen âge dont la renommée dépasse la région d’origine par l’entremise d’un ambassade de renom : Henri IV grâce aux talents de Dom Pérignon, un moine cellerier de l’ Abbaye bénédictine d’ Hautvilliers ( haut village) notamment avec l’assemblage de différent crus et le contrôle de la prise de mousse lors de la deuxième fermentation. Le succès de l’appellation est ensuite allé croissant

3 cépages : pinot noir, pinot meunier et chardonnay

Boisson synonyme de fête et de célébration

Il bénéficie d’un prestige reconnu par la protection et à la défense très active de l’appellation

 

vignoble de Champagne

Sous-région(s)
côte des blancs,
côte des Bars,
montagne de Reims et
vallée de la Marne

Localisation
Marne, Aube, Aisne, Seine-et-Marne et Haute-Marne

 

Le nom est surtout porté dans l’Eure-et-Loir et l’Essonne (variante : Dauvillier). Il désigne celui qui est originaire d’une localité appelée Auvillier(s) ou Hautvillers, toponyme fréquent avec le sens de village, hameau situé sur une hauteur. Formes voisines : Dauvilaire, Dauvillaire, Dauvillairs (03, 71, 59, 62), Dauvillée (59), Dauviller (76), Dauvillers (02), Dauvillié (75), Dauvilliez (93). Auvillars..( que l’on retrouve aussi en patronyme flamant)

 

Très intéressant tous ces noms : montagne, vallée, côte… et puis Reims pour revenir aussi au couronnement et à Jeanne d’ Arc  ( Bar le Duc)

 

Par la suite, le vignoble est conservé grâce à l’intérêt que lui porte le clergé, en particulier ceux de Reims et de Châlons-en-Champagne. Après le monastère d’Hautvillers, vers 660, c’est l’abbaye de Saint-Pierre-aux-Monts, à Châlons-en-Champagne, qui plante de nombreuses vignes dans les domaines qu’elle possédait en Champagne.

 

On retrouve encore le 11 pour l’époque

On retrouve bassin parisien..  ( la cuve, l’évier, le bac étant aussi bassin)

 

Durant le règne d’Henri IV, il acquiert le nom de « vin de Champagne » à Paris, mais cette dénomination s’impose plus difficilement dans la région, le terme champagne désignant des terres non fertiles, ne pouvant servir que de pâturages aux moutons. Pierre Gosset, élu maire d’Aÿ en 1584, était à la fois propriétaire-vigneron et négociant en vins de champagne (non effervescents), ce qu’on appelle actuellement un récoltant-manipulant. ( donc toi qui lira qui est né à chalon en champagne et qui parlait de discussion stérile…on revient à terre stérile puisque non fertile) on retrouve d’ Ay ( dais)

Pour côté pétillant…

 

 

Au cours du XVIIe siècle, ces vins séduisent de plus en plus d’amateurs dans les cours royales de France et d’Angleterre, sous l’impulsion de certaines familles parisiennes qui possèdent des terres en Champagne. Ce siècle marque aussi une évolution, correspondant au désir des consommateurs, vers des vins gris, très faiblement colorés mais qui, selon les vignerons, vieillissent très mal en fûts.

Le champagne est donc rapidement mis en bouteille (vers 1660) afin d’assurer une meilleure conservation des arômes (avec un tirage avant la fin de la première fermentation), mais il devient, en contrepartie, naturellement pétillant (surtout pour les champagnes ayant peu d’alcool, étant peu colorés et dont le tirage est fait à l’équinoxe de printemps).

On retrouve la nuit égale au jour

le passage au Zénith ( grande salle)

20/21 Mars ( 3) du poisson au bélier

22/23 Septembre (9) de la Vierge à la Balance

ce qui me donne aussi un axe de Noeuds Lunaires

 

le côté gris m’intéresse car entre le blanc et le noir, entre deux, le tirage que l’on retrouve avec les jeux ( billet du rêve avec la salle de jeux et la roue de la fortune) entre deux donne aussi mélange, partage, union ou choix à faire, amoureux.

On retrouve encore la différence des autres vins, quelque chose qui n’est pas comme les autres

ceci peut s’appliquer à une personne

 

Avec ceci me vient à l’esprit la rue Jacques Cellerier et le Cellier de Clairvaux ( salle d’exposition ou de fêtes) étant aussi en pays des vignes et du vin et les abbayes des moines de Citeaux ( templiers avec Bernard de Clairvaux) le zénith étant aussi ici en grande salle . IL y a donc aussi toujours de l’effervescence

 

Hier m’est arrivé quelque chose aussi d’important. Un contact téléphonique venant de la poste avec une personne ayant énormément de points communs tant par les prénoms, les dates de naissance, le lieu, sa fréquentation, le train, et les nouvelles en avance… car j’ai su par ce biais aussi ce qui était arrivé au contrôleur du train et la manifestation qui suivrait. La poste étant aussi synonyme de courriers, de nouvelles, de transmission et redistribution.

Je suis donc ainsi passée à nouveau sur Nancy, les Vosges, l’ Alsace ( encore Jeanne d’Arc)

le ballon, irruption ( ancien volcan)

Bar , le bar, Raymond Barre, la barre, Jean Bar , gouverne, vin, vain, devin, 20 , vaincu, victoire

animations et moments exceptionnels à partager

 

 

 

oie – jarre – pot  – boire un pot… pot commun

pot déchappement.. peau…. mutation…

 

Verseau
Verseau
21 janvier
au
18 février
Air
16 février
au
12 mars
13 février
au
14 mars
कम्भ (Kumbha : "vase, cruche") air et eau de la bouteille ( plein à craquer) prendre de la bouteille, prendre de l’âge… avoir du coffre

on peut voir ici observation, deux mains, jumelle, deux lunes ( le blanc sur le noir)

regarder de près ce qui est au loin etc, les bras levés…. levier, deux clefs et un trait d’union

 

et  le cinquième élément

 

 

puisque changement, métamorphose

 

Publicités