Dans Rire et Mourir d’Alan Moore, Red Hood n’est rien d’autre qu’un humoriste raté dont le seul souci était de subvenir aux besoins de sa femme enceinte. Sans autre choix, il accepta de cambrioler une usine de déchets toxiques et franchit un point de non-retour dans la délinquance après la mort de sa femme. L’accident concrétisa définitivement sa perte de raison et son entrée dans le monde du crime. Il faut toutefois noter que cette histoire est racontée du point de vue du Joker, et que sa vision des choses peut être altérée (le personnage avoue lui-même qu’il se souvient de tellement de versions de son passé qu’il ne sait plus discerner la vraie).

ou le triste baladin, le bateleur, le bouffon, le grotesque

le séducteur impénitent, le blaireau, le clown

l’arlequin qui finit tout seul   ( il ne ballade Colombine qu’un moment) les illusions finissent toujours par disparaître

Le Joker est aidé depuis le milieu des années 1990 par Harley Quinn (première apparition dans Batman, la série animée). Ancienne psychiatre d’Arkham, Harleen Quinzel, de son vrai nom, tombée folle amoureuse du Joker, elle se surnomme Harley Quinn et elle l’aide fréquemment à s’évader de l’asile d’Arkham. C’est une relation amoureuse trouble et très forte qui unit les deux personnages, voire violente comme on peut parfaitement le voir dans l’épisode "Harlequinade" de la série animée.

Sa peau est maintenant blanche comme la craie et ses cheveux sont verts. Il arbore également un large sourire, mais il semble que celui-ci soit volontaire car le Joker ne l’affiche pas en permanence. On notera que dans The Dark Knight Returns de Frank Miller comme dans The Dark Knight de Christopher Nolan, la couleur écarlate des lèvres du Joker est dû à l’utilisation d’un rouge à lèvres, alors que dans la plupart des autres comics, elle est une conséquence de son bain d’acide.

*

Alors ami farceur…. cela me rappelle ce personnage vu en rêve dernièrement avec le blanc et vert sur la face auquel je lui disais à la revoyure…. après l’avoir croisé, même la mort a une fin

Ce personnage qui cache ses cicatrices derrière un masque de rire.. un grand maquillage ou The Masque..

ce masque d’argile

Ami farceur il ne fallait pas la prendre pour une dinde

Etait ce ce Jack là qui était agaçant ? certainement  les touches ne passaient pas.. cela bloquait un peu…

 

*

 

 

 

 

 

 

 

 

Schtroumpfette te salue bien … elle aussi sait faire un pied de nez

 

Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute…

Même si le petit prince pose beaucoup de questions, il est loin d’être sot

On peut toujours apprivoiser le renard

 

Si le Roi accepte à ses dépens que le fou se paye sa tête et amuse la galerie

c’est pas le cas de la Reine…

 

 

à vouloir jouer aux dames ou avec les dames, ne pas vouloir avancer ou mettre joker quand on a rien à fournir

 

 

c’est souffler n’est pas jouer…. tu te fais damer le pion..

 

c’est comme çà….. la lala lala

 

joue pas   joue pas comme çà    joue pas avec moi    tu sais jamais jusqu’où çà ira…

 

ne sous estime pas ton adversaire ou celui qui se présente en face de toi..

 

il y a deux possibilités.. Le Roi brillant mis en lumière , découvert ou son double avec son masque de fer prisonnier pour la vie

 

faut il que je te repasse le film du Mask ?

 

pourtant celui touche le coeur est celui qui est à visage découvert, qui est découvert

sous le masque qui cache la souffrance, il y a quelqu’un d’autre… le vrai, l’âme

( petite réf. à Lise Bourbeau, aussi avec les 5 blessures qui empêchent d’être soi même)

 

parce que jouer au malin c’est aussi courir le risque de sa propre perte..  et d’être pris à son propre piège, propre jeu

 

comment çà marche ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

About these ads