Latest Entries »

Le pervers narcissique face à la justice

Genevieve Schmit15 décembre 2015Manuscrit – édition GrancherMécanismes pervers

Stratégie du manipulateur pervers narcissique face à la justice

L’objectif du pervers narcissique est de briser sa victime, rien d’autre.

Il doit la briser afin de ressentir à nouveau l’image grandiose de lui-même.

Il est contraint de broyer celle ou celui qui a commis le pire des crimes : celui de l’atteinte à son image.

L’unique objectif d’un pervers narcissique avéré sera donc de mettre sa victime à genoux financièrement et de l’achever en lui prenant ses enfants.

C’est sa manière à lui de la punir d’avoir renoncé à lui envoyer une image sublimée de lui-même.L’absence d’émotion est sa grande force.

Il va tenter de vous pousser dans vos retranchements jusqu’à ce que vous commettiez des erreurs fatales. Par de multiples provocations, il va vous pousser à bout, jusqu’à vous rendre folle.
Il arrivera peut-être à vous pousser si loin dans cette souffrance délirante, une souffrance que personne ne comprend et qui vous broie intégralement, que vous envisagerez le suicide comme seule porte de sortie.
Sa force est surmultipliée par votre terreur, votre épuisement, votre état de choc post traumatique.
C’est en cela que le pervers narcissique est un terroriste, et pas seulement de l’âme.
Il use, sans le moindre scrupule, de toutes les ruses utilisées par n’importe quel terroriste. Il va vous amener petit à petit, par de multiples à-coups, dans un tourbillon émotionnel à l’intérieur duquel vous ne pourrez plus rien contrôler.

Consciente que le pervers narcissique peut amener à ces extrêmes, il est vital que la victime qui a réalisé contre qui elle s’oppose, mette en place tout ce qu’elle peut pour gérer au mieux les crises de paniques, d’angoisse et de désespoir.

Ce sont des émotions qui, même si elles peuvent être extrêmes, passeront ! Il ne faut pas en douter !
Vous avez ici et dans d’autres pages toutes les informations nécessaires pour vous sortir de cet enfer.

A vous d’agir maintenant.

Le pervers narcissique instrumentalise la justice à tous ses niveaux

Pour certains pervers narcissiques, le Tribunal ou les réunions de conciliation seront pour lui une salle de spectacle où il va pouvoir déployer tout son art. Devant le juge, devant l’expert, devant le psychologue, un pervers narcissique ayant suffisamment d’intelligence va utiliser l’évènement pour se mettre en scène comme étant celui qui est dans son bon droit alors que sa proie passe pour folle et instable.

Je me souviens d’Éric, fils de général, lui-même officier de l’armée belge, se présenter au tribunal dans son uniforme d’apparat sur lequel tintinnabulaient ses nombreuses médailles…

D’autres pervers narcissiques, moins audacieux, vont plutôt tenter de fuir, ou rester derrière un avocat choisi pour ses aptitudes agressives.
On est parfois étonné de voir à quel point les pervers narcissiques trouvent des avocats qui leur ressemblent…Le manipulateur pervers, va afficher de lui-même un comportement à l’opposé de celui de sa victime.

Sans vouloir généraliser, il sera bien souvent très calme, aussi bien dans le choix de ses mots que dans sa posture, dans une logique bien à lui, avec un comportement visant à impressionner le juge ou le conciliateur. Il peut tenter de créer un lien personnel avec lui de sorte qu’il s’appropriera sa bienveillance.

Un manipulateur pervers intellectuellement élevé, fera des effets de manche. Avec ruse, il amènera le juge ou le conciliateur à penser ce qu’il souhaite qu’il pense de sa victime.

Comme souvent, le manipulateur pervers va mettre la réalité de sa personnalité dans l’ombre afin de tenir les fils des marionnettes qu’il agite à sa guise. Il l’amènera tout naturellement à observer les comportements incohérents, parfois hystériques, et en tout cas agités de sa victime pour le conduire à conclure qu’elle n’est pas en capacité de gérer ses exigences.En amenant le juge, l’expert ou le conciliateur à focaliser son regard sur les égarements de la victime, le manipulateur pervers le détourne de lui-même et mène donc seul la danse macabre.

Le manipulateur pervers va tenter d’amener sa victime au bout de ses limites avec ses armes habituelles: mensonges, propos confusionnants, attaques directes et indirectes, valorisation personnelle au détriment de sa proie, fausses vérités, flatteries, et tout cela en amenant la sympathie sur lui-même.
En amenant ainsi le regard de la justice sur le comportement de la victime, il s’évite d’être lui-même exposé à son œil critique.

A ce stade-là, l’équilibre est totalement rompu et la victime, ravagée par l’orientation de l’échange, ne trouvera plus les moyens d’apporter une argumentation utile.

Si on est en prise avec un manipulateur pervers intellectuellement démuni, il y aura des chances qu’il bascule dans l’agressivité verbale et la fuite du lieu d’échange. Il ne faut pas oublier que le pervers narcissique n’est pas nécessairement capable d’être amené dans une réflexion élaborée. L’aspect pulsionnel domine s’il ne peut s’appuyer sur sa puissance intellectuelle.Il est important de comprendre que lorsque le pervers narcissique se trouve confronté à une situation qui le met en danger, et s’il ne trouve plus les mots pour préserver son image, il peut basculer dans un état intérieur de panique tel qu’il plongera dans une crise qui peut le révéler.

C’est pour cela entre autre, qu’une bonne préparation de la victime par un spécialiste aguerri est indispensable.
Ensemble, ils pourront analyser le comportement réel du manipulateur contre lequel elle est confrontée afin de trouver comment en tirer profit.
Ensemble, ils pourront également apprendre à mieux gérer les crises paniques pour pouvoir donner à voir au conciliateur, un comportement sain et équilibré.
Et toujours ensemble ils pourront même tenter d’élaborer des stratégies pour amener le manipulateur pervers à se dévoiler devant le conciliateur ou mieux, la justice.

Le pervers narcissique impose ses décisions

Le manipulateur pervers est un dominant. C’est lui qui impose ses décisions. Sa volonté fait force de loi.

C’est une question de survie pour lui-même, et donc une réelle stratégie de reprise de pouvoir.
Il est facile de comprendre qu’une fois à ce stade du processus, il n’a plus rien à perdre et en devient donc terriblement redoutable.

Là encore sa victime doit savoir parfaitement quel est son objectif réel. Ce peut être obtenir le divorce, la garde des enfants, le partage d’un bien, etc. … mais ne doit pas envisager la reconnaissance du statut de victime, nous l’avons vu plus haut.

La victime et son avocat doivent rester verrouillés sur des rails bien définis à l’avance et se garder d’en sortir malgré les multiples provocations et pièges tendus par le prédateur et son propre avocat.
Trouvez 4 ou 5 faits indéniables, non négociables et restez verrouillé dessus.
Toujours ramener sur l’objet réel de l’audience car le rôle de l’avocat adverse sera de vous en écarter.

Le pervers narcissique crée l’urgence

Plus il y a d’urgence moins il y a d’urgence.

Le pervers narcissique a l’art et la manière d’imposer l’urgence dans ses demandes, et celle aussi de rendre à la dernière seconde les documents qui nécessitent un temps d’analyse.

En générant ce stress, il tente de mettre en difficulté votre avocat, favorise la montée de votre angoisse et donc vous pousse à commettre des fautes qu’il saura immédiatement relever et utiliser à son seul bénéfice.

Dans cette énergie d’urgence, il va tenter de vous faire signer des documents… Ne signez plus rien !!

Ne jamais rien signer dans l’urgence et ne jamais rien signer sans l’aval de votre avocat !

Cette règle est valable quel que soit l’enjeu !!!

Le pervers narcissique attaque là où ça fait mal

S’il y en a, les enfants risquent de devenir le bras armé du manipulateur.

Soit il les amène dans un conflit de loyauté, soit il tente de s’approprier leur amour, et s’ils résistent, il les brise. Jouet du pervers narcissique, certains enfants seront amenés à se retourner contre le parent protecteur, ressenti comme fort, pour se rallier au manipulateur qui joue la carte du chantage affectif.
Il n’est malheureusement pas rare de voir des enfants manipulés au point de devenir violents eux-mêmes avec le parent protecteur.

Protéger au mieux l’enfant des manipulations perverses passera par la transmission de tout le savoir que vous avez acquis sur l’art et la manière d’évoluer en eau trouble.
Vous ne pouvez « protéger » totalement l’enfant. Par contre vous pouvez lui apprendre à mieux gérer la réalité de la situation au jour le jour.
Et rappelez-vous que même si vous faites tout ce que vous pouvez pour protéger vos enfants, in fine, ce sera le juge qui statuera.

S’il n’y a pas d’enfant dans le conflit, le manipulateur pervers cherchera à plonger sa victime dans une précarité jouissive pour lui.

« Sans moi tu n’es rien, sans moi tu ne peux rien, dit Laurent. Tu finiras sous les ponts, seule ! »

Le pervers narcissique, connaissant parfaitement sa victime, saura l’amener au cœur même de ses terreurs les plus profondes pour la briser définitivement.

Avec le pervers narcissique tout est possible

Il va se servir de tout ce qui existe, et même de ce qui n’existe pas.

Il n’a rien contre vous ? Ce n’est pas grave, il l’inventera.

Ne sous-estimez jamais le pouvoir de nuisance du pervers narcissique !

Vous risquez de lui découvrir de multiples facettes jusqu’alors inconnues. Il pourra même revenir dans son giron familial pourtant rejeté depuis des années pour y chercher des alliés. L’esprit de clan le poussera à y trouver l’appui nécessaire, le temps de vous détruire.

Lorsque le pervers narcissique ne fait pas parler de lui

Attention danger !

Sans pour autant plonger dans un comportement paranoïaque il est juste d’interpréter le silence du manipulateur comme étant stratégique.

Que va-t-il ou que va-t-elle sortir de son chapeau ?

Ce n’est pas parce que le manipulateur pervers ne réagit pas que vous avez la main !
Il a un bien meilleur contrôle de lui-même que la victime, et il est fort probable qu’il fermente sa revanche.

Ne vous endormez pas !

Objectif réel du pervers narcissique

Outre le plaisir narcissique de vous détruire, le manipulateur pervers va tenter de se reconstruire lui-même dans sa lutte contre vous.L’argent représentant le pouvoir, et le pouvoir amène la délectation suprême du manipulateur pervers. Il va donc tenter de s’approprier le patrimoine familial à vos dépens et aux dépens même de vos enfants. Ce comportement aura pour lui le double bénéfice de le rassurer dans son sentiment de grandeur, et de vous retirer les moyens financiers de vous défendre.

Il est parfaitement capable de vider les comptes joints, et même les comptes d’épargnes des enfants.

N’oubliez jamais que dans son esprit perverti, l’argent lui appartient dans sa totalité.

S’il en possède beaucoup, soyez certaine qu’il s’est organisé bien avant que vous-même n’y pensiez. Vous constaterez que les biens immobiliers, mobiliers, sont mis à son seul nom et que vous avez passé des années à donner votre propre argent pour des dépenses qui ne laissent aucune trace, comme toutes celles du quotidien de la famille par exemple.

Il se sera organisé pour mettre en place son insolvabilité. Plus il en a, moins il voudra en donner !

Dans son esprit pathologique, donner une pension alimentaire revient à donner de l’argent de poche à celle qui lui a résisté. C’est quelque chose qui lui est inconcevable !
C’est pourquoi, bien trop souvent, il préférera exiger une garde partagée des enfants afin de ne pas avoir à payer une pension alimentaire.

 Je précise comme toujours que, le pervers narcissique peut être un homme ou une femme et qu’il en est de même pour la victime. 

https://fr.linkedin.com/pulse/le-pervers-narcissique-ce-manipulateur-si-manipulable-c%C3%A9line-valentin

LE PERVERS NARCISSIQUE : CE MANIPULATEUR SI MANIPULABLE

“Maître corbeau sur un arbre perché, tenait en son bec un fromage…” 

(La Fontaine. Fables. Le corbeau et le renard.)

RAPPEL : 

Le pervers narcissique est terriblement toxique pour l’Autre, mais il n’a aucune conscience de son fonctionnement. Il est donc incapable de se remettre en question. 

Il n’est jamais responsable de ce qui ne va pas : il projette systématiquement la faute sur un autre.

Le fonctionnement du pervers narcissique est une véritable atteinte à l’intègrité des personnes sincères et authentiques qui peuvent le cotoyer et/ou en être victimes. 

Il est en effet impossible pour une personne authentique et sincère, de comprendre spontanément les mécanismes utilisés par le PN, tant ils vont à l’encontre de notre HUMANITE. 

Nous avons vu par exemple, que le champ émotionnel du pervers narcissique est extrêmement réduit, qu’il a peu d’affects, et qu’il ne ressent donc ni sympathie, ni compassion, ni empathie. 

S’il semble se préoccuper des autres, il simule, ils ne les considère en réalité que comme des “instruments” interchangeables.

Le PN ne souffre ni pour lui, ni pour les autres, ce qui en fait une sorte de ROBOT capable d’agir sans aucune morale, ni conscience. 

Cette caractéristique s’applique à sa famille et à ses enfants qui lui servent de faire-valoirs et de poubelles psychiques, au gré de ses besoins.

Cependant, le pervers est un formidable OBSERVATEUR qui a appris à imiter les émotions et les sentiments qu’il identifie chez les autres. 

Sa capacité à “faire semblant” de ressentir, donne l’illusion d’une HUMANITE qu’il ne possède pas. 

Il a donc l’air “normal” de l’extérieur, voire “adorable” et “parfait” puisque le but de son existence est de se créer cette image irréprochable et factice, et de la préserver à tout prix.

Le PN est donc un PREDATEUR, qui observe, attire et séduit… pour mieux dominer et détruire.

Si les personnes les plus vivantes et sincères, constituent en général des PROIES de choix, elles sont aussi DANGEREUSES , car susceptibles de le démasquer.

D’où son attirance/haine pour des figures spontanées/généreuses/maternelles dont il cherche la compagnie, mais qu’il finit par vouloir anéantir. 

Le pervers cherche en permanence à être entouré. 

Il craint en effet de se retrouver seul avec son VIDE INTERIEUR qu’il ne conscientise pas, mais ressent confusément. 

Il a donc besoin de se nourrir de l’agitation de lieux animés où il peut évoluer et communiquer de manière SUPERFICIELLE. 

Il fréquente les endroits où il peut être au centre de l’attention, sans entrer dans des discussions PROFONDES, car il en est incapable.

Le PN se complait dans les APPARENCES, et se satisfait de relations qui ne restent qu’au niveau du VERNIS. 

Le pervers narcissique cherche donc à se remplir de la “substance” (personnalité, qualités…) de sa PROIE, mais aussi de la CONSOMMATION d’activités et de choses diverses. 

Il s’agite donc en permanence, pour se donner l’illusion d’être VIVANT. 

Sans personnalité propre, le PN tente toute sa vie de donner l’illusion d’une personne consistante aux valeurs morales fortes. 

Le reflet qu’il cherche dans le regard des autres doit être PARFAIT. 

La fonction de l’entourage du pervers narcissique, celui pour laquelle il est, entre autres, choisi, est de cautionner cette image de personne parfaite. 

Dès lors que son entourage cautionne cette énorme tromperie, le MENSONGE devient la VERITE, ce qui permet au PN d’exister à travers ce REFLET embelli.

“Ce qui compte pour lui n’est pas d’être ni même d’avoir, c’est de paraître”. (“Les perversions narcissiques” Racamier)

Le pervers narcissique pense avoir beaucoup “d’amis”, parce qu’il vit entouré de monde. 

Il s’agit le plus souvent, d’une COUR de personnes naïves ou complices qui l’APPROUVENT et le VALORISENT. 

DANS L’UNIVERS DU PN : UNE PROIE, DES PIGEONS, DES MOUTONS ET DES CHACALS.

UN TRISTE BESTIAIRE 

“Maître renard par l’odeur alléché, lui tint à peu près ce langage…”

(La Fontaine. Fables. Le corbeau et le renard.)

Si le PN a une personnalité “limite”, clairement pathologique, force est de constater que son entourage est aussi “particulier”. 

Autour du pervers évoluent plusieurs “cercles” : 

1/Une “garde rapprochée”, constituée de quelques personnes cyniques et manipulatrices qui sont de véritables complices du fonctionnement délétère. Ce sont des “chacals”, des personnes sans scrupules qui s’enrichissent aux dépens des autres.

Ces personnes qui tirent des bénéfices de leur association avec le pervers, forment avec lui le “noyau pervers”. 

Cette notion a été mise en lumière par RACAMIER. 

“Pour qu’il y ait noyau, il faudra : deux à trois personnes pour le constituer, qui seront liées ensemble par le secret d’une relation de nature perverse, et un milieu pour le porter, le supporter, et le sustenter.” (“Les perversions narcissiques”, Racamier)

Le “noyau pervers” (le pervers et sa cour rapprochée) attire à lui ceux qui adoptent les codes du clan, et exclut les autres.

“Ainsi se constitue à son entour une couronne de satellites : les uns, complices ou servants, et les autres, plus à distance, impressionnés et parfois sidérés.” 

(“Les perversions narcissiques”, Racamier)

2/Des “pigeons” susceptibles d’être utilisés, voire plumés, 

3/Des “moutons” naïfs qui croient à la supériorité du PN et suivent, quoique le noyau dise ou fasse…

“Quand aux recrues, il s’agira bien entendu de choisir les plus ductiles. Tout est bon pour les attirer : la séduction narcissique, certes, et l’exploitation des inclinaisons secrètes et des antagonismes latents détectés chez les recrues potentielles; et l’attribution de petits et grands avantages matériels.” (“Les perversions narcissiques”. Racamier)

Les pigeons et les moutons ont souvent la NAÏVETE (ou la bêtise) de penser que leur “pervers/monarque” est réellement “au dessus” des autres, et qu’il mérite un traitement de faveur. Ce que sollicite le PN, qui a toujours besoin d’être au centre, et considéré comme un être “à part”, qui mérite des “privilèges”. 

“Les narcissiques pervers ne sont pas des gens à s’excuser, ni à remercier. Rien ne leur échappe, et tout leur est dû; ni le remords, ni le merci ne les regardent”. (“Les perversions narcissiques” Racamier) 

Comme au temps des rois et reines, les courtisans qui forment cette triste “COUR” ont des fonctions diverses. 

Les codes et les règles tels la REUSSITE, l’INTOLERANCE à la différence, la PROTECTION contre ceux qui n’appartiennent pas au “CLAN” donnent l’illusion d’une harmonie dans le groupe. 

Or, il ne s’agit en aucun cas de relations basées sur la bienveillance et la réciprocité, mais sur la SOUMISSION, l’APPARTENANCE et la DEPENDANCE.

“Le noyau exerce un effet d’aimant : il attire et agrège ceux qu’il séduit, repousse et éjecte ceux qui résistent.” (“Les perversions narcissiques”, Racamier)

Mon observation du fonctionnement de plusieurs pervers et de leur entourage, me permet d’affirmer que le pervers narcissique est très souvent manipulé par sa “garde rapprochée” de “chacals”. 

Manipulateurs, mais parfaitement conscients de leurs manoeuvres, la “garde rapprochée” (qui forme avec le pervers le “noyau pervers”), manigance pour le plaisir d’intimider, de duper, mais surtout dans le but d’obtenir des faveurs lorsque le pervers a du pouvoir ou de l’argent… 

Le PN récompense “généreusement”ceux qui lui renvoient l’image PARFAITE qui lui permet d’exister.. 

Les gratifications peuvent prendre de nombreuses formes : l’acceptation dans le “clan”, une attention feinte, une fausse gentillesse, des invitations au restaurant, l’offrande d’un green-fee, une invitation en week-end… 

Les punitions vont des moqueries (et dénigrements), à l’exclusion du clan, en passant par l’annulation d’un diner ou de vacances. 

Le CLIVAGE permet au pervers narcissique de considérer comme ses “amis” ceux qui vont dans son sens, et l’approuvent inconditionnellement, et comme ses “ennemis” ceux qui s’opposent à lui ou le contrarient.

Il s’agit donc d’un jeu de miroirs et de POUVOIR, dont les règles sont la flatterie, la manipulation, le mensonge… 

EXEMPLES DE MANIPULATEURS MANIPULES :

Exemple 1:

Dans la force de l’âge, Roger, le PN vieillissant (dont vous avez déja fait la connaissance dans mes autres articles) gagnait très bien sa vie. 

Il n’hésitait pas à dépenser des sommes disproportionnées avec ses moyens réels, pour briller et se valoriser en invitant ses bons “amis” à partager sa “vie de rêve”.

L’objectif était de se faire-valoir, et d’illustrer sa réussite professionnelle et sociale.

Rien n’était trop beau pour être au centre de l’attention, admiré et envié.

A cette époque, les “amis” de Roger étaient nombreux. 

La réalité, est que beaucoup de membres de la cour de Roger, étaient eux-mêmes intéressés, superficiels et manipulateurs. (qui se ressemble s’assemble…) 

Ils ont disparu depuis qu’il n’y a plus de voyages et de restaurants offerts. 

La cour de Roger, a étrangement fondu comme neige au soleil.

Seuls quelques “pigeons” (les naïfs, ceux qui ont vraiment cru à l’illusion) sont restés…et se sont fait plumer.

Ceux qui ont disparu officiellement et coupé les ponts, sont devenus, selon Roger, des traîtres. 

La personnalité CLIVEE de Roger ne lui permet pas de reconnaître ses erreurs de jugement. Il en est incapable : il vit aux frontières de la psychose.

Ses mécanismes de défenses comme le DENI, lui permettent de continuer à vivre sans s’effondrer. 

Exemple 2 :

Magnus qui est beaucoup plus jeune que Roger croit aussi a l’illusion de ses “nombreux amis”. 

Son patrimoine est préservé par de bons gestionnaires, et contrairement à Roger, il sera toujours entouré, car il pourra, jusqu’à la fin de ses jours, s’acheter des “amis fidèles et dévoués” (…). 

Le pervers n’a aucune conscience de la mascarade dont il est l’acteur principal, et dans laquelle il se complaît.

Ses relations superficielles et fausses, lui donnent l’illusion qu’il est “aimé”. 

Le pervers narcissique confond “être aimé” et “être obéi”, “aimer” et “dominer”… 

Dans le fonctionnnement pervers, toutes les notions et valeurs des personnes morales, authentiques et humaines, sont inversées et détournées. 

Les “amis” de Magnus, les plus intéressés et manipulateurs (les chacals), savent à quel point il est sensible à la flatterie. 

Magnus est si aveuglé par sa quête d’approbation, et le reflet de son image parfaite, qu’il est facile à berner. 

La “cercle rapproché” a décidé d’intervenir dans le choix de la nouvelle compagne de leur “roi”. 

Les “chacals” ont intérêt à ce que cette personne joue leur jeu.

De manière concomitante, ils ont fait l’éloge de la jeune femme à Magnus, et inversement. 

L’affaire est a été “emballée” en quelques semaines.

La favorite adoubée par les cyniques qui servent de “meilleurs amis” à Magnus, est vite devenue la nouvelle “reine”. En réalité un pion sur un échiquier.

Cette proie, renseignée par la garde rapprochée, sait exactement quel rôle elle doit jouer pour plaire à Magnus. Cependant, alors qu’elle pense dominer la relation, elle s’emmêle progressivement dans les fils de la toile tissée par tout PN. 

Elle finira anéantie comme les autres victimes qui l’ont précédée, sauf si elle est plus perverse que son prince “charmant”…

UN JEU DE DUPES OU LE PERVERS N’EST PAS LE PLUS CLAIRVOYANT. 

« Apprenez que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute…”.

(La Fontaine. Fables. Le corbeau et le renard.)

Les relations du PN et de sa cour ne sont donc qu’un jeu de “dupes” dans lequel le pervers est loin d’être le plus clairvoyant.

Il est utile de distinguer le manipulateur pathologique (le PN qui est inconscient de sa pathologie et ne sait fonctionner autrement), de ceux qui font de la manipulation ponctuellement par calcul (les chacals de la “cour”, qui agissent en toute conscience ). 

Mal structuré, n’ayant jamais été aimé pour lui-même, sans personnalité propre, et inconscient de son fonctionnement , le pervers narcissique est comme le corbeau de la fable de la Fontaine : il se rengorge aux flatteries du renard…qui se délecte de ce que l’oiseau au narcissisme surgonflé est prêt à lâcher pour continuer à être admiré et approuvé, ou plutôt … berné.

“…cette leçon vaut bien un fromage sans doute…”

(La Fontaine. Fables. Le corbeau et le renard.)

Pour accéder à mes autres articles : https://www.facebook.com/CelineValentinCoaching/


Dire ce que l’on fait et faire ce que l’on dit…

Couleur

Violet, indigo, blanc.

Planète

Uranus, Neptune.

Centre d’énergie

Centre au sommet du crâne

Le 9 en numérologie

Le chiffre 9 est celui de la fin d’un cycle. Le but est atteint, le 10 peut débuter pour une naissance ou renaissance. Dans la symbolique maçonnique le neuf est  symbole d’immortalité,

Chiffre de la patience, de la méditation. Il est aussi le symbole du spirituel, de la sensibilité, de la compassion, de la générosité.

Le 9 est le chiffre de la sensibilité, de l’élan altruiste et de l’intuition.

Pour les Hébreux il était le symbole de la vérité.

En Chine, où ce chiffre est vénéré, le neuf est un nombre sacré, bénéfique.

Le chiffre maitre 22

Comme tous les maîtres nombres, le 22 apporte une grande puissance vibratoire à votre thème numérologique. Il fait partie de l’élite des nombres. Cela ne signifie pas pour autant que cela est plus facile à vivre. Il contient une plus grande exigence. Du symbole de la forme géométrique du Carré (4), on est ici dans un losange : un carré qui bascule une pointe vers le ciel (spiritualisation) et une pointe vers le bas (matérialisation). Cela signifie qu’avec vous les rêves et les idéaux sont voués à se matérialiser.

Pas de rêveries inutiles, mais des projets concrets pour faire avancer le monde autour de vous. Batisseur(se) dans tous les sens du terme, inventeur (trice), le monde matériel est pour vous un terrain de jeux. Maîtrise intellectuelle, maîtrise technologique ou scientifique, intuition tournée vers les solutions et les grands défis de ce monde, le tout agrementé d’une énergie sans limite.

Si l’on vous bloque dans vos aspirations ou que vous ne trouvez pas la voie pour exprimer cette puissance, vous pouvez passer par des périodes de dépression. Mais cela ne dure pas. Vous êtes infatigable, travailler pour vous est un « sport ». Très magnétique, vous pouvez avoir des dons de guérisseur. Souvent cette force intarissable dérange ou épuise les autres qui ne peuvent pas vous suivre. Cette énergie que l’on compare à l’énergie nucléaire, vous rend nerveux, intransigeant, impatient, coléreux même.

Plutôt difficile à vivre pendant l’adolescence, il devient avec les années, de plus en plus aisé de s’épanouir et de profiter de votre originalité. Car vous êtes une personnalité à part qui intrigue, fascine et séduit.

Demande de ressenti gratuite

Cette innovation du Labo d’Evozen vous permet de poser gratuitement une question à notre équipe d’experts. À essayer sans tarder !Faire une demande

Dernière étape

Cheminement humain du nombre 1 : prise conscience soi au nombre 9 :  prise de conscience de l’universel. Votre personnalité est ouverte sur le monde et les autres.

Votre philosophie

Vous avez au fond de vous le sentiment que tous les combats et les conquêtes doivent mener au-delà de la simple réalité matérielle. Un idéal vous anime, une foi vous guide, une philosophie est votre loi. Vous êtes une personne réfléchie, vous observez, vous absorbez même tout ce qui se dit et fait autour de vous.

Vous êtes extrêmement sensible aux ambiances, aux émotions

Capable d’une grande empathie et en même temps d’une écoute attentive et sincère, on cherche votre compagnie pour vos bons conseils et votre capacité à aider. Vous êtes un(e) altruiste. Mais attention : une attitude violente, blessante ou simplement négative et égotique et vous vous refermez comme une huitre. Votre émotivité à fleur de peau par réaction de protection vous rend silencieux(se), secret(e) et taciturne. Il faudra beaucoup de temps pour que vous changiez alors de comportement.

Vos objectifs

L’exercice d’un quelconque pouvoir sur le monde ou autrui, ne vous intéresse que s’il vous permet de réaliser concrètement cet idéal qui fonde votre personnalité. Vous aspirez à vivre en élargissant vos connaissances, en vous ouvrant au monde. Vous éprouvez le besoin de communiquer et de partager vos aspirations.

Relations humaines

Vous avez une conception des relations humaines sans à priori. Tous les êtres vivants peuvent être source de connaissance et une expérience enrichissante. En ce sens les cultures, les pays lointains vous intéressent.

Les problèmes de santé courant

Le système lymphatique, le système immunitaire, le système nerveux. Les maladies psychosomatiques. Problèmes psychiques, Problèmes de poids.

Vous n’aimez pas les cadres rigides, les lois contraignantes, la morale étriquée

Il y a chez vous un côté « révolutionnaire » qui veut renverser les barrières (morales, spirituelles, sociales…). Vous aimez savoir tout ce qui touche à la pensée, la philosophie ou les croyances. Le quotidien « ordinaire » souvent vous ennuie. La routine, les détails, les contingences matérielles vous pèsent.

Vous avez une vision synthétique de la vie

Vous vivez vos projets dans leur globalité, vous vous projetez déjà dans les buts à atteindre et les étapes intermédiaires ne sont pas toujours faciles à concrétiser. Souvent vous ne comprenez pas pourquoi votre entourage attache tant d’importance à ces petites choses que vous ne voyez même pas.

Votre imaginaire est très fertile

C’est tout un monde intérieur de rêve, d’invention, d’univers parallèles : le terreau de votre idéalisme. Nombre d’achèvement, le 9 vous donne une grande richesse psychologique : sur le plan personnel : vous travaillez sur vous-même pour devenir « meilleur ». Sur le plan émotionnel : vous cherchez la sérénité, la paix intérieure loin des tumultes affectifs. Sur le plan spirituel : en poursuivant une quête donnant un sens à la vie et en tentant de le partager avec autrui.

Vous êtes quelqu’un de tolérant avec une vision très large

Votre volonté profonde de changer le monde déclenche parfois chez les personnalités 9 une vocation, une attitude de dévouement et de don de soi. En effet vous avez une tendance naturelle à vous oublier un peu, au profit des autres, de votre cause… Votre but ultime, même si vous ne le formulez pas consciemment est de vivre un sentiment de symbiose, d’amour et de paix universelle, de spiritualité ou de philosophie ouverte, sans dogme.

Le côté sombre du 9

Mégalomanie, toxicomanie, dépression, absence de limites, perte du sens de la réalité, maladies mentales.

Sur le plan affectif 

Vous donnez beaucoup de vous-même en amour comme en amitié. Parfois un peu trop… A la fois très fidèle, chevalier servant, compagne dévouée, votre vision de l’amour est très idéalisée. Mais le cadre administratif du mariage ne vous convient pas toujours. Très émotif(ve) l’autre vous blesse parfois sans comprendre pourquoi. Vous sortez difficilement indemne d’un conflit amical ou amoureux, ne sachant pas trop vous défendre. Dans ce cas, changer de vie vous paraitra plus facile qu’une « guerre » à affronter.

Sur le plan professionnel

Différents domaines sont ouverts à l’expression 9, en fonction des autres éléments du thème. D’abord tout ce qui a trait à la démarche humanitaire, le monde associatif, l’enseignement, la médecine, la psychologie…Puis les domaines spirituels et philosophiques : astrologie, tarologie, yoga, méditation, vocation religieuse…Mais aussi le rapport au public, à la foule : la politique, les grandes organisations internationales, les carrières internationales. Le 9 est un nombre qui favorise la reconnaissance publique et la célébrité.

Expression du chiffre 3

Notre analyse

« Je m’exprime ». Moi et mon mental.

Couleur

Bleu clair, bleu turquoise.

Planète

Jupiter

Centre d’énergie

Le centre laryngé (Gorge)

Le 3 en numérologie

Le chiffre 3 représente l’association du 1 et du 2 et donc de la réussite au travers de la dualité. C’est un chiffre puissant au niveau créatif. Il est aussi le symbole de l’union entre le féminin et le masculin.

Dans de nombreuses religions, ce chiffre représente une trinité très positive. Par exemple chez les catholiques avec la trinité : Dieu est Un en trois Personnes

Il représente aussi la fécondité, le triangle de la procréation. Il est également le chiffre qui renvoie à l’image de la famille : père, mère et enfant.

Demande de ressenti gratuite

Cette innovation du Labo d’Evozen vous permet de poser gratuitement une question à notre équipe d’experts. À essayer sans tarder !Faire une demande

Fin du ternaire

Après la prise de conscience de soi du 1, l’intégration de la dualité par le 2, voici avec le 3 la fin du premier ternaire. Symbolisé par un triangle, il se trouve au sommet, issu de l’addition des 2 autres. Comme l’enfant création issu d’un couple, c’est un nombre qui symbolise l’élan de la vie qui commence.

Vous êtes une personne heureuse de vivre

Curieuse de goûter aux joies de l’existence. Le 3 c’est la joie ! les notions de plaisirs, de rire, d’amitié sont essentielles. Vous êtes le (la) bon (ne) copain (ine) avec le(la)quelle on aime sortir, celui ou celle que l’on aime suivre car on sait que l’on va pas s’ennuyer.

Quoi que vous fassiez

Il faut une bonne ambiance sinon : toute source de tristesse, les gens qui se prennent trop au sérieux, ceux qui manquent d’humour vous font fuir. Agile, vif (ve), tout va vite dans votre tête, jeux de mots, idées lumineuses et parfois un peu fumeuses, mais toujours mentalement en action.

Decouverte

Parler, chanter, danser, mais aussi écrire, peindre, bricoler, inventer…Tout vous plait, vous attire pourvu qu’il y ait quelque chose à créer. Vous jouez avec les tabous et les idées reçues pour mieux vous en affranchir. Votre façon de vous mouvoir, d’appréhender votre corps vous fait paraitre souvent plus jeune que votre âge. C’est que vous avez gardé votre âme d’enfant.

Vous êtes capable

De tourner en dérision et de dédramatiser toutes les situations même les plus sombres, ce qui peut en exaspérer certains qui vous pense insensible. En réalité c’est votre arme contre l’angoisse, la peur, les soucis. Face à la maladie, la souffrance, vous ne vous repliez pas. Vous sortez, rencontrez du monde, faites du shopping, allez au cinéma, ou passez une soirée au restaurant.

Avec une telle énergie positive

Il vous est parfois difficile de vous fixer, de vous concentrer sur un seul domaine, car votre curiosité vous mène toujours ailleurs. Comme un papillon, vous ne voulez pas que la moindre nouveauté, l’opportunité d’apprendre autre chose vous échappe.

Les problèmes de santé courant

Maladies de foie, maux de gorge, douleurs cervicales, allergies.

Votre ambition est très forte

Elle passe par l’acquisition de nombreuses connaissances. A force de paraitre dans le monde, on finit bien par vous repérer et à apporter de la notoriété à votre personnalité originale même atypique parfois. Multipliant les relations sociales, les opportunités ne vous échappent pas.

Doué pour la communication

Vous échangez et partagez avec générosité ce que vous savez. Votre intelligence vive vous donne la sensation de pouvoir réussir avec facilité, sans trop d’effort ni de travail laborieux…comme réviser le BAC sur la plage…Là est le piège, car vous vous mettez en situation d’échecs douloureux, mais jamais traumatisants à vos yeux.

Attaché à votre image

Et à la représentation sociale vous travaillez votre style l’air de rien en faisant croire à une certaine désinvolture ou un refus des conventions. Eternel(le) adolescente(e) vous n’aimez pas l’idée de vieillir. Vous gardez des attitudes juvéniles très longtemps dans votre vie, même si cela étonne ou dérange (ce qui n’est pas pour vous déplaire).

Sur le plan affectif 

Difficile de vous mettre en cage. Si la relation devient trop sérieuse que les obligations dépassent les joies, vous avez tendance à changer d’air. Il vous faut une marge de liberté, de l’originalité pour rester. En amitié aussi, il faut que cela reste léger, joyeux, nouveau.  En amour quand vous avez trouvé la personne juste (celle qui vous permet d’échapper à la triste routine) vous la gardez, mais elle vous reprochera souvent d’avoir des centres d’intérêts qui vous éloignent d’elle. Avec vos enfants vous êtes un parent bienveillant, amusant et positif, mais souvent absent(e) ou occupé (e) ailleurs.

Le côté sombre du 3

Superficialité, irresponsabilité, puérilité, infidélité, dépendances (Ex: alcoolisme mondain)

Sur le plan professionnel 

La communication : journalisme, enseignement, écriture, tourisme, loisirs. Les métiers créatifs : stylisme, design, peintre, décorateur (trice), chorégraphe, chanteur(euse).

Centre frontal (Troisième œil).

Le 7 en numérologie

Dans de nombreuses religions le chiffre 7 représente la forme du sacré, de l’introspection, l’union de la trinité (chiffre 3) et de la matière (chiffre 4).

Il est le symbole de l’union entre le Ciel et la Terre. Symbole mystique par excellence.

Symbole d’esprit, de connaissance de soi, d’originalité mais aussi de de solitude et de renoncement.

Il était chez les Egyptiens symbole de vie éternelle.

Les 7 jours de la semaine, 7 pétales de rose, 7 planètes. Le 7 symbolise le renouveau, la fin d’un cycle et le début d’un autre.

Il est le symbole des chercheurs, des penseurs ou des religieux.

Demande de ressenti gratuite

Cette innovation du Labo d’Evozen vous permet de poser gratuitement une question à notre équipe d’experts. À essayer sans tarder !Faire une demande

Marqué(e) par l’importance de votre vie intérieure 

C’est un nombre de prise de conscience, de compréhension intellectuelle et philosophique. Vous ne concevez le monde matériel et physique qu’en le conciliant avec le monde de l’esprit. Vous êtes une personne qui aime le silence.

Vous êtes plutôt introverti(e)

La richesse de vos pensées vous permet de cultiver un jardin secret auquel peu de monde peut accéder. Vous exprimez le minimum, l’essentiel passant difficilement par les mots selon vous. Réflexion, méditation, imagination, rêve, lecture ne sont pas pour vous de vaines occupations.

Vous aimez avant tout apprendre

Connaitre et comprendre le monde, l’univers. Souvent vous pensez que le hasard n’existe pas et que tout à un sens caché, qu’il suffit de trouver pour suivre sa voie. Vous analysez, vous examinez et votre mental structuré vous permet de saisir les situations, les gens et de résoudre parfois d’inextricables problématiques.

Pour vous

Notre monde est sous tendu par des lois, des principes auxquels il faut obéir pour continuer à évoluer et à vivre en société. Vous avez d’ailleurs votre propre philosophie et même votre propre foi qui vous guide. Calme, prudent(e), réfléchi(e), les tempêtes sont intérieures et passent inaperçues aux yeux des autres.

On vous trouve « sage », alors que parfois vous bouillez 

Vous êtes le contraire d’un être superficiel. Ce que vous commencez vous aimez le finir. Quand vous apprenez une discipline c’est pour en connaitre toutes les arcanes et devenir un(e) spécialiste. Vous avez une excellente mémoire. Une fois suffit pour que ce soit « enregistré pour longtemps ». De la même manière, vis-à-vis de celui ou celle qui se comporte mal à votre égard, le pardon et l’oubli s’avère difficile.

Les problèmes de santé courant

Maladies psycho somatiques, système glandulaire, troubles du sommeil, déficit en minéraux et vitamines.

La présence des autres contribue à votre bonheur 

Mais ne lui est pas nécessaire. Vous avez besoin, de solitude, de retrait vis-à-vis de l’agitation du monde. Vos voyages quand ils ne sont pas intérieurs et imaginaires, sont des voyages initiatiques, des rencontres à caractère philosophique ou spirituel.

Fondamentalement

Vous chercher la pureté, la vérité, la simplicité. Pour cela, vous êtes une personne structurée mentalement et affectivement. Pas d’encombrement émotionnel, ni de surenchère. La raison prime. Le monde matériel lui aussi a une place bien définie : celle d’un moyen nécessaire pour accéder à la connaissance. Au-delà, pour vous le vrai luxe c’est celui de la stabilité intérieure, celui de savoir la place que l’on occupe dans l’univers.

Vous êtes une personne très indépendante

Vous tenez à votre liberté de penser et d’agir. Mais cela n’empêche pas le sentiment souvent d’être diffèrent(e) des autres, incompris(e). C’est que ce qui vous paraît évident et logique ne l’est pas pour les autres qui ne peuvent lire et suivre dans votre tête les théories que vous ne communiquez pas.

Original(e), voire marginal(e)

Par rapport à votre entourage, vous assumez cette différence, si vous savez qu’elle s’accorde à votre idéal. Vous utilisez votre attitude silencieuse pour décortiquer les autres et vous savez facilement découvrir chez les autres ce qui va « de travers ». Cela vous rend élitiste dans vos amitiés. Il faut vraiment partager votre vision pour devenir proche de vous.

Le côté sombre du 7

Problèmes mentaux, misanthropie, dogmatisme, fanatisme, toxicomanie

Le mystère

L’occultisme peuvent vous attirer car il y a quelque chose à comprendre ou à découvrir. De même les sciences à la pointe de la technologie, de la biologie, de l’informatique vous passionnent (comme par exemple ce qui touche à l’intelligence artificielle).

Sur le plan affectif  

Les âmes doivent être en accord avant les corps. Si bien que l’amour peut être platonique. Pour vous engager dans une relation affective, il vous faut du temps. Vous n’engagez pas facilement la conversation sur des sujets de tous les jours, si bien que dans le quotidien vous passez pour une personne timide, voire sauvage. Si vous trouvez l’âme sœur, vous serez fidèle pour la vie. Vous comprenant sans parler.

Sur le plan professionnel

Votre intellect performant vous prédispose aux longues études. Et si ce n’est pas votre cas, l’évolution et la reconversion par l’acquis de connaissances ne vous pose pas problème. Les métiers privilégiant une certaine indépendance et en même temps sollicitant votre mental sont fait pour vous : chercheur(se), scientifique, ingénieur, écrivain, philosophe, mécanicien(ne), archéologue, bibliothécaire, conservateur(trice) de musée, psychiatre, psychologue…puis les carrières en rapport avec la loi qui régit nos sociétés : magistrat(e), policier(e) enquêteur, médecin légiste…ou les lois spirituelles : religieux (se), occultiste

ux infectés par l’agent de la fièvre Q confirme son hypothèse. Rickettsia burnetti et Rickettsia diaporica sont en réalité le même agent, responsable de la fièvre Q.

Burne… ricket… rick éric… rocket.. riquet ( à la houppe) etc.. voir les synchro.. de ce qui est dans le monde en ce moment…. et ce qui est attrapé par mode aérosol etc. vaporisé , pulvérisé etc… ( chemtrail ) et ce qui est disséminé par les vents…

Histoire

Pour comprendre l’origine de la fièvre Q, il faut remonter à 1935 dans la ville de Brisbane, au Queensland en Australie. Durant cette période, l’apparition d’épisodes fébriles chez des employés d’abattoirs interpelle le biologiste australien Edward Holbrook Derrick (en), alors directeur du laboratoire de microbiologie et d’anatomopathologie du ministère de la santé du Queensland4.

Faute de trouver l’agent infectieux responsable de ce qu’il décide d’appeler « the Query fever » et suspectant une origine virale de la maladie, il décide d’envoyer des échantillons de sang de patients à son collègue virologue, l’australien Sir Franck Macfarlane Burnet. À cette époque, ce dernier est directeur de l’institut médical Walter et Eliza Hall (en), et il recevra en 1960 le prix Nobel de médecine pour ses recherches sur la tolérance immuno acquise chez les patients greffés. Avec son collaborateur Mavis Freeman, Macfarlane parvient à reproduire en 1937 la maladie sur différents animaux. Ils parviennent ainsi à isoler sur des coupes de rate de souris l’agent infectieux qui, au premier abord, ressemble à s’y méprendre à des bactéries de type Rickettsies. Derrick et ses associés finiront par la nommer à tort Rickettsia burnetii en hommage à son ami virologue. L’étude épidémiologique de ce qui s’appelle aujourd’hui la fièvre Q amène Derrick et son équipe aux conclusions suivantes : d’une part, les animaux sauvages constituent le réservoir naturel de la maladie et les animaux domestiques un réservoir secondaire ; d’autre part, les vecteurs de transmissions sont de la famille des arthropodes, plus particulièrement des tiques.

Durant la même période, de l’autre côté du Pacifique, le bactériologiste Américain Gordon Davis étudie dans le Montana la fièvre pourprée des montagnes rocheuses. Son étude porte sur des tiques prélevées près de la crique du bassin du Nine Mile, qui induisent après morsure une maladie fébrile chez certains cochons d’Inde. Cependant, même si les deux agents pathogènes semblent proches, les symptômes cliniques et les données biologiques semblent ne pas correspondre à la fièvre pourprée. C’est en 1936, avec l’arrivée d’un autre bactériologiste américain dans l’équipe de Davis au laboratoire des Rocky Mountain, Herald Rea Cox, qu’il est démontré que l’agent étiologique possède à la fois des propriétés de virus et de Ricketssies. Cox réussit à propager l’agent infectieux dans des œufs embryonnés et il décide de le nommer Rickettsia diaporica (ou agent Nine Mile), dérivé du mot grec pour sa capacité à passer à travers les pores d’un filtre. Mais c’est un événement fortuit qui établira le lien entre les travaux de Derrick/Burnet en Australie et ceux de Cox aux États-Unis. En effet, en 1938, Rolla Eugene Dyer (en), directeur de l’institut national de santé américaine (NIH), se contamine accidentellement avec un échantillon présent dans le laboratoire des Rocky Moutain (en) à Hamilton où il se rendait pour vérifier la possibilité de cultiver Rickettsia diaporica dans des œufs. Il développe alors une fièvre passagère qu’il réussit à reproduire sur des cobayes en leurs inoculant son propre sang. De plus, il retrouve dans les coupes de rates de ces mêmes animaux l’agent infectieux Rickettsia diaporica. Cet événement interpelle Dyer qui avait déjà eu vent des travaux australiens sur Rickettsies Burnetti. Guidé par son intuition, il demande alors à son collègue australien Macfarlane Burnett de lui faire parvenir des échantillons de rates provenant d’animaux infectés par l’agent de la fièvre Q. L’immunité croisée alors retrouvée entre les agents isolés de son sang, les cobayes infectés par son sang, et ceux infectés par l’agent de la fièvre Q confirme son hypothèse. Rickettsia burnetti et Rickettsia diaporica sont en réalité le même agent, responsable de la fièvre Q. Ce n’est finalement qu’en 1948, après que la distinction entre cette espèce de bactéries et les autres Rickettsia soit significative, que l’entomologiste américain Cornelius Becker Philip, membre du laboratoire de Rocky Moutain, décide de créer une nouvelle famille de bactéries : les Coxiella. En hommage à Macfarlane Burnett et à Herald Cox, il décide d’appeler l’agent infectieux de la fièvre Q Coxiella Burnetti.

************* Derrick déjà noté…Q aussi .. Brisbane aussi .. et que le 18 Mai était St Eric aussi – on va garder le Q en astro via image pluton.. dans capricorne.. et le sol capricorne et le ciel aéro par Jupiter.. on a les signes d’air par Uranus.. et les vents.. etc pulvérisation ou pulvériser a été souvent donné en indice

Diablotin | Espace perso d’ ANTINEAmelusinefee.wordpress.com › 2015/04/15 › diablotin

  1. 15 avr. 2015 – Résultat de recherche d’images pour « derrick petrole ». en forme … 24 sept. 2013 – 18 août 2012 – Bienvenue sur Espace perso d’ ANTINEA!
  2. Transit de Jupiter en Scorpion | Espace perso d’ ANTINEAmelusinefee.wordpress.com › 2017/10/14 › transit-de-j…

Demandez à l’Inspecteur Derrick, qui fut incarné par Horst Tappert, un autre Jupiter en Scorpion: … Espace perso d’ ANTINEA | Un Monde Universel | Page 17.

ATOM MIC | Espace perso d’ ANTINEA 2016/11/03 › atom-mic atomiser… allait donc avec pulvériser mais cela va avec indivisible un divisible ou dit invisible, c’est tout ou rien.. on reste sur ce qui est dispersé ou vouloir …
vap pot.. et manipulation… reto | Espace perso d’ ANTINEAmelusinefee.wordpress.com › 2017/06/24 › vap-pot-et-…

  1. oso glissement de terrain et yellowstone | Espace perso d’ ANTINEA … atomiser… allait donc avec pulvériser mais cela va avec indivisible un divisible ou dit …

****ARROW c’était pris déjà en indice avec la série

DOXYCYCLINE ARROW – EurekaSanté par VIDALeurekasante.vidal.fr › medicaments › vidal-famille › me…

  1. 21 avr. 2020 – DOXYCYCLINE ARROW (Antibiotique de la famille des cyclines) : fiche médicament du Vidal de la famille précisant la composition, …

Yakhchal | Espace perso d’ ANTINEA › 2017/06/17 › yakhchal… de terre , d’ amidon de maïs , d’amidon de riz ou d’amidon à racine d’arrow. … 18 mars 2015 – 2011 – Thanks for dropping by Espace perso d’ ANTINEA!
liens communs | Espace perso d’ ANTINEA | Page 4 category › page

  1. … la série fait tout de même partie du même univers que Flash, Arrow et Legends of Tomorrow. … Prospérité postérité juste un R | Espace perso d’ ANTINEA

Les relations entre les parents et leurs enfants deviennent parfois conflictuelles à la naissance des petits-enfants. Quels sont leurs droits et que dit la loi ? Comment améliorer les rapports ? Témoignages et conseils.

Ces grands-parents privés de leurs petits-enfants
© 123rf-Ruslan Huzau

SOMMAIRE

Devenir parents, puis grand-parents, est l’une des choses les plus merveilleuses qui soit. Mais il arrive souvent que les familles coupent brutalement les ponts. « Je gardais ma petite-fille de 4 ans tous les jours, et du jour au lendemain, plus rien. Je n’ai même jamais vu le petit dernier âgé de 12 mois« , déplore une internaute sur le forum du Journal des Femmes, qui ne sait pas comment renouer avec son fils. Certains parents, ayant des « histoires de famille » a régler, prennent parfois en « otage » leurs enfants, en les privant d’aller chez papie et mamie pendant les vacances ou pour les fêtes de Noël par exemple. « Mon fils me fait du chantage : il me laisse voir ma petite-fille âgée de deux ans et demi puis, plus rien pendant plusieurs mois ». Sans parler des belles-filles et de leurs relations avec leurs beaux-parents, qui se vengent d’une petite querelle en décidant de ne plus donner de nouvelles. Que faire dans de telles situations ? Quels sont les droits des grands-parents qui se retrouvent impuissants et démunis lorsque les relations s’enveniment ? Comment aller de l’avant face à ce qu’ils ressentent parfois comme des « punitions affectives » ?

Quels sont les droits des grands-parents ?

En cas de rupture, certains parents se résignent en construisant leur vie sans trop y penser. « Pour ma part, cela fait bientôt 18 ans que je ne vois plus mon fils unique. En 2011, j’ai essayé de le relancer sur les réseaux sociaux, mais en vain. J’ai refais ma vie et j’ai retrouvé un beau-fils formidable« , témoigne un père de famille. « Je ne cherche plus à le recontacter, car la vie continue et que je ne vais pas me rendre malade« , ajoute-t-il. Mais d’autres se battent pour faire appliquer leurs droits. Comment s’y prendre ? Avant d’entamer une procédure devant le tribunal, il est préférable de trouver un arrangement à l’amiable car « les procédures sont longues, coûteuses, aléatoires et souvent traumatisantes et douloureuses pour l’ensemble de la famille », prévient l’association de l’école des grands-parents européens, qui recommande la procédure judiciaire en dernier recours. Pour cela, ils peuvent faire appel à un médiateur familial (voire à un ami ou à un membre de la famille) afin de trouver un terrain d’entente. Il existe aussi la solution du conciliateur, quia pour mission de trouver une solution au conflit. 3 Campanules Carillon en mélange9,99 € – Leurs grosses clochettes colorées animeront vos massifs et bordures. Vous en ferez aussi de superbes bouquets. Culture facile dans tout bon sol de jardin. Supprimer régulièrement les fleur…acheter

Enfin, lorsqu’aucun compromis n’a été trouvé et que les relations intrafamiliales sont rompues, une action en justice peut être menée, avec l’aide d’un avocat. Le juge aux affaires familiales du tribunal de grande instance du domicile des petits-enfants doit alors être saisi. Il pourra entendre les petits-enfants pour connaître leur avis. Ensuite, c’est lui qui accordera ou non un droit de visite ou d’hébergement. 

– Le droit de visite permet aux grands-parents de recevoir l’enfant pendant la journée. 
– Le droit d’hébergement les autorise à l’inviter à dormir. 
– Le droit de correspondance permet l’échange de courriers, appels téléphoniques, mails pour garder contact. 
– Le droit de participer à l’éducation autorise les grands-parents à éduquer l’enfant, tant qu’ils ne se substituent pas aux parents. 

Dans quels cas le juge peut-il refuser aux grands-parents de voir leurs petits-enfants ? Incapacité, alcoolisme, brutalité des grands-parents et même refus des petits-enfants, sont quelques-uns des critères qui peuvent inciter le juge aux affaires familiales à mettre en suspens cette relation. Que les parents soient mariés, séparés, divorcés ou que l’enfant soit adopté ou non, les droits de l’enfant restent les mêmes. 

Ce que dit la loi. Depuis 2007, une loi permet aux petits et aux anciens de garder un lien, en dépit de la volonté des parents. Si l’enfant veut voir ses grands-parents, c’est son droit. Selon l’article 371-4 du code civil, « l’enfant a le droit d’entretenir des relations personnelles avec ses ascendants. Seul l’intérêt de l’enfant peut faire obstacle à l’exercice de ce droit. Si tel est l’intérêt de l’enfant, le juge aux affaires familiales fixe les modalités des relations entre l’enfant et un tiers, parent ou non« . Néanmoins, cette loi est parfois appliquée au détriment des parents. En effet, il peut arriver que les grands-parents usent de leurs droits pour faire pression au niveau juridique, psychologique ou financier sur les familles. Selon l’association La Dérive 371-4, « laisser aux grands-parents (ou aux tiers), quel que soit leur comportement, la possibilité de recourir à la justice pour obtenir contre le gré des parents un droit de visite et/ou d’hébergement des petits-enfants est inutile et dangereux ». Infos sur www.laderive371-4.fr

Le rôle des grands-parents

Trop présents, trop intrusifs… Les enfants estiment parfois que leurs propres parents s’immiscent un peu trop dans leur vie de famille, surtout lorsqu’ils jugent ou donnent des conseils sur l’éducation des enfants. En effet, ils peuvent parfois se montrer envahissants ou culpabilisants, en prodiguant leurs conseils : « On ne fait pas ça comme ça, tu devrais lui apprendre à faire plus attention, etc. ». Ces derniers peuvent par ailleurs être catastrophés par l’éducation que donne leur belle-fille, car tout simplement, les mentalités et les recommandations en matière d’éducation évoluent au fil du temps. Néanmoins, ils ne doivent pas éduquer, précise l’association L’Ecole des grands-parents européens. Il est donc essentiel de rappeler le rôle que les grands-parents doivent assurer, à savoir celui de la transmission : des valeurs de la vie, de la morale, ou encore de la sensorialité des aliments. D’ailleurs, les enfants gardent toujours en mémoire les recettes de leurs grands-mères et elles sont inégalables ! Ils ont également un rôle d’écoute et de partage avec l’enfant (passer du temps avec lui, l’accueillir), avec la responsabilité, lorsque l’enfant se confie à eux, d’amener ce dernier à en parler à ses parents, afin de ne pas briser ce lien de confidentialité.

Comment éviter les conflits avec les enfants ?

NEWSLETTER

Voir un exemple

Pour désamorcer les disputes, la communication, le respect mutuel et la bonne entente sont de rigueur. Aussi, les grands-parents, doivent faire preuve de tact, et ce, dès la naissance. Prendre le bébé dans les bras dans la chambre de la maternité, sans y avoir été invité, ou faire des remarques sur les soins du bébé, peuvent en effet nuire à la bonne entente entre les parents et les grands-parents. Chacun doit pouvoir garder son rôle. Aussi, n’hésitez pas à en discuter tous ensemble lorsque vous sentez un froid au sein de la famille, afin d’arranger les choses avec calme. Enfin, nul besoin de prendre la place de l’autre puisque la présence de chacun est essentielle pour l’enfant. Vous estimez que vos petits-enfants ne viennent pas souvent vous rendre visite ? N’oubliez pas que vos enfants ont probablement un rythme effréné. Évitez donc les reproches et organisez plutôt un après-midi convivial à la maison, pour réunir tous vos enfants et petits-enfants dans la bonne humeur.

Lire aussiVous rencontrez des difficultés relationnelles avec vos parents/vos enfants ? Témoignez sur le forum.

Elodie BenarousseMis à jour le 30/04/18 10:53Partager surPSYCHOLOGIE DE L’ENFANT