Archive for avril, 2011


Mode brouillon

Pour faire suite au billet précédent

Pont pour le pont Eiffel

entre deux rives

des rives, dérive

rapprochement

re proche

quelque chose qui suit comme 21, 22

tour, retour, retournement

air, er, aire,, inverse donne re

Neptune pour trident ou patte d’oie, eau, mer, amer

Chaud et Terre

4 éléments

Chaux ? rivets ?

Pour ceux qui ont eu la patience de lire tous les liens, on retrouve Mélusine et Mari

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chaux_%28mati%C3%A8re%29

 

Faut –il éteindre ce “cao” avec de la chaux ?

C’est peut être la solution…

Après tout le lien commun EDF – Pompier
Ce que l’eau n’éteint pas, la poudre le peut, en l’occurrence les feux électriques…

http://www.youtube.com/watch?v=F0ivS16j6FM

http://fr.wikipedia.org/wiki/Reine_P%C3%A9dauque

 

Un lien encore avec la Bourgogne et les billets précédents

la ouate, filer, Salomon, la Reine de Saba, la Lèpre, la patte d’Oie.

A Dijon le quartier de la patte d’Oie : Eiffel ( tour) le port du canal , Larrey ( l’arrêt)

Le jeu de l’Oie, Compostelle, la Reine Pédauque, tisser, liens, Toulouse, Seurre, Soeur, Ville rose, explosion, filer un mauvais coton ? 3 … Troyes ( 3 muscles)

Je me souviens des photos des oies sur le Port du Canal

Chemin, marcher, pied, pas de L’oie, pas de Loi, Eloi

Tour de faire, de fer

Signe, inscription

 

 

NOEUD DE PATTE D’OIE

 

Nom anglais: bridle knot

« Noeud de tirant

Noeud d’évadé »

Le noeud de patte d’oie est un noeud d’amarre sur corde tendue ou sur une petite pièce de bois rond. Il peut se rendre très utile pour hisser une pièce de bois par exemple. La corde sous traction doit rester à angle faible pour garder le noeud bien tendu.
Le noeud de patte d’oie peut être utilisé lorsqu’il s’agit de fixer une corde à un arbre et que l’on souhaite pouvoir défaire facilement le noeud par la suite (exemples : pour le bûcheron, pour déplanter un 4×4)

 

– Patte-d’oie, le strombe pied de pélican, coquille du genre des rostellaires qu’on nomme aussi aile

de souris.

carrefour, étoile, croisement, échangeur, rond-point, embranchement, place, bifurcation, fourche, branchement, croisée

 

– Terme de charpente. Assemblage de pièces de charpente présentant en plan la forme triangulaire.

 

Dakar ( Sénégal) scène égale

 

Drame à Ouagadougou

Les yeux, le temps ( ride) Age

Marque, Marc

 

Changement de voix, de voie

 

http://carmina-carmina.com/carmina/contes/oie.htm

 

traumatisme, lésion, douleur

 

http://nonnobisdominenonnobissednominituodagloriam.unblog.fr/2007/04/26/le-chemin-initiatique-de-saint-jacques/

 

http://www.fomoire.org/Oil/Culture/Symboles/Abstraits.html

 

http://www.bldt.net/Om/spip.php?article419 et l’on revient dans le 22

 

Le thème du pied d’oiseau et plus précisément palmé

Dans bien des récits qui courent en Europe, le héros s’attire les bonnes grâces d’un animal fabuleux, sous forme de cane, de cygne, mais le plus souvent d’oie. Sous l’apparence d’oiseau se cache une fée qui se convertira en jolie dame que le héros épousera. En Ariège, les Encantadas sont des fées à patte d’oie qui détiennent des trésors ; la nuit elles les étalent sur des draps blancs (Marliave, 1987).

Cependant il y a une étrange association que l’on retrouve dans des récits du Haut-Poitou comme en Normandie. Dans le premier cas, on a pu recueillir des récits qui s’organisent autour d’un puits, une oie, un trajet souterrain et des fées. L’association fée-oie est également suggérée par des récits normands. Dans certains d’entre eux, après un voyage dans la nuit de la terre, l’oie donne ou redonne une forme féminine. Ces mondes souterrains, ne véhiculent-ils pas des mythes anciens qui furent en partie christianisées ? (Gaillard, 2005).

La patte d’Oie est un signe de l’ambivalence, de l’être dont l’humanité n’est pas première. Pire, à un moment donné de leur vie, ce sont des femmes oiseaux (voir les images des harpies, etc.), comme il existerait des femmes serpents, (Mélusine, Mari…), etc. Dans un récit pyrénéen, le héros traite la Hada avec laquelle il est marié, de hade au pes d’auca, fée aux pieds d’oie (Marliave, 1993). Ces fées laissaient sur le sol des traces de pattes d’oie, de pied palmé (Marliave, 1987)

On dit que la patte d’oie était un signe en étoffe que les cagots devaient porter, cousu sur leur vêtement. Le porteur de cette patte était impur et maudit. Au Moyen Age, la patte d’oie signifiait la lèpre. Ce thème nous renvoie également à la mythique reine Pédauque (patte d’oie) à Toulouse, baptisée par saint Sernin.

Cette image nous évoque également une coutume médiévale qui consistait pour les grandes familles à s’attribuer des ancêtres mythiques.

Être aquatique, le Lamin fut facilement contaminé par ces récits.

 

le Plessis Patte d’Oie  – Chooz – Oise

 

image image

 image  On trouve le signe partout

20 centrales en exploitation, 61 réacteurs nucléaires

Voici la liste des 61 réacteurs répartis sur les 20 centrales nucléaires françaises, avec le nom de la centrale, la commune d’installation, la puissance de chaque réacteur et son année de mise en service.

Nom
Centrale Nucléaire
Commune
Puissance
Mise en service

Fessenheim 1
Fessenheim
Fessenheim (Haut-Rhin)
880 MW
1977

Fessenheim 2
Fessenheim
Fessenheim (Haut-Rhin)
880 MW
1977

Bugey 2
Bugey
Saint-Vulbas (Ain)
910 MW
1978

Bugey 3
Bugey
Saint-Vulbas (Ain)
910 MW
1978

Bugey 4
Bugey
Saint-Vulbas (Ain)
880 MW
1979

Bugey 5
Bugey
Saint-Vulbas (Ain)
880 MW
1979

Tricastin 1
Tricastin
Pierrelatte (Drôme)
915 MW
1980

Tricastin 2
Tricastin
Pierrelatte (Drôme)
915 MW
1980

Dampierre 1
Dampierre
Dampierre (Loiret)
890 MW
1980

Dampierre 2
Dampierre
Dampierre (Loiret)
890 MW
1980

Gravelines B1
Gravelines
Gravelines (Nord)
910 MW
1980

Gravelines B2
Gravelines
Gravelines (Nord)
910 MW
1980

Gravelines B3
Gravelines
Gravelines (Nord)
910 MW
1980

Dampierre 3
Dampierre
Dampierre (Loiret)
890 MW
1981

Dampierre 4
Dampierre
Dampierre (Loiret)
890 MW
1981

Tricastin 3
Tricastin
Pierrelatte (Drôme)
915 MW
1981

Tricastin 4
Tricastin
Pierrelatte (Drôme)
915 MW
1981

Gravelines B4
Gravelines
Gravelines (Nord)
910 MW
1981

Saint-Laurent B1
Saint-Laurent
Saint-Laurent (Loir-et-Cher)
915 MW
1981

Saint-Laurent B2
Saint-Laurent
Saint-Laurent (Loir-et-Cher)
915 MW
1981

Blayais 1
Blayais
Braud-et-Saint-Louis (Gironde)
910 MW
1981

Blayais 2
Blayais
Braud-et-Saint-Louis (Gironde)
910 MW
1982

Chinon B1
Chinon
Avoine (Indre-et-Loire)
905 MW
1982

Chinon B2
Chinon
Avoine (Indre-et-Loire)
905 MW
1983

Blayais 3
Blayais
Braud-et-Saint-Louis (Gironde)
910 MW
1983

Blayais 4
Blayais
Braud-et-Saint-Louis (Gironde)
910 MW
1983

Cruas 1
Cruas
Cruas (Ardèche) pour les châtaignes et la Bambouseraie et l’ardéchois coeur fidèle
915 MW
1983

Cruas 2
Cruas
Cruas (Ardèche)
915 MW
1984

Paluel 1
Paluel
Paluel (Seine-Maritime) scène
1330 MW
1984

Paluel 2
Paluel
Paluel (Seine-Maritime)
1330 MW
1984

Cruas 3
Cruas
Cruas (Ardèche)
915 MW
1984

Cruas 4
Cruas
Cruas (Ardèche)
915 MW
1984

Gravelines B5
Gravelines
Gravelines (Nord)
910 MW
1984

Flamanville 1
Flamanville
Flamanville (Manche)
1330 MW
1985

Gravelines B6
Gravelines
Gravelines (Nord)
910 MW
1985

Paluel 3
Paluel
Paluel (Seine-Maritime)
1330 MW
1985

Saint-Alban 1
Saint-Alban     ( 22 juin)
Saint-Alban (Isère)
1335 MW
1985

Cattenom 1
Cattenom
Cattenom (Moselle)
1300 MW
1986

Saint-Alban 2
Saint-Alban
Saint-Alban (Isère)
1335 MW
1986

Chinon B3
Chinon ( châteaux)
Chinon (Indre-et-Loire)
905 MW
1986

Flamanville 2
Flamanville  ( flamand pour rappel Belgique et Jacques Brel)
Flamanville (Manche)
1330 MW
1986

Paluel 4
Paluel
Paluel (Seine-Maritime)
1330 MW
1986

Superphénix
Creys-Malville
Creys-Malville (Isère)
1200 MW
1986 (arrêtée)

Belleville 1
Belleville
Belleville (Cher)
1310 MW
1987

Cattenom 2
Cattenom  ( cat pour le chat)
Cattenom (Moselle)
1300 MW
1987

Belleville 2
Belleville
Belleville (Cher)
1310 MW
1988

Chinon B4
Chinon
Avoine (Indre-et-Loire)
905 MW
1987

Nogent 1
Nogent
Nogent (Aube)
1310 MW
1987

Nogent 2
Nogent
Nogent (Aube)
1310 MW
1988

Cattenom 3
Cattenom
Cattenom (Moselle)
1300 MW
1990

Golfech 1
Golfech
Golfech (Tarn-et-Garonne)
1310 MW
1990

Penly 1
Penly
Dieppe (Seine-Maritime)
1330 MW
1990

Cattenom 4
Cattenom
Cattenom (Moselle)
1300 MW
1991

Penly 2
Penly
Dieppe (Seine-Maritime)
1330 MW
1992

Golfech 2
Golfech
Golfech (Tarn-et-Garonne)
1310 MW
1993

Chooz B1
Chooz  (chose ou shoes)
Chooz (Ardennes)
1450 MW
1996

Chooz B2
Chooz
Chooz (Ardennes)
1450 MW
1997

Civaux 1
Civaux  (six veaux)
Civaux (Vienne) valse de Vienne
1495 MW
1997

Civaux 2
Civaux
Civaux (Vienne)
1495 MW
1999

Flamanville 3
Flamanville
Flamanville (Manche)
1600 MW
2014 (prévision)

Penly 3
Penly   (pan lit ou pène lit ou l’aïe)
Dieppe (Seine-Maritime)
1600 MW
2017 (prévisions)

Ce soir, les Grillons chantent… et les grenouilles aussi..

On se croirait en Eté

 

Un printemps avant l’heure et un Eté aussi

Tout va de plus en plus vite

http://lavalise.over-blog.com/article-nucleaire-en-france-vous-craignez-rien-a-devrait-aller-69287868.html

 

En plus en regardant la vidéo, on remarque qu’à quelques mètres des personnes en combinaison et se décontaminant ensemble dans le champs, il y a ce gendarme, sur le bord de route, sans rien sur lui…

 

c’est grave Docteur !

image

Cette cloche d’Or se nomme cloche d’Isolement

 

Ding Ding

Ding ding

 

L’avarice perd tout en voulant tout gagner.
Je ne veux, pour le témoigner,
Que celui dont la Poule, à ce que dit la Fable,
Pondait tous les jours un oeuf d’or.
Il crut que dans son corps elle avait un trésor.
Il la tua, l’ouvrit, et la trouva semblable
A celles dont les oeufs ne lui rapportaient rien,
S’étant lui-même ôté le plus beau de son bien.
Belle leçon pour les gens chiches :
Pendant ces derniers temps, combien en a-t-on vus
Qui du soir au matin sont pauvres devenus
Pour vouloir trop tôt être riches ?

 

 

 

Midas , roi de Phrygie (VIIIe siècle av. J.-C.), héros de plusieurs légendes mythologiques, il aurait régné de 715 à 676 av. J.-C.

Fils de Gordias, il est roi de Phrygie au moment où celle-ci atteint son apogée, avant la conquête cimmérienne. Battu par ces derniers, il se donna la mort.

Il est aussi le héros de nombreuses histoires. Un jour, Silène (un satyre, père adoptif et précepteur du dieu Dionysos, qui l’accompagne sans cesse), ayant bu plus que de raison, s’égare jusque sur les terres de Midas, qui le recueille et lui offre l’hospitalité. Dionysos (le dieu de la vigne, du vin et de ses excès ainsi que du théâtre et de la tragédie) , à sa recherche, le trouve là et pour remercier l’hôte de celui qui l’a élevé, lui accorde un vœu. Midas demande alors la faculté de transformer en or tout ce qu’il touche. Incapable de manger et de boire, il supplie le dieu de reprendre son présent. Dionysos lui ordonne alors de se laver  dans les eaux du Pactole, dont le sable se change en or.

Cette légende explique le caractère aurifère du Pactole, auquel la Phrygie doit une bonne partie de son empire.

 

 

Un arbre peut en cacher un autre

Ca va secouer,

sur place, ON va danser

Dans tous les sens

Ca va remuer

Des Astres, désastres

Electro-nique, y a t-il un hic ?

Pas de panique….

Comment veut on recommencer

sur les vieilles notes du passé ?

Glissé, plissé et repassé

Défroisser nos faux plis

Que vous avons pris

mais à quel prix….

Paroles Ray Ventura

Parole de chanson Tout va très bien, Madame la Marquise

 

 

Allô, allô James !
Quelles nouvelles ?
Absente depuis quinze jours,
Au bout du fil
Je vous appelle ;
Que trouverai-je à mon retour ?
Tout va très bien, Madame la Marquise,
Tout va très bien, tout va très bien.
Pourtant, il faut, il faut que l’on vous dise,
On déplore un tout petit rien :
Un incident, une bêtise,
La mort de votre jument grise,
Mais, à part ça, Madame la Marquise
Tout va très bien, tout va très bien.
Allô, allô James !
Quelles nouvelles ?
Ma jument gris’ morte aujourd’hui !
Expliquez-moi
Valet fidèle,
Comment cela s’est-il produit ,
Cela n’est rien, Madame la Marquise,
Cela n’est rien, tout va très bien.
Pourtant il faut, il faut que l’on vous dise,
On déplore un tout petit rien :
Elle a péri
Dans l’incendie
Qui détruisit vos écuries.
Mais, à part ça, Madame la Marquise
Tout va très bien, tout va très bien.
Allô, allô James !
Quelles nouvelles ?
Mes écuries ont donc brûlé ?
Expliquez-moi
Valet modèle,
Comment cela s’est-il passé ?
Cela n’est rien, Madame la Marquise,
Cela n’est rien, tout va très bien.
Pourtant il faut, il faut que l’on vous dise,
On déplore un tout petit rien :
Si l’écurie brûla, Madame,
C’est qu’le château était en flammes.
Mais, à part ça, Madame la Marquise
Tout va très bien, tout va très bien.
Allô, allô James !
Quelles nouvelles ?
Notre château est donc détruit !
Expliquez-moi
Car je chancelle
Comment cela s’est-il produit ?
Eh bien ! Voila, Madame la Marquise,
Apprenant qu’il était ruiné,
A pein’ fut-il rev’nu de sa surprise
Que M’sieur l’Marquis s’est suicidé,
Et c’est en ramassant la pell’
Qu’il renversa tout’s les chandelles,
Mettant le feu à tout l’château
Qui s’consuma de bas en haut ;
Le vent soufflant sur l’incendie,
Le propagea sur l’écurie,
Et c’est ainsi qu’en un moment
On vit périr votre jument !
Mais, à part ça, Madame la Marquise,
Tout va très bien, tout va très bien.